Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Gengis Khan et le Loup bleu

Jeanne FAIVRE D'ARCIER



Illustration de Didier GRAFFET

L'ATALANTE (Nantes, France)
Dépôt légal : mars 2003
Roman, 336 pages, catégorie / prix : 3
ISBN : 2-84172-233-3   
Genre : Fantastique



    Quatrième de couverture    
     Honorable enseignant à Langues-O., Jérôme, doux rêveur et interdit bancaire chronique, achète un chiot avec la carte bancaire de sa femme. L'animal, un terrier du Tibet, capri­cieux et fugueur, qui répond au nom de Kokot-chou, mène ses maîtres par le bout du nez.
     Et quand il disparaît, un mystérieux loup bleu rôde et hurle à la mort sous la pleine lune ; des corps putréfiés atterrissent dans le jardin, des fumées toxiques et des voix d'outre-tombe qui clament vengeance pénètrent dans la mai­son et incitent au meurtre leurs occupants, en proie à de subites crises de folie...
     Un roman fantastique contemporain où sont convoqués les acteurs de la saga de Gengis Khan et où s'entrechoquent la légèreté d'intel­lectuels parisiens et la férocité mongole.
 
    Critiques    
     De nos jours, à Paris, des universitaires bien tranquilles se trouvent aux prises avec des morts-vivants animés par les esprits de Gengis Khan et de sa famille, qui traquent un chaman lui-même réincarné dans le corps d'un petit chiot.

     Ce roman fantastique a de quoi séduire. Agréablement écrit, il rappelle de manière attrayante certains aspects de l'histoire de Gengis Khan et surtout il établit un lien subtil entre les personnages qui, par-delà les époques, présentent des similitudes et des destinées comparables : les luttes d'influence au sein de l'université répondent à la soif de conquête de Gengis Khan, tandis que les situations familiales — la bâtardise d'un enfant par exemple — se font aussi écho.

     Pourtant, le récit souffre d'un défaut dans la progression de l'intrigue. Dès les premières pages, alors que nous n'avons pas eu le temps de nous familiariser avec la « normalité » paisible des personnages principaux, nous savons qu'il s'agit d'une histoire de possession et nous en connaissons les enjeux. Cette irruption immédiate et franche du fantastique nuit au développement ultérieur d'une véritable progression dramatique et à l'installation du malaise que suscite une apparition plus insidieuse de l'irrationnel.
     Le suspense en pâtit et l'intérêt que l'on peut porter aux personnages aussi, d'autant plus que leurs réactions paraissent parfois peu crédibles : face à l'horreur ils ne semblent jamais pleinement conscients de la gravité de la situation et, par exemple, se choquent plus du ton cassant d'un policier que de trouver un cadavre dans leur jardin.
     En outre, certaines redites sont parfois pesantes, comme l'insistance sur les odeurs de pourriture qui reviennent dans de nombreuses scènes.

     Néanmoins, les romans fantastiques ambitieux sont suffisamment rares en France pour que l'amateur du genre ait du plaisir à suivre la traque du loup bleu.

Pascal PATOZ (lui écrire)
Première parution : 1/9/2003 nooSFere


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68183 livres, 72148 photos de couvertures, 63145 quatrièmes.
8211 critiques, 36351 intervenant·e·s, 1472 photographies, 3700 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.