Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Jour du chien bleu

Serge BRUSSOLO


Cycle : Peggy Sue et les fantômes vol.


Illustration de Nicolas POUPON

PLON (Paris, France), coll. Jeunesse
Dépôt légal : mars 2001
302 pages, catégorie / prix : 13.57 €
ISBN : 2-259-19430-3   
Genre : Fantastique



    Quatrième de couverture    
     Le premier tome des aventures de Peggy Sue, lycéenne et détective des mondes magiques. Depuis qu'un soleil bleu est apparu au-dessus de la ville, les choses vont mal ! Les mauvais élèves sont devenus plus savants que les professeurs, les chiens jouent aux échecs, les chats lisent dans les pensées. Quant aux chaussures, elle parcourent les rues avec la ferme intention de botter les fesses de leurs anciens propriétaires ! Peggy Sue, la collégienne aux lunettes magiques, sent la catastrophe imminente. Elle est la seule à savoir que des êtres invisibles traversent les murs pour accabler les pauvres hommes de « forces » souvent mortelles. A cause de ces fantômes, le chaos s'installe un chien errant gouverne désormais la cité ! Les animaux ont décidé de se venger des humains ! Le piège se referme. Peggy Sue parviendra-t-elle à en triompher ?
 
    Critiques    
     (Critique commune au Jour du chien bleu et au Sommeil du démon)


     On connaissait Serge Brussolo auteur de SF, d'horreur, de policier, de fantastique, d'heroic fantasy et même de littérature « non marquée ». Il avait dans le temps publié un roman pour la jeunesse chez Nathan, mais jamais vraiment abordé la littérature pour adolescents. Sans doute stimulé par le succès des Harry Potter, et par la réédition des Chroniques de Narnia de C.S. Lewis, il lance à son tour une adolescente aux pouvoirs spéciaux dans la course à l'imaginaire.
     Le premier tome, Le Jour du chien bleu, utilise un univers parfaitement banal, proche de celui des séries B et des sitcoms étasuniennes. Un père charpentier sans boulot précis et qui galère, une mère qui ne peut comprendre son ado de fille et qui pleure, une sœur de 17 ans qui travaille dans un fast-food (sans marque déposée...) et qui trouve sa petite sœur débile. Car il y a Peggy Sue, une singulière adolescente de 14 ans, souffre-douleur des « Invisibles » qu'elle est seule à voir et à pouvoir blesser. Ces Invisibles font des farces, souvent cruelles, aux humains et les obligent sans qu'ils en aient conscience à provoquer des catastrophes. Ils se nourrissent d'émotions et s'attaquent à Peggy Sue, qui ne peut se plaindre à personne sous peine de passer pour folle et se faire enfermer.
     Dans ce premier tome, un soleil bleu est apparu au-dessus de la ville où s'est installée la famille. Ce soleil provoque le développement de l'intelligence des humains, puis des animaux. Après une montée en puissance, nous nous retrouvons dans un lieu où les animaux ont pris le pouvoir, et où les humains les servent. On y voit le « chien bleu », chef des animaux devenu télépathe pour communiquer avec Peggy, se faire habiller en dandy avec une jolie cravate noire. On y croise même des meubles en cuir redevenus vivants ; un canapé traverse ainsi la place du village en mugissant. Certains humains prennent leurs enfants pour des porcelets et tentent de les rôtir. Seule Peggy résiste et finit par vaincre momentanément le sortilège. Elle et ses parents quittent la ville, avec le chien qui n'est plus bleu mais a gardé sa cravate.
     Dans le second tome, Le Sommeil du démon, le père de Peggy a obtenu le poste de gardien d'un aérodrome désaffecté. Après l'installation de la famille, de bizarres événements se produisent, dont l'arrivée d'un enfant de sable, qu'il faut humecter pour qu'il ne se défasse pas. Un avion merveilleux vient embarquer des enfants, leur promettant une éternelle fête, comme dans Pinocchio. Peggy Sue et le chien ex-bleu s'embarquent alors pour des aventures dignes de celles d'Alice. Mais il s'agit ici de traverser un jardin maléfique, plein de pièges, avec des légumes qui vous transforment en doubles d'eux-mêmes. Pourtant ce jardin / labyrinthe doit être traversé pour aboutir au château où rêve sans doute un dragon.
     En fait, là encore, les Invisibles sont intervenus. Certes, il y a bien un rêveur, mais ses rêves dorés sont transformés en cauchemars par une armée de vilains Invisibles, et ces cauchemars empoisonnent la vie des enfants. Peggy éveille le géant merveilleux, issu des Mille et une Nuits, puis l'aide à se rendormir pour rêver des fêtes et des joies.
     Ce second tome est d'une cohérence très équilibrée. Maître de son monde imaginaire, Brussolo joue avec adresse des références aux autres mondes du merveilleux, qui sont convoqués et revisités avec bonheur tout en prenant une teinte un peu sulfureuse. Ces mondes, il les saisit, les admire, puis les croque et les transforme. Pour adolescents, même prolongés, et adultes, même matures — s'il en est.

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/3/2002 dans Galaxies 24
Mise en ligne le : 11/9/2003


 

Dans la nooSFere : 62662 livres, 58955 photos de couvertures, 57152 quatrièmes.
7958 critiques, 34386 intervenant·e·s, 1334 photographies, 3656 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.