Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Contes fantastiques

Ernst Theodor Amadeus HOFFMANN




GRANDS ÉCRIVAINS , coll. Grands écrivains choisis par l'Académie Goncourt n° 66
Dépôt légal : juillet 1987
224 pages, catégorie / prix : 9,90 FF
ISBN : 2-85018-224-9   
Genre : Fantastique


Autres éditions
   CHARPENTIER, 1964
   FAMOT, 1974
Sous le titre Contes fantastiques complets
   FLAMMARION, 1964
Sous le titre Contes fantastiques
   MAXI-LIVRES, 2001
   NOUVEL OFFICE D'ÉDITION, 1963

    Quatrième de couverture    
     Traugott regarde sans y croire la maison silencieuse. Les portes sont ouvertes, les pièces sont vides. Le vieux peintre et son fils sont partis dans la nuit, nul ne sait où. Chacun, dans le voisinage, est habitué aux extravagances de l'artiste, à ses accoutrements étranges et à la mystérieuse beauté de son fils. Traugott soupire : il ne lui reste plus qu'à regagner le magasin et, rivé à son comptoir, à oublier ses deux compagnons. La vie tranquille et monotone va reprendre son cours. Fini le temps où il s'est cru un artiste lui aussi ! Finies Ies longues heures passées dans l'atelier de Godofredus Berklinger, à examiner les toiles entassées contre les murs. A ce souvenir, le coeur du jeune homme manque de se briser. Félicité ! L'image radieuse resplendit encore en lui. Il avait découvert son portrait parmi les oeuvres du peintre. Elle portait un costume ancien et ressemblait à s'y méprendre au fils de Berklinger. C'était sa soeur, lui dit-on, morte depuis plusieurs années. Traugott n'a pu chasser cette vision de son esprit. Hier soir, en arrivant dans la demeure de son maître, le jeune homme a trouvé le vestibule désert. Soudain, le son d'un luth a retenti dans une chambre et un chant s'est élevé... Traugott gravit sans bruit l'escalier et ouvre la porte. Assise près de la fenêtre, vêtue comme une princesse d'autrefois, Félicité caresse un luth. La stupéfaction cloue le jeune homme sur place. Est-ce une hallucination ? Il va s'approcher, quand une main s'abat sur lui ! Berklinger, écumant de rage, brandit un poignard : Traugott s'échappe à grand-peine, et s'enfuit, éperdu d'effroi et de bonheur. Il a vu sa bien-aimée ! Avec une indicible impatience il attend le jour pour découvrir la clef de ce mystère. Mais au matin, plus personne...
     Dans ce conte, La Cour d'Artus, l'insolite fait irruption dans une existence apparemment sans histoire. Il en va de même, dans les autres récits de ce recueil, pour l'amateur d'opéra de Don Juan qui rencontre une ombre ou l'apprenti orfèvre de Mademoiselle de Scudéry s'apercevant que son maître mène une double vie. Le monde si familier du réel ouvre sur des abîmes qu'Hoffmann explore jusqu'au vertige. Félicité, Angiolina la cantatrice ne sont-elles que des rêves ou incarnent-elles un idéal que parfois chacun de nous peut lui aussi entrevoir ?

    Sommaire    
1 - Mademoiselle de Scudéry (Das Fräulein von Scuderi. Erzählung aus dem Zeitalter Ludwigs XIV), pages 9 à 109
2 - Zacharias Werner, pages 113 à 134
3 - L'Église des Jésuites (Die Jesuitenkirche in G.), pages 137 à 171
4 - La Cour d'Artus (Der Artushof), pages 175 à 197
5 - Don Juan (Don Juan. Eine fabelhafte Begebenheit, die sich einem reisenden Enthusiasten zugetragen), pages 201 à 216

 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 64567 livres, 62614 photos de couvertures, 59251 quatrièmes.
8085 critiques, 35406 intervenant·e·s, 1411 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.