Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Science-fiction. Aux frontières de l'homme

Stéphane MANFREDO



GALLIMARD (Paris, France), coll. Découvertes Gallimard
Dépôt légal : octobre 2000
Première édition
Ouvrage de référence, 144 pages, catégorie / prix : 5
ISBN : 2-07-053528-2
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Littérature protéiforme, aux multiples avatars, la science-fiction a marqué de manière indélébile l'histoire culturelle et sociale du XXème siècle. Divertissante, édifiante, prophétique, engagée, alarmiste, elle s'est constamment adaptée à son environnement pour en restituer un reflet à la fois déformé et, souvent, douloureusement fidèle. Mais avant tout elle demeure littérature.
     Stéphane Manfrédo raconte avec passion cette fascinante aventure individuelle et collective d'auteurs, qu'une simple étiquette peine à rassembler mais que rapproche l'ambition d'appréhender l'homme et le monde dans leur irréductible complexité.

     A travers plus de 230 images, tous les grands de la SF, qui sont aussi les grands de la littérature.
Critiques
     Pour le néophyte souhaitant s'initier à la SF.

     Une histoire de la SF en 140 pages ! Gageure tenue par Stéphane Manfrédo, qui relève brillamment le défi. Comme tous les volumes de la collection « Découvertes », celui-ci est abondamment et magnifiquement illustré. Couvertures de pulps, de revues, de romans (tant en VO qu'en VF), illustrations, photos de films : un vrai plaisir pour l'œil. Mais le lecteur lira aussi, et avec intérêt, le texte même, intelligemment rédigé et au sens très pertinent de la définition. Ainsi « La science-fiction est un jeu érudit où des connaissances exactes étayent les envolées de l'imaginaire » (p. 21), ou « Flirtant avec l'au-delà, le fantastique est une littérature de l'inquiétude, exploitant de très anciennes terreurs présentes en chacun ». Mais il y en a d'autres, sur l'œuvre de Dick, sur le tournant de l'après 45, ou le cyberpunk. Petit par son volume mais grand par son propos, le livre est articulé en quatre chapitres : L'aube de la science-fiction, Entre édification et émerveillement, L'Âge d'or de la science-fiction, Demain est arrivé. Il présente un bel équilibre entre la SF d'avant-guerre et celle d'après. On comprendra qu'il intéressera plus les amateurs d'histoire de la SF que ceux d'analyse des derniers courants du genre. Tout est judicieusement abordé, les époques, les influences, les auteurs, les oeuvres. Relevons tout de même quelques petites erreurs : Le docteur Moreau transforme des animaux en hommes et non l'inverse (p. 26), Tarzan est né en 1912 et non en 1914 (p.47), la photo de Heinlein p. 56 est en réalité celle de Clarke, Fiction n'a pas disparu en 1977 (p.71) mais en 1989 (p.107) etc. Il y en a peut-être d'autres encore... Malgré ces petites taches, l'ouvrage est varié, plaisant, très bien mis en page, et conviendra parfaitement au néophyte souhaitant pénétrer les arcanes de la SF sans trop se casser la tête. Le cadeau idéal ? Oui.

Bruno PEETERS
Première parution : 1/2/2001 dans Phenix 56
Mise en ligne le : 5/4/2004


     En affirmant que son ouvrage « montre que [la SF] longtemps cloisonné dans un petit cercle d'initiés est l'un des grands courants de la littérature d'aujourd'hui, au même titre que le polar ou le roman historique », Stéphane Manfrédo — l'un des premiers en France à avoir consacré son DEA de littérature au genre — situe bien les enjeux de ce petit guide de la science-fiction.
     À la différence de certain méchant petit opuscule, pompeusement baptisé « guide de lecture » alors qu'il s'agit d'un hymne au copinage et à la mauvaise foi, l'ouvrage de Manfrédo est à recommander à tous ceux qui, amateurs de fraîche date ou professionnels du livre — enseignants, documentalistes et bibliothécaires — , souhaitent mieux comprendre l'intérêt d'un genre en plein essor. Cet instrument de travail, par ailleurs fort bien illustré (un atout majeur qui justifie un prix un peu élevé), est de surcroît agréable à lire.
     On discutera quelques jugements personnels de l'auteur, comme cette affirmation selon laquelle la SF serait un genre « aux couvertures souvent exécrables » (Caza, Jozelon, Manchu et autres illustrateurs apprécieront !) ; ou que McMaster Bujold serait un auteur militariste (on lui conseillera de relire Les Frontières de l'infini). On soulignera aussi, nul n'étant parfait, que c'est à tort qu'il attribue à Denis Guiot l'entrée fandom du Dictionnaire de la science-fiction, que les photos de la pages 85 sont mal légendées (Sadoul, comme chacun sait, est à droite, et Goimard au centre, et non l'inverse) et que Fiction — contrairement à une légende tenace (un critique a jadis commis l'erreur et chacun la reproduit depuis avec application !) — a cessé de paraître en 1990 et non en 1989. On lui signalera enfin que l'adresse de Galaxies est erronée et que la liste des librairies spécialisées date singulièrement...
     Mais il s'agit de menus détails, susceptibles de corrections dans une prochaine édition, qui ne retirent rien au travail accompli. Aucune hésitation, donc : s'il n'apprendra rien aux spécialistes et autres gardiens du temple, La science-fiction aux frontières de l'Homme est un panorama utile, bien conçu, informé et pour tout dire intelligent.

Stéphanie NICOT (lui écrire)
Première parution : 1/12/2000 dans Galaxies 19
Mise en ligne le : 1/3/2002

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 76705 livres, 87920 photos de couvertures, 72556 quatrièmes.
8552 critiques, 41762 intervenant·e·s, 1594 photographies, 3744 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.