Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Villa Bini

Serena GENTILHOMME




L'HARMATTAN , coll. Écritures
Dépôt légal : 1997
Première édition
110 pages
ISBN : 2-7384-5834-3   
Genre : Fantastique



    Quatrième de couverture    
Convié à Florence par son directeur de maîtrise, l'étudiant Ghislain Daroy s'apercevra vite que la villa où se déroule un séminaire sur le peintre Ghirlandaio n'est pas une demeure toscane comme les autres. Peuplées d'inquiétants personnages, les différentes pièces sont les étapes d'un voyage initatique menant vers une dimension inconnue et terrifiante.
     Telles sont les surprises que peut réserver la cité de Dante.

     Née à Florence sous le signe du Verseau et en plein néo-réalisme, Serena Gentilhomme vit à Besançon et travaille à la Faculté de Lettres où elle enseigne l'Histoire du cinéma italien - tendance fantastique et horreur. Cette diablerie d'expression française est son premier roman.
 
    Critiques    

La Villa Bini, c’est le nom d’une maison, en haut d’une colline bordant la belle ville de Florence. Pourtant, ici, dans ces murs, plus rien ne rappelle le soleil de la Toscane… L’étudiant Ghislain Daroy va le comprendre à ses dépends.
     Jeune homme maladroit, venu rejoindre à Florence son directeur de mémoire afin de compléter son cursus universitaire, Ghislain va pénétrer, tout comme vous, lecteur, dans monde étrange. Un jeu de l’oie cruel et raffiné, où il affrontera nausées et cauchemars troublants. Mais quelle heure est-il, enfin ? A-t-il vraiment oublié sa montre chez sa mère, à Besançon ? S’est-il disputé avec sa mère, d’ailleurs, avant de prendre le train pour la cité de Machiavel et de Dante ?
     Villa Bini, court et intense roman, est une petite merveille d’écriture et de cruauté. Roman initiatique, si l’on veut, roman onirique et dérangeant, écrit avec finesse et précision, il vous entraînera dans une ronde d’images et de souvenirs difficiles à oublier. On y parle du diable, de peintres florentins, de Faust et d’anges, le long d’une narration impeccable et implacable. Serena Gentilhomme écrit bien, très bien même. Et à son talent à évoquer des ambiances inquiétantes et troublantes, elle ajoute humour noir et ironie, accompagnant cette descente aux enfers d’un éclat de rire bref.

     Ce roman allie la puissance des images à la perfection de la forme ; il fait partie de ces textes qui jouent avec le lecteur et créent une étrange complicité avec lui. Alors laissez-vous tenter par une visite à la Villa Bini…

Laurent KLOETZER (site web)
nooSFere


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 72038 livres, 83732 photos de couvertures, 67316 quatrièmes.
8481 critiques, 38787 intervenant·e·s, 1494 photographies, 3729 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.