Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Extermination

André CAROFF


Illustration de Roland TOPOR

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. Gore n° 83
Dépôt légal : janvier 1989
Première édition
160 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-265-04040-1
Genre : Imaginaire



Quatrième de couverture
     Dans l'Allemagne de 1988, il y a des promoteurs comme en France. Ils aiment aussi les lotissements. On bâtit des villas sur un terrain en apparence innocent, mais les clients sont-ils bien lotis si ce terrain fut autrefois imbibé de sang ?
Critiques
Avec Extermination, nous saluons le retour dans le domaine du Fantastique de l'un des auteurs qui fut l'un des piliers de la collection Angoisse. Outre la série des Atomos, qui a connu un certain succès dans notre pays (cette série fut même adaptée en bande dessinée par les éditions ARTIMA/AREDIT), André Caroff avait livré dans cette collection une dizaine de livres qui étaient de bons récits populaires, avec des intrigues toujours très originales. Aussi est-ce une bonne chose que de le voir revenir au Fantastique après un intermède par la SF où il n'était pas vraiment dans son élément. Juste retour aux sources par conséquent.
Si le retour d'André Caroff est une bonne chose, il n'empêche que ce nouveau roman pose une question angoissante. Et si André Caroff nous avait pondu un de ces gores infâmes, tout sanguinolent de nullité ? L'exemple des Verteuil nous autorisait à nourrir quelques craintes en ce sens... Et bien, qu'on se rassure ! André Caroff n'est pas tombé dans le piège de la facilité. Il a très bien compris que la collection Gore doit avant tout promouvoir le Fantastique populaire et tenter, tant bien que mal, de remplacer la collection Angoisse. Son livre décevra les amateurs de charcutages infantiles, mais comblera les autres, c'est-à-dire la grande majorité des lecteurs.
Le récit se déroule en Allemagne, à notre époque, dans un petit village, sur les lieux mêmes qui, pendant la Seconde Guerre Mondiale, ont été le théâtre d'affreux crimes de guerre nazis. Les descendants des officiers SS — ceux-ci avaient massacré des juifs — vivent dans un lotissement et côtoient les descendants des rares juifs qui ont échappé à cet holocauste. Tout est pour le mieux dans ce lotissement jusqu'au jour où la mémoire du passé se réveille. Alors commence une série d'évènements insolites. Tout tourne autour de cette enfant au comportement inquiétant, Steffi Muller (curieusement devenue Steffi Graf au bas de la page 119, André Caroff serait-il amateur de tennis ?... A moins que ce ne soit une erreur du typo Graf ?...)
Du fantastique, du vrai, et rien que cela, tel est le contenu de ce livre. Pour un retour aux sources, André Caroff s'en tire plutôt bien. C'est une bonne chose et cela laisse augurer de bonnes surprises à l'avenir.
Un autre ! monsieur Caroff. C'est tout ce que l'on demande.

Frédéric KURZAWA
Première parution : 1/4/1989 dans Fiction 407
Mise en ligne le : 25/3/2007

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73296 livres, 80421 photos de couvertures, 68716 quatrièmes.
8517 critiques, 39515 intervenant·e·s, 1513 photographies, 3732 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.