Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Ce que pensait Roger

John UPDIKE

Titre original : Roger's Version, 1986

Traduction de Marcel RAMBAUD

GALLIMARD (Paris, France), coll. Du monde entier
Dépôt légal : janvier 1988
396 pages, catégorie / prix : 100 FF
ISBN : 2-07-071207-9   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Dans le décor anonyme d'une petite ville universitaire de la Nouvelle-Angleterre, Roger Lambert, ex-ministre du culte et professeur de théologie, vit tiraillé entre le scepticisme et le démon de midi. Autour de ce pêcheur d'âmes devenu, comme le révérend Marshfield d'Un mois de dimanches, simple pêcheur, gravitent Edna, sa seconde épouse, Verna, son équivoque demi-nièce, et Dale Kohler, un jeune chercheur féru d'informatique et de religion. Quatre personnages en quête d'une identité qu'en marge des sentiers battus ils cherchent dans l'assouvissement de leurs fantasmes et les plaisirs de la chair. En filigrane le tableau très impressionniste de l'Amérique nonchalante et blasée au crépuscule de l'ère Reagan, dont l'auteur observe et souligne avec réalisme et sans concession, mais aussi avec détachement, les conflits et les paradoxes, l'envers du rêve américain.
     Ce douzième roman illustre avec éclat la mission que John Updike assigne à l'écrivain contemporain : « penser grand », dépoussiérer le roman en renouvelant ses sources d'inspiration. Sur la trame de la tragi-comédie bourgeoise se greffe une interrogation d'ordre essentiel et existentiel sur la naissance de l'univers, les origines de la vie et le devenir de l'homme.
     Aux antipodes du roman académique et expérimental des années 60 et 70, en marge des niches et des chapelles littéraires, ni livre-miroir ni livre-masque, Ce que pensait Roger est un roman à tiroirs et à facettes multiples dont la double optique à la fois macro et microcosmique offre, selon l'ambition de son auteur, « une fenêtre ouverte sur l'univers et la vie ».
     John Updike réussit brillamment la synthèse entre le profane et le sacré, le sexe et la religion, « les deux formes suprêmes de réistance à la peur de la mort ».

 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 66495 livres, 67158 photos de couvertures, 61346 quatrièmes.
8090 critiques, 36381 intervenant·e·s, 1463 photographies, 3690 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.