Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Sayonara baby

Fabrice COLIN



Illustration de Caroll' PLANQUE

L'ATALANTE (Nantes, France), coll. Romans
Dépôt légal : juin 2004
Roman, 320 pages, catégorie / prix : 3
ISBN : 2-84172-277-5   
Genre : Imaginaire



    Quatrième de couverture    
     Monterey, Californie. 1967 ? Sans doute, oui. Kensley Tremens, jeune métis japonais indifférent à l'été de l'Amour et à la guerre du Vietnam, erre à la recherche de ses origines. Son père adoptif, vétéran alcoolique rongé de culpabilité, lui a révélé le viol de sa mère par un soldat japonais échappé d'un camp.
     Mais si le japon envahissait les Etats-Unis ? Si des escadrilles fantômes menées par un samouraï imaginaire bombardaient une installation d'art contemporain perdue dans la vallée de la Mort certains soirs à heure fixe ? Et si ces raids coïncidaient avec les rêves agités d'un jeune homme amnésique au visage bandé, surveillé de très près par l'armée ? Nous ne serions plus en 1967, alors. Nous serions ailleurs, dans un monde de quêtes en trompe-l'oeil où tous les moyens seraient bons pour embrasser la folie et la mort, et exercer enfin une vengeance adéquate.
     Roman de la douleur et de la déstructuration, Sayonara baby dit les ravages irrémédiables causés aux esprits purs par la guerre et le mensonge, et trace la voie d'une rédemption possible, en forme d'oubli, de fuite et de réinvention schizophrénique.
     Agé d'une trentaine d'années, Fabrice Colin vit à Paris.
 
    Critiques    
     Avec cet OVNI littéraire qu'est Sayonara baby, Fabrice Colin nous entraîne dans une quête envoûtante, dans le sillage d'un personnage qui s'interroge sur son identité et sur son univers, le tout relevé par une maîtrise du style impressionnante. En trois mouvements, il décline les facettes d'une histoire incertaine, où tout tourne autour de Kenso, un jeune métis. Ses origines japonaises provoquent l'hostilité, alors que les États-Unis sont plongés en pleine guerre du Vietnam. Les époques se heurtent tout comme les idées se bousculent dans la tête de ce personnage. Amnésies, incertitudes et fantasmes se mêlent pour donner une vision kaléidoscopique d'un monde déliquescent. Le roman s'ouvre en pleine guerre, pour mieux revenir par la suite aux événements qui ont précédé le conflit. En contant son histoire à rebours, Fabrice Colin peaufine ce sentiment de réalités multiples, qui rendent ce livre difficile à résumer. Il nous jette sur des pistes pour mieux les brouiller ensuite. Le mieux est sans doute de se laisser porter par l'écriture. Malgré des personnages féminins plus faibles qui génèrent quelques scènes maladroites, c'est en effet l'un des points forts du roman, avec l'évocation d'une histoire alternative des États-Unis, en lien avec les traumatismes de la guerre. Sayonara baby est donc un roman différent, qui suggère une vision littéraire et ambitieuse de la science-fiction, rappelant dans sa démarche le courant de la new wave.

Marie-Laure VAUGE
Première parution : 1/9/2004 dans Galaxies 34
Mise en ligne le : 2/1/2009


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68926 livres, 76226 photos de couvertures, 63970 quatrièmes.
8350 critiques, 36523 intervenant·e·s, 1475 photographies, 3709 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.