Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Loin à l'intérieur

Armand CABASSON



Illustration de LACHATAIGNE

OXYMORE , coll. Épreuves n° (6)
Dépôt légal : mai 2005
320 pages, catégorie / prix : 15 €
ISBN : 2-913939-49-X   
Genre : Fantastique



    Quatrième de couverture    
     Dans le New Jersey, une étrange relation se noue entre une petite fille et un monstre. Un photographe célèbre tombe amoureux d'une femme au corps scarifié. Un Grand Prince de Kiev se lie d'amitié avec la Mort. Sur un campus, deux étudiants s'allient pour triompher de leur souffrance. Un chevalier entraîne une croisade en enfer pour tuer le Diable. Dans un monastère des Highlands, des moines consignent tous les monstres existants. Depuis sa cellule, un homme évoque les vraies raisons qui l'ont amené à tuer...
     Quels que soient les lieux et les époques, chaque expérience humaine nous invite à plonger en nous-mêmes, tout là-bas, loin à l'intérieur... Pour affronter ce qui nous ronge : peurs, folie, zones d'ombre, démons intérieurs... Et pour parvenir peut-être un jour à nous libérer...

     Armand Cabasson, médecin psychiatre le jour, se fait volontiers montreur d'ombres la nuit... Convoquant des personnages réels ambigus dans des romans policiers qui n'hésitent pas à réécrire notre Histoire (Les Proies de l'officier et Chasse au loup chez 10/18), il sait aussi mêler aux remous de nos civilisations la magie du Fantastique le plus grinçant, ou de la Fantasy la plus épique. Prix du GEM 2002 et Prix Graham Masterton 2003 pour deux textes inclus dans le présent volume, il est à l'heure actuelle l'un des nouveaux auteurs les plus éclectiques de la scène française, en littérature policière, historique, ou d'imaginaire.

    Sommaire    
1 - Denis LABBÉ, Préface, pages 7 à 10, Préface
2 - Jenny et Grapp le monstre, pages 13 à 22
3 - Le Prince et la Mort, pages 23 à 39
4 - Le Complexe de Pandore, pages 41 à 53
5 - Derniers jours d'un samouraï, pages 55 à 83
6 - Loin à l'intérieur là où moi seul peut aller, pages 85 à 94
7 - Oisex, pages 95 à 106
8 - De morte et de mortis dementia, pages 107 à 123
9 - Cassés comme des bois verts, pages 125 à 145
10 - Rétine, pages 147 à 154
11 - Je suis ce que je suis, pages 155 à 168
12 - Le Poisson-Dieu, pages 169 à 188
13 - Résoudre tous les problèmes, pages 189 à 202
14 - Le Grand bestiaire de Sallness, pages 203 à 219
15 - Visions, pages 221 à 240
16 - Dragons, renards et papillons, pages 241 à 254
17 - Flocons rouges, pages 255 à 267
18 - La Marche folle, pages 269 à 281
19 - Evasions, pages 283 à 303
20 - ANONYME, Biographie, pages 305 à 306, Biographie
21 - ANONYME, Bibliographie, pages 307 à 312, Bibliographie

    Prix obtenus    
Dragons, renards et papillons : Masterton, nouvelle française, 2003
 
    Critiques    
     Armand Cabasson est psychiatre. C'est aussi un auteur de fantastique et de policier, ainsi qu'un passionné d'histoire qui s'intéresse particulièrement au Japon médiéval et à l'époque napoléonienne. Ces différentes facettes de sa personnalité se retrouvent dans son recueil de nouvelles, Loin à l'intérieur, qui vient de sortir aux éditions de l'Oxymore, un gros opus de 320 pages, qui ne comprend pas moins de dix-huit nouvelles, dont neuf inédites. Précisons que certaines des nouvelles déjà publiées l'avaient été dans les revues Histoire Médiévale ou Urgence Pratique, que les amateurs de fantastique ne lisent pas forcément. C'était donc une très bonne idée de réunir tous ces textes dans ce recueil à la splendide couverture signée Lachâtaigne.

     Si quelques-uns d'entre eux, comme Les derniers jours du samouraï ou Le Prince et la Mort risquent de paraître trop longs aux lecteurs que l'histoire médiévale ne passionne pas, d'autres, au contraire, surprennent par leur chute inattendue. C'est le cas de Dragons, Renards et Papillons, situé, lui aussi, dans le Japon médiéval, mais aussi de Visions qui part du quotidien, méconnu en France, des Sioux Lakotas, pour aboutir à une situation finale complètement extraordinaire.

     Armand Cabasson affectionne un certain dandysme et quelques-unes de ses histoires prennent place dans un XIXe siècle londonien propice à toutes les aventures, comme Le Poisson-Dieu, hommage à Lovecraft, ou La Boîte de Pandore. Il sait aussi entraîner le lecteur jusque dans les profondeurs de son imaginaire, avec des textes tout à fait hors du réel comme Oisex — dérangeant à souhait — , Je suis ce que je suis ou La marche folle, dans lequel on peut voir une dénonciation des méfaits de la religion.

     Mais les plus belles nouvelles sont, sans conteste, celles où transparaissent les douleurs psychiques des êtres. Deux surtout : Jenny et Grapp le monstre, dont la narratrice est une enfant, et Loin à l'intérieur, là où moi seul peux aller, qui prête une moitié de son titre au recueil. Une grande émotion nous étreint à la lecture de ces deux bijoux dont l'écriture concise, rend à merveille les sentiments des personnages.


Lucie CHENU
Première parution : 20/9/2005 nooSFere


     De ses voyages aux États-Unis et au Japon, en Grande-Bretagne et en Irlande, Armand Cabasson a ramené des histoires basées sur des légendes et des mythes. Mais qu'il présente un seigneur de la guerre ensorcelé par des femmes-renard ou des Indiens tentant de faire revenir, au fond de leurs réserves, leurs dieux chassés par les Blancs, les plus grandes explorations de ce psychiatre s'effectuent avant tout au plus profond de l'âme humaine. Comme l'indique le titre de son recueil, Armand Cabasson n'a pas son pareil pour aller « loin à l'intérieur » de l'être.

     Quand un photographe s'éprend d'un modèle dont le corps n'est que scarifications, c'est à la rencontre de lui-même qu'il se porte. La découverte du Poisson-Dieu, probablement échappé du panthéon lovecraftien, est l'occasion de s'interroger sur les raisons d'une amitié. « Loin à l'intérieur là où moi seul puis aller » présente les réflexions d'un serial killer face à une psy à qui il cherche à faire comprendre les liens qui les unissent.

     Grâce à son sens de l'introspection, Armand Cabasson peut ainsi revisiter les grands thèmes fantastiques avec un éclairage nouveau. Le thème du golem devient celui du miroir tendu à l'homme qui le façonne, celui de Frankenstein s'interroge sur la folie meurtrière, la Mortis dementia, qui frappe les personnes qu'un savant parvient à ramener à la vie. Le vampire, lui, doit affronter une créature cruelle et barbare, l'homme. Dans le registre de la mythologie grecque, « Le Complexe de Pandore » suggère que les malheurs du monde ne sont pas extérieurs à l'homme : la boîte d'où ils s'échappent est... la boîte crânienne. Le moine copiste du Moyen-âge, habile à dessiner les créatures chassées pour appartenir à un bestiaire démoniaque, se rend compte que les dragons et lupidés empaillés qu'il a pour modèles ont des regards de tristesse et de souffrance qui contredisent leur origine infernale. Il s'agit toujours de dénicher la part sombre de notre nature.

     Ces dix-huit nouvelles font preuve d'un bel éclectisme et d'une richesse d'inspiration qui n'étonne pas chez cet auteur aussi à l'aise dans le polar que le fantastique et la fantasy. Bref, un excellent recueil.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/10/2005 dans Bifrost 40
Mise en ligne le : 12/11/2006


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65711 livres, 64959 photos de couvertures, 60467 quatrièmes.
8089 critiques, 36020 intervenant·e·s, 1452 photographies, 3687 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.