Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Débris du chaudron

Ceryan DAU


Illustration de Magali VILLENEUVE

ARGEMMIOS , coll. Romans n° 1
Dépôt légal : mai 2008
Première édition
Roman, 210 pages, catégorie / prix : 13,50 €
ISBN : 978-2-9530239-0-9
Genre : Fantasy

Version étendue de la nouvelle du même titre parue en 2000.



Quatrième de couverture
     L’amour et la vengeance ont l’art de traverser les âges, et ce d’autant plus lorsque les dieux sont impliqués.

     Pour certains mortels, cela signifie un héritage lourd à porter, mêlé de malédiction.

     Ainsi en va-t-il d’Augusta Quinn et d’Alwyn Archtaft. Destinés à réparer le chaudron de Kerridwen, afin de permettre le retour de la déesse, ils devront compter avec Affang, le terrible démon des eaux, qui les poursuivra de sa haine.

     Mais en cette fin de XXème siècle, un dieu veille et se souvient. Capable d’arpenter les lieux d’ici et d’ailleurs, Kernunnos, sous l’un ou l’autre de ses avatars, permettra à la réalité de rattraper le mythe... et de le dépasser.

     Nathalie Dau est une nouvelliste reconnue (prix Merlin 2006 pour Le Violon de la Fée). Elle a publié en 2007 le recueil Contes Myalgiques (éd. Griffe d’Encre), salué par la critique. Dans Les Débris du Chaudron, son second roman, elle revisite la légende de Kerridwen et Gwyon Bach. Une intrigue haletante, nourrie de mythologie celtique et préceltique. Un monde riche et sensible, illustré avec talent par Magali Villeneuve.
Critiques
     En 2000, Nathalie Dau publiait « Les débris du chaudron » dans l'anthologie Royaumes de Stéphane Marsan. Quelques années plus tard, la nouvelle étant devenue introuvable, elle décide de ressortir ce texte au sein d'Argemmios, maison d'édition qu'elle a elle-même créée, sous la direction littéraire de Lucie Chenu et Jean Millemann. Toutefois, il ne s'agit pas vraiment du même texte, car il a entièrement été réécrit : si la structure a très peu évolué (mêmes chapitres) « Les débris du chaudron » passe de la forme d'une nouvelle à celle d'un roman relativement court.
     Ce livre traite d'un mythe du Pays de Galles, donc bien moins connu que, mettons, les Chevaliers de la Table Ronde (et ce même si l'auteur confesse avoir pris un certain nombre de libertés). Il s'agit de Kerridwen, la déesse-mère, et de son compagnon le dieu Kernunnos, capable de prendre la forme d'un cerf. Leur arrivée brutale dans un village n'est pas acceptée par tous, et débouchera sur la malédiction de deux familles, l'une voyant périr toutes ses filles, l'autres ses fils. Le roman alterne ainsi scènes de la légende de Kerridwen et scènes se déroulant à l'époque moderne dans les familles maudites. Si l'aspect mythologique est très bien traité, générant quelques visions puissantes, comme l'arrivée initiale ou l'épisode du chaudron, les scènes du XX° siècle sont construites avec des ellipses et sautent assez souvent d'un personnage à l'autre, ce qui d'une part interdit une réelle empathie envers les protagonistes, et d'autre part sème parfois un peu le lecteur (à moins qu'il ne soit très attentif). N'ayant pas relu la nouvelle d'origine, je ne saurais dire si la réécriture a eu un impact (dans un sens comme dans l'autre) sur cet aspect, mais en l'état actuel ça n'est pas totalement satisfaisant. Sans doute que quelques pages supplémentaires auraient permis à l'auteur de tisser un lien plus clair entre passé et présent. Toutefois, malgré ce léger défaut, Les Débris du Chaudron reste un agréable roman, partant d'un mythe peu connu et donc intéressant.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 28/7/2008 nooSFere

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74339 livres, 82816 photos de couvertures, 69978 quatrièmes.
8530 critiques, 40259 intervenant·e·s, 1569 photographies, 3737 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.