Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Syndrome de Kitahara

Christoph RANSMAYR

Titre original : Morbus Kitahara

Traduction de Bernard KREISE

LIVRE DE POCHE n° 14743
Dépôt légal : novembre 1999
416 pages, catégorie / prix : 46 F
ISBN : 2-253-14743-5   



    Quatrième de couverture    
     « Ici reposent onze mille neuf cent soixante-treize morts, tués par les natifs de ce pays. Bienvenue à Moor. »

     Dans le monde dévasté où nous jette ce roman visionnaire, apocalyptique, règne une pax americana imposée par les bombes et les humiliations. Parce que leur village fut un lieu d'extermination nazie, les habitants de Moor expient éternellement, contraints à mimer chaque année des crimes qu'ils ne veulent pas reconnaître, uniquement préoccupés de survivre. Bering, le forgeron, né sous les bombardements, est l'un d'entre eux.
     Il s'est pris d'un étrange attachement pour Ambras, un ancien déporté, un vainqueur, certes, mais brisé par des souvenirs atroces. Ces deux errants n'ont d'autre choix que de reconstruire quelque chose qui ressemble à un ordre social.
     Mais une paix ainsi imposée peut-elle engendrer autre chose que le désir de vengeance et de guerre ?
     On a pu comparer au Tambour, de Günter Grass, cette œuvre où les tragédies de l'histoire se surimpriment, à chaque page, aux visions d'un monde futur, soumis au nom du bien à un tyrannique juge suprême du nom de Stellamour. Après Le Dernier des mondes, cette nouvelle œuvre confirme la place de premier plan de son auteur, un Autrichien né en 1954, dans la jeune littérature européenne.

     Ransmayr est un émissaire de l'enfer qui ne cesse de dénoncer l'imposture de nos civilisations. Il déroutera, tant le désordre le hante. Mais le style reste de bout en bout éblouissant : taillé comme un cristal, flamboyant, halluciné et hallucinant.
André Clavel, L'Express.
 
    Critiques    
     Empruntée au surréaliste Yves Tanguy, la couverture peut attirer l'amateur d'étrange, que confortera la présentation, au dos du volume : elle annonce un monde différent du nôtre même si elle ne colle guère au texte en parlant de « reconstruire quelque chose qui ressemble à un ordre social », ou du « désir de vengeance et de guerre ». C'est une sorte d'uchronie, où plus de vingt ans séparent la chute de l'Allemagne nazie et la paix d'Orianenbourg de la reddition du Japon après la bombe A de Nagoya. Entre temps, le rock'n'roll est né, les Russes semblent volatilisés, et, surtout, parce que les carrières du bourg de Moor ont été un camp de concentration, sa population est coupée du monde, doit participer à des cérémonies expiatoires et stagne dans le sous-équipement et l'arriération technique au nom d'un plan Stellamour, cousin du plan Morghentau qui devait faire de l'Allemagne un pays agricole. On suit trois personnages aux marges de la communauté, un rescapé du camp promu gérant des carrières et protégé par les occupants, un jeune forgeron devenu son garde du corps, et une contrebandière au fait des chemins de l'extérieur. On s'enfonce dans un quotidien déphasé, entre tensions, souvenirs niés et misère organisée. On pourrait s'inquiéter de la tentation de renvoyer dos à dos vaincus et vainqueurs, nazis et alliés, Auschwitz et Dresde — mais une telle lecture ne rendrait pas justice au roman, et sa fin la nuancerait de toutes façons, quand on quitte Moor pour un monde extérieur fort différent. Il y a malaise, mais il fait la force de ce roman kafkaïen, peu fait pour l'amateur d'aventure, mais offrant un univers à la fois proche et totalement étranger, à l'image, si on en croit la traduction, du style de l'auteur, limpide et résistant, familier et très travaillé.

Éric VIAL (lui écrire)
Première parution : 1/3/2000 dans Galaxies 16
Mise en ligne le : 10/5/2009


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies