Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Chronic City

Jonathan LETHEM

Titre original : Chronic City, 2009

Traduction de Francis KERLINE
Illustration de Cédric SCANDELLA

OLIVIER (Editions de l')
Dépôt légal : janvier 2011
Roman, 496 pages, catégorie / prix : 23 €
ISBN : 978-2-87929-705-7   



    Quatrième de couverture    
     Chase Insteadman est un acteur new-yorkais vivant sur les quelques royalties de sa gloire passée. Il erre de fête en fête dans un Manhattan peuplé de célébrités et rencontre Perkus Tooth, ancien critique underground, doté d’un talent certain pour la digression. Insteadman se prend au jeu de Perkus.Il se laisse porter par ses monologues sur la vie, la mort, Marlon Brando, la littérature ou la théorie du complot. Les deux hommes perdent petit à petit le fil de la réalité, au point que New York semble tomber dans l’inquiétante étrangeté : un mystérieux tigre rôde dans l’East Side, une odeur de chocolat plane sur la ville et un brouillard permanent efface les gratte-ciels.

     Dans Chronic City, Jonathan Lethem dépeint un New York fantasmé, reflet déformé de notre époque, nourri par le rock, la pop culture et la science-fiction. Ce livre foisonnant et déjanté place Lethem au rang des grands écrivains américains d’aujourd’hui.

     Jonathan Lethem est né à New York en 1964. Après des études à Bennington, il collabore à des magazines comme le New Yorker ou Rolling Stone. En 1999, Les Orphelins de Brooklyn obtient le National Book Critics Circle Award. David Cronenberg travaille actuellement à l'adaptation au cinéma d'un de ses premiers livres, Alice est montée sur la table (Editions de l'olivier, 2000).
 
    Critiques    
 
     Chase Insteadman, ancien jeune premier connu pour un rôle d’enfant dans une série TV pas vraiment glorieuse, croise, au hasard d’un travail de voix off pour les bonus d’un DVD, Perkus Tooth, critique de ciné obsédé par quelques personnages. Cette rencontre en entrainera d’autres, notamment celle de Richard Abneg, l’assistant du maire de New-York, qui sait la vérité à propos du tigre qui attaque et détruit des immeubles, et celle de Oona Laszlo, nègre littéraire qui deviendra plus ou moins son amante, en remplacement de Janice Trumbull, astronaute coincée dans la station spatiale internationale au milieu d’un champ de mines chinoises.

     C’est un New York à mi-chemin entre le réalisme magique et l’altération dickienne que nous fait visiter Jonathan lethem. Dans cette ville coincée continuellement entre la neige au sol et la brume à la place du ciel, les évènements les plus étranges arrivent sans surprendre outre-mesure : un tigre d’une taille incroyable (à moins qu’il ne s’agisse d’un tunnelier fou) semble détruire des immeubles complets, des pots virtuels atteignent des valeurs ahurissantes sur Ebay et une partie des habitants sent une odeur de chocolat sortie de nulle part.
     Au milieu de cet univers étrange se dégage deux personnes : Perkus tooth, agitateur en pleine déchéance et Chase Insteadman, disciple de circonstance, tentant de suivre les analyses délirantes de Perkus puis de le protéger de lui-même. Entourés de femmes auxquelles ils ne comprennent pas grand-chose (Tooth semble encore vierge à plus de quarante ans et se force à ignorer la seule fille qui s’intéresse à lui ; Chase, qui peine à se souvenir de son astronaute autrement qu’à travers les lettres qu’il reçoit de l’espace, ne maitrise aucun aspect de son aventure avec Oona) et d’hommes contradictoires (l’assistant du maire ne pense qu’à sa relation sexuelle avec une bourgeoise richissime, un clochard gagne de l’argent en trafiquant sur un monde virtuel à la second life), les deux amis passent leur temps à fumer de l’herbe et à parler des obsessions de Perkus : Marlon Brando (qu’il voudrait voir devenir maire de New-York), les gnuppets (référence transparente aux muppets) , des réalisateurs cultes voire inconnus ou l’écrivain Ralph Warden Meeker (allusion à David Foster Wallace, que Lethem a remplacé comme professeur au Pomona College après le suicide de celui-ci).

     Texte foutraque (à la manière de Thomas Pynchon) basculant sans prévenir de l’humour surréaliste à la tragédie abrupte, Chronic City, récit pathétique dans un New York irréel d'un homme-enfant assistant à deux descentes aux enfers (celle de sa femme coincée dans une station spatiale rythmant celle de son meilleur ami) est un roman aussi surprenant que touffu, aussi passionnant qu’imprévisible. Du grand art.


René-Marc DOLHEN
Première parution : 2/5/2011 nooSFere


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68146 livres, 71862 photos de couvertures, 63108 quatrièmes.
8186 critiques, 36346 intervenant·e·s, 1472 photographies, 3700 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.