Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Eidôlon 91 / L'imaginaire du temps dans le fantastique et la science-fiction

REVUE

Textes réunis par Lauric GUILLAUD & Natacha VAS-DEYRES




PRESSES UNIVERSITAIRES DE BORDEAUX , coll. Eidôlon (revue) n° 91
Dépôt légal : 2011
Première édition
Revue, 294 pages, catégorie / prix : 23 €
ISBN : 978-2-903440-91-6   
Genre : Hors Genre



    Quatrième de couverture    
     Le temps semble a priori irréversible et l'homme n'accepte que difficilement l'effondrement des possibilités de l'avenir dans la fixité du passé. La science s'est emparée de cette problématique puissante dès les années trente à partir de la théorie de la relativité généralisée d'Albert Einstein. Mais bien avant l'apparition de la physique quantique et d'hypothétiques déplacements dans le temps ou dans des mondes parallèles, les littératures de l'imaginaire que sont la science-fiction et le fantastique ont parcouru le temps. Cet imaginaire, exploré de façon complémentaire par le cinéma, est une machine à voyager virtuellement dans des histoires de temps.

     La science-fiction expérimente le temps en tant que concept : elle le manipule en tout sens pour briser son irréversibilité et tenter d'agir sur des destinées collectives ou individuelles. La temporalité fantastique est marquée par une obsession anxiogène et toxique du temps passé. Le mythe puise ses racines dans un temps immémorial, cyclique. Symbole de la créativité des littératures et du cinéma de l'imaginaire, le temps est au cœur de l'individu, de sa subjectivité, de sa mémoire et de son rapport au monde physique.

    Sommaire    
1 - Lauric GUILLAUD & Natacha VAS-DEYRES, Avant-propos, pages 7 à 17, introduction
2 - Pierre CASSOU-NOGUÈS, Les Spéculations de Gödel sur le temps : résonances dans la science-fiction, pages 21 à 32, article
3 - Roger BOZZETTO, Une approche de formes politiques imaginaires, pages 33 à 39, article
4 - Hervé LAGOGUEY, Pouvoir et dystopies temporelles chez Philip K. Dick, pages 41 à 55, article
5 - Natacha VAS-DEYRES, Du Temps incertain au temps ralenti : variations temporelles françaises, pages 57 à 68, article
6 - Jean-Loup HÉRAUD, Le Présent « refiguré » par le passé : trois stratégies narratives de recomposition du présent dans la science-fiction, pages 69 à 85, article
7 - Thierry JANDROK, Le Temps est-il une déformation de l'inconscient ?, pages 87 à 101, article
8 - Samuel MINNE, Réversibilités : la représentation du temps inversé en littérature, pages 103 à 114, article
9 - Simone GROSSMAN, Transgression temporelle et réécriture dans le fantastique québécois de la postmodernité, pages 117 à 128, article
10 - Delphine GACHET-BAHUET, « Le temps, on le sait, est irréversible. Et pourtant […] » : le temps aux sources du fantastique dans l'œuvre de Buzzati, pages 129 à 140, article
11 - Laura Eugenia TUDORAS, Transgressions des dimensions temporelles dans Minuit à Serampore, pages 141 à 152, article
12 - Françoise DUPEYRON-LAFAY, L'Imaginaire des profondeurs: figurations du passé, de la hantise et de la résurgence dans quelques œuvres de W. Collins, M.E. Braddon et M.R.James, pages 153 à 166, article
13 - Maria Carmo PINHEIRO SILVA, Réception d'Edgar Allan Poe dans la littérature portugaise contemporaine : les Contes Fantastiques et La Confession de Lucio, pages 167 à 176, article
14 - Nathalie DUFAYET, Le Temps, le labyrinthe et le fantastique feint. Kafka, précurseur de Borges, pages 177 à 185, article
15 - Nathalie NOYARET, Les Enjeux temporels de l'interrogation identitaire dans Carlota Fainberg (1999) de Antonio Munoz Molina, pages 187 à 199, article
16 - Bérénice BONHOMME, Dracula, un con(m)te temporel?, pages 203 à 211, article
17 - Gilles MÉNÉGALDO, Inscription du passé, interactions temporelles et figurations de la hantise dans quelques films de fantômes classiques, pages 213 à 225, article
18 - Emmanuel PLASSERAUD, La Seconde labyrinthique, pages 227 à 234, article
19 - Danièle ANDRÉ, À la recherche du temps perdu: identité mémorielle entre illusions et réécriture, pages 235 à 248, article
20 - François GUIYOBA, Le Dieu ancestral, figure du temps passé dans Le Dieu du Lac de Bole Butake, pages 251 à 268, article
21 - Patricia CROUAN-VÉRON, En quête du temps passé: des romans de Mondes Perdus de Haggard aux romans contemporains de Peters et de Smith, l'histoire d'une empreinte littéraire, pages 269 à 277, article
22 - Cécile COLIN, Dans l'abîme du temps: le temps dans l'œuvre d'H.P. Lovecraft, pages 279 à 290, article

 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69957 livres, 79238 photos de couvertures, 65094 quatrièmes.
8417 critiques, 37202 intervenant·e·s, 1485 photographies, 3721 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.