Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Dictionnaire Tolkien

COLLECTIF

Textes réunis par Vincent FERRÉ



Illustration de John HOWE

CNRS
Dépôt légal : octobre 2012
Première édition
Recueil d'articles, 676 pages, catégorie / prix : 39 €
ISBN : 978-2-271-07504-8   
Genre : Fantasy



    Quatrième de couverture    
     Une oeuvre monde, avec ses langues, sa mythologie, sa géographie, ses villes et ses royaumes peuplés d'Elfes, de Hobbits, de mages et autres créatures imaginaires. Qui, toutes générations confondues, ne connaît pas Bilbo ou Frodo ? Écrivain, poète, critique, philologue, médiéviste, J.R.R. Tolkien est devenu, dès les années 1960, avec Le Seigneur des Anneaux puis récemment, avec les adaptations cinématographiques de Peter Jackson, un phénomène de société.
     Ce dictionnaire est le premier en français à donner une vision globale de cette oeuvre unique en son genre : personnages, sources d'inspiration, lieux, religion, politique, poésie, postérité, jeux vidéo ou de rôles... À côté de l'écrivain, le lecteur fera connaissance avec le Tolkien illustrateur, père de famille, médiéviste érudit. Y sont également interrogés le prétendu conservatisme de Tolkien, son projet de mythologie pour l'Angleterre...
     Un dictionnaire encyclopédique prenant en compte les acquis des recherches les plus récentes et des traductions nouvelles ; découvrant toutes les facettes d'une oeuvre à l'imaginaire débordant, le travail constant d'un créateur-artisan soucieux du moindre détail, et le développement d'un univers en constante expansion.
     Un dictionnaire à la mesure de l'oeuvre de Tolkien.

     Vincent Ferré, professeur de Littérature comparée à l'université Paris Est Créteil (UPEC), mène des recherches sur Tolkien depuis une quinzaine d'années et supervise les traductions de Tolkien en français, publiées chez Christian Bourgois éditeur.
 
    Critiques    
     Dans le monde de l’édition francophone des littératures de l’imaginaire, les ouvrages de référence et études critiques sont le parent pauvre. Certes, si le corpus s’est développé ces dernières années, notamment avec des éditeurs spécialisés comme les moutons électriques, les ouvrages (en particulier d’origine universitaire) sont peu nombreux, surtout si l’on compare à la production anglo-saxonne (le blog http ://ghor.hautetfort.com/ vous donnera un aperçu de son ampleur). Et même si Tolkien est l’écrivain de fantasy auquel a été consacré le plus de livres en français, la parution d’un imposant dictionnaire Tolkien aux éditions du CNRS ne peut être qu’un évènement.

     Dirigé par Vincent Ferré, Tolkieniste de longue date et superviseur des traductions pour les éditions Bourgois depuis plus de dix ans, ce dictionnaire encyclopédique rédigé par une soixantaine d’auteurs, majoritairement des universitaires, regroupe plus de 300 notices consacrées à Tolkien et à son œuvre : les personnages, les lieux, les thèmes, mais aussi sa vie, son entourage et son influence. On peut ainsi, au hasard du feuilletage, passer de la biographie de Boromir aux lectures chrétiennes ou féministes de l’œuvre de Tolkien, jusqu’à la présence du sacré ou de la sexualité.

     Destiné avant tout à un public de spécialistes (l’ouvrage n’est certainement pas fait pour que le néophyte découvre l’auteur et l’œuvre, même si l’introduction prétend le contraire), le dictionnaire devrait aussi combler les attentes de beaucoup d’amateurs du Seigneur des anneaux : les articles ne nécessitent pas de connaitre l’intégralité de l’Histoire de la Terre du Milieu ou de savoir sur le bout des doigts les noms et dates de naissance des 38 générations séparant Isildur d’Aragorn. De plus, entre les index de fin de l'ouvrage, les références bibliographiques et les renvois indiqués dans chaque article, le dictionnaire se prête particulièrement bien à une lecture aléatoire.

     Précisons enfin que c’est un ouvrage consacré à Tolkien et à son œuvre, et pas au seigneur des anneaux sous toutes ses formes : si l’on trouve quelques articles sur les adaptations cinéma, le jeu de rôle, le jeu vidéo ou même Peter Jackson, ce n’est pas le cœur du dictionnaire et ces sujets ne sont pas traités en profondeur.

     Œuvre unique par sa richesse en langue française, à destination aussi bien des chercheurs que des amateurs de Tolkien et de ses œuvres, le Dictionnaire Tolkien devrait rester longtemps l’ouvrage de référence définitif sur le sujet.


René-Marc DOLHEN
Première parution : 19/11/2012 nooSFere


            Sans contestation possible, Vincent Ferré est le spécialiste français de Tolkien. Agrégé de lettres modernes, ancien lecteur au Trinity College de Cambridge, aujourd’hui professeur de littérature générale et comparée à l’université Paris-Est Créteil, c’est à lui qu’on doit les dernières éditions de Tolkien en France chez Christian Bourgois, éditeur auprès duquel il supervise tout travaux concernant de près ou de loin notre bon papy John Ronald Reuel (tout en dirigeant la collection « Médiévalisme(s) » aux éditions du CNRS, dans laquelle on retrouve le Tolkien et ses légendes de notre collaboratrice Isabelle Pantin évoqué plus haut). Bref, Vincent Ferré et Tolkien, vielle histoire s’il en est, c’est du lourd, du costaud, du très sérieux. Ainsi, quand notre spécialiste s’entoure de soixante-trois collaborateurs (tout de même !) pour nous proposer un dictionnaire encyclopédique de plus d’un kilo (1,2 kg, pour être précis ; j’ai vérifié !) comportant trois cent quarante notices sur pas loin de sept cents pages, le tout représentant plus de deux millions et demi de signes, autant dire qu’on s’attend à avoir du solide. Et force est de constater qu’on n’est pas déçu, loin s’en faut. Tout y passe, en fait, de l’œuvre elle-même (contexte, origine, constitution et constituants), y compris ses rameaux les moins connus et/ou inédits en français, ses sources (Beowulf, qualifié « d’une des plus importantes inspirations de Tolkien », Wagner, ou plutôt l’antiwagnérisme, l’Edda…), continuateurs et enrichisseurs (Alan Lee, John Howe, Peter Jackson et compagnie), sans oublier, de fait, les supports dérivés (cinéma, jeux de rôle, etc.), mais aussi l’auteur lui-même, sa vie, ses proches, femme, enfants et petits-enfants, et bien sûr quantité de mots clés (« sacrifice », « guerre », « religion »…). De là à faire du présent Dictionnaire un incontournable pour tout amateur tolkienien digne de ce nom, il n’y a qu’un pas qu’on s’empressera de franchir sans sourciller. Naturellement, l’esprit chagrin, le Sauron en chacun de nous, en somme, ne manquera pas de relever quelques coquilles agaçantes, surtout au regard de la haute tenue globale du propos (et de ceux qui les tiennent, tous ou presque universitaires, qui jamais (ou quasi) ne versent dans l’abscons), ou encore un manque d’uniformité dans le ton (soixante-trois collaborateurs, rappelons-le) qui rappelle qu’un polissage supplémentaire de l’ensemble n’aurait peut-être pas été de trop. Enfin, bien sûr, l’actualité autour de Tolkien étant ce qu’elle est, certaines entrées mériteraient déjà quelques mises à jour (la traduction de Beowulf par Tolkien est désormais disponible, par exemple). Mais quoi ? Ce Dictionnaire Tolkien, au sein d’un corpus critique pourtant fort chargé, s’impose d’emblée comme imparable, une somme passionnante qui à elle seule, par la richesse de l’œuvre qu’elle expose et décrypte, achèvera de convaincre quiconque de l’importance majeure de son sujet dans le champ littéraire mondial – et au diable la quarantaine d’euros qu’il vous en coûtera, ce livre les vaut, et de beaucoup.


Olivier GIRARD
Première parution : 1/10/2014 dans Bifrost 76
Mise en ligne le : 21/4/2020


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70856 livres, 81134 photos de couvertures, 66038 quatrièmes.
8469 critiques, 38046 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3724 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.