Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Crop Circles et autres nouvelles

Jonas LENN



Illustration de Victor HABBICK

La CLEF D'ARGENT , coll. KholekTh n° 22
Dépôt légal : mai 2013
170 pages, catégorie / prix : 9 €
ISBN : 979-10-90662-14-8
Format : 11,0 x 17,5 cm  



    Quatrième de couverture    
     L'univers de Jonas Lenn dévoile ce qu'il a de plus original, et son talent de conteur de plus prégnant, dans ce constant jeu avec le temps qu'il met en scène, un temps malléable, élastique, qui se trouble et se boucle, permet à un vieil homme de se rencontrer plus jeune, à un autre d'assister à sa naissance, mieux, à sa conception, à un troisième personnage de faire une visite à ses grands-parents décédés depuis longtemps. Un peu de magie, un soupçon de gravité, une touche de légèreté dans un monde futur où la noirceur, qui l'accompagne de manière quasi systématique en SF, est ici évitée au profit d'un sens du bonheur (comme il est du sense of wonder) nullement factice, que l'auteur nourrit d'une spiritualité qui lui est propre.
Jean-Pierre Andrevon (extrait de la préface).

     Jonas Lenn est né en 1967. À travers une poignée de romans et une foule de nouvelles, il est apparu au fil des ans comme l'une des voix les plus originales et les plus sincères d'une SF francophone à la fois humaniste et lucide. Les héros très discrets de ses récits foncièrement intimistes nous renvoient avec une insistance bienveillante aux interrogations d'une humanité plus que jamais à l'heure des choix écologiques, politiques et sociaux.

    Sommaire    
1 - Jean-Pierre ANDREVON, Un écrivain dans le pré, pages 7 à 10, Préface
2 - Une porte sur l'hiver, pages 11 à 21
3 - Crop circles, pages 23 à 59
4 - Au jardin de mon père, pages 61 à 103
5 - D'une vie l'autre, pages 105 à 114
6 - La Ferme enchantée, pages 115 à 136
7 - Adieux à Genêts, pages 137 à 161
 
    Critiques    

Jonas Lenn est l’alter ego de l’écrivain Emmanuel Levilain-Clément. Sous ces deux signatures, l’auteur a publié jusqu’à présent quelques romans (essentiellement chez La Clef d’argent et, pour la jeunesse, Mango), un recueil chez Griffe d’encre et de nombreuses nouvelles dans différentes revues et anthologies. La Clef d’argent nous propose un nouveau recueil de textes de science-fiction repris de ces derniers supports (sans aucun inédit, ce qui est un peu dommage). Six textes au menu, donc, dont on tirera sans peine deux points communs : l’attachement à la terre et à l’être humain, notamment la cellule familiale.

L’attachement à la terre, tout d’abord, car Lenn la met en scène dans tous ses récits. Délaissant les habituelles zones défrichées par la SF (l’espace, les autres planètes, des lieux de haute technologie), l’auteur prend comme décor ce qu’il connaît visiblement le mieux, à savoir la terre normande, quelque part entre le Mont Saint-Michel, à l’ouest, et l’Île de France, à l’est. Il en fait même parfois l’un des protagonistes, comme dans « Adieux à Genêts » — Genêts, soit une petite commune de la baie du Mont-Saint-Michel qu’un couple de personnes âgées décédées a reconstituée pour lui servir de réceptacle à souvenirs dans sa deuxième vie, virtuelle, que viennent visiter les membres de leur famille. Le rapport à la terre le plus évident concerne « Crop circles », qui met en scène un fermier au langage des plus terroir en butte à un chat chapardeur, mais aussi à ces fameuses formes bizarres apparaissant dans les champs et qu’on attribue aux extraterrestres. Amour de la campagne, toujours, dans le premier récit, « Un écrivain dans le pré », dont les atours de texte fantastique des premières pages se révéleront trompeurs… Cette omniprésence de la campagne, du terroir, n’est pas sans évoquer Clifford D. Simak, toutefois Lenn, du fait de son ancrage géographique privilégié en Normandie, exprime une voix toute personnelle empreinte d’humilité et de quiétude.

L’autre point commun, on l’a dit, concerne l’être humain, essentiellement à travers la figure de la cellule familiale. Cela transparaît notamment dans « Adieux à Genêts », déjà mentionné, et dans « Au jardin de mon père », où un homme est convié par son père mourant dans un univers virtuel afin qu’il lui transmette tout ce qu’il sait de l’histoire familiale. Riches en termes d’émotion (ils sont tous les deux motivés par un drame), ces textes se répondent et se complètent, sans malgré tout éviter une certaine redite. Héritage également avec « D’une vie l’autre », dans lequel la réincarnation est avérée et où chacun doit connaître sa vie précédente — une nouvelle qui tranche avec le reste du livre, car elle prend pour cadre New York. De par sa chute un tantinet téléphonée, elle s’avère en être d’ailleurs le texte le moins abouti. Trois récits, donc, qui traitent de la transmission, qu’il s’agisse du savoir ou des souvenirs, et qui rejoignent en définitive la première thématique abordée, la campagne étant un vecteur naturel de la perpétuation des traditions. Avant-dernier texte au sommaire, « La Ferme enchantée » permet d’ailleurs de lier les deux thématiques, alors qu’un duo d’experts d’une société spécialisée dans les Organismes Génétiquement Améliorés enquête an sein d’une ferme sur d’éventuelles fraudes et se trouve confronté à une manière de transmettre certaines idées assez originale…

Si ces deux centres d’intérêt, marqués, ne l’empêchent pas d’aborder des thématiques modernes (réalité virtuelle, expérimentations génétiques, guerre atomique…), Lenn ne pousse jamais très loin leur traitement : cette science-fiction-là sert avant tout à donner leur coloration aux textes, qui parlent encore et toujours des sujets chers à l’auteur. Crop Circles se révèle ainsi une bonne entrée en matière dans l’univers de Jonas Lenn/ Emmanuel Levilain-Clément, qui aborde la SF via un prisme personnel et sensible, un amour des racines, que celles-ci soient fermement ancrées dans la terre ou dans l’histoire familiale. 


Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 1/10/2013 dans Bifrost 72
Mise en ligne le : 3/2/2019


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65115 livres, 63755 photos de couvertures, 59833 quatrièmes.
8086 critiques, 35699 intervenant·e·s, 1419 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.