Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Pays des Djinns

Kai MEYER

Titre original : Dschinnland, 2008

Cycle : Les Seigneurs des tempêtes vol. 1 

Traduction de Didier DEBORD
Illustration de LERAF

L'ATALANTE (Nantes, France), coll. La Dentelle du Cygne n° (364)
Dépôt légal : mai 2014, Achevé d'imprimer : mai 2014
Première édition
Roman, 336 pages, catégorie / prix : 6
ISBN : 978-2-84172-672-1
Format : 14,5 x 20,0 cm  
Genre : Fantasy



    Quatrième de couverture    
À sa naissance déjà, son père l’emmenait voler sur son tapis.
 
     Tarik al-Jamal était le prince des contrebandiers entre Samarkand et Bagdad. Qui maîtrisait mieux que lui l’art du tapis volant ? Mais le jour vint où il perdit son grand amour Maryam dans le pays des djinns, le désert aux mille dangers entre les deux cités.
 
     Depuis ce jour, amer et résigné, Tarik n’a plus franchi les murs de Samarkand. Il gagne sa vie en participant à des courses de tapis illégales. Et voici que Junis, son frère cadet, a décidé de conduire la mystérieuse Sabatea jusqu’à Bagdad.
     Tarik craint pour leur vie. Contraint d’affronter les spectres de son passé pour venir à leur secours, il se lance dans une course poursuite mortelle à travers le désert, une odyssée en tapis volant au coeur de la guerre qui oppose les djinns et les hommes du désert...
 
Le pays des djinns est le premier livre de la trilogie des « Seigneurs des Tempêtes ».
 
    Critiques    

            En ce VIIIe siècle, la route reliant Bagdad et Samarkand est bloquée. Depuis une cinquantaine d’années, les vastes étendues désertiques entre les deux villes sont envahies par les djinns. Entre les humains et ces créatures magiques, la guerre fait rage mais semble avoir atteint un statu quo. À Samarkand, Tarik al-Jamal, fils de contrebandier et contrebandier lui-même, a renoncé à son activité depuis la disparition de son amour, Maryam, enlevée par un prince des djinns. Désormais, Tarik vivote en participant à des courses de tapis volants – sport illégal auquel il excelle. Lorsque la mystérieuse Sabatéa lui demande de le mener à Bagdad à dos de tapis, Tarik refuse tout net. Mais il ne peut s’empêcher de partir sur la piste de son frère cadet, Junis, qui, pour sa part, a accepté l’offre de la jeune femme. Qu’importe si Junis et lui s’adressent à peine la parole et se haïssent cordialement depuis la disparition de Maryam, et que la route jusqu’à Bagdad soit truffée de dangers : Tarik va tout faire pour éviter à son frère le même sort qu’à Maryam. En chemin, il en apprendra davantage sur les djinns, leur nature, et les raisons qui les ont poussés à entrer en conflit avec les humains.

            Kai Meyer, auteur allemand prolifique (une cinquantaine de romans publiés outre-Rhin) et plutôt actif au rayon jeunesse (deux trilogies ont été traduites en français aux éditions du Rocher, une troisième dans la collection « Le Maedre » de l’Atalante), s’adresse ici à un lectorat plus âgé, et nous propose un roman de fantasy arabisant. Foin de dragons, d’elfes et de nains, mais aussi, plus surprenant vu le contexte, de génies en lampes à huile – ce n’est pas exactement Les Mille et une nuits. De fait, Le Pays des djinns prend place dans un monde semblable au nôtre, volontiers glauque, où existe la magie, et peuplé d’un bestiaire original. Autant d’éléments à même, en principe, de convaincre le lecteur rétif à la sempiternelle fantasy « de base » ayant pour cadre le moyen-âge européen, et l’on pardonnera ainsi l’intrigue relativement classique. De fait, menée tambour battant, l’histoire se lit d’une traite, avec son lot de péripéties et de surprises, rehaussée par des personnages volontiers cachottiers et ambigus – du tourmenté Tarik au surprenant Fou aux Cicatrices.

            Pur roman d’aventure, Le Pays des djinns offre ainsi un divertissement de très bonne tenue, des plus plaisant à suivre, et lorsqu’arrive la dernière page, on ne peut que souhaiter lire la suite. Heureuse coïncidence, La Guerre des vœux, deuxième volume de la trilogie, sort en librairie en même temps que le présent Bifrost.


Erwann PERCHOC
Première parution : 1/10/2014 dans Bifrost 76
Mise en ligne le : 20/4/2020


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70931 livres, 81311 photos de couvertures, 66126 quatrièmes.
8470 critiques, 38100 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3724 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.