Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Grande route du Nord - tome 1

Peter F. HAMILTON

Titre original : Great North Road, 2012
Première parution : Londres : Macmillan UK, 2012

Cycle : La Grande route du Nord  vol. 1 

Traduction de Nenad SAVIC
Illustration de Fred AUGIS

MILADY (Paris, France), coll. Imaginaire
Dépôt légal : août 2014, Achevé d'imprimer : juillet 2014
Roman, 672 pages, catégorie / prix : 8,70 €
ISBN : 978-2-8112-1296-4
Format : 11,0 x 17,7 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     En 2143, dans une ville rendue florissante grâce à son portail transspatial qui donne accès à la planète St Libra et à son précieux biocarburant, le meurtre brutal d'un clone va plonger l’inspecteur Hurst dans le passé. Car cette affaire ressemble étrangement à une autre commise sur St Libra vingt ans plus tôt, et qui avait fait condamner à perpétuité Angela Tramelo, qui affirme pourtant que le véritable coupable serait d’origine extraterrestre. L’Alliance pour la défense de l’humanité décide d’envoyer une mission scientifico-militaire à travers le portail. Mais alors que l’expédition s’isole dans la jungle hostile, ses membres meurent les uns après les autres...
 
« Passionnant : une lecture compulsive, riche de trouvailles. »
     The Times

    Sommaire    
1 - (non mentionné), St Libra, pages 6 à 7, carte, trad. Nenad SAVIC
2 - Chronologie, pages 9 à 13, notes, trad. Nenad SAVIC
3 - Personnages principaux, pages 14 à 17, notes, trad. Nenad SAVIC
 
    Critiques    

            À Newcastle-upon-Tyne, en ce dimanche 13 janvier 2143, l’inspecteur Sidney Hurst est appelé pour un crime : un cadavre a été repêché dans le fleuve… Arrivé sur place, il découvre le corps d’un North, un des multiples clones de Kane North, patriarche d’une immense et très puissante famille. Autrement dit, les complications politiques ne vont pas manquer de survenir… D’autant que malgré les moyens phénoménaux mis en œuvre grâce à la technologie des maillages (des capteurs insérés dans toute la ville, enfin, presque…) et à la fortune des North, la police n’a aucune idée du mobile ni du nom du coupable. On va donc faire appel à Angela Tramelo, condamnée vingt ans auparavant pour le meurtre d’un autre North. Malgré les preuves contre elle, Angela avait toujours clamé son innocence et expliqué que l’assassin était un monstre d’une espèce inconnue. S’ensuit donc une expédition sur St Libra, d’où cette créature proviendrait.

            Pour ceux qui connaissent Peter F. Hamilton, l’auteur de l’immense (par la taille et la qualité) « Aube de la nuit », ce qui revient souvent, c’est le nombre de pages. Car cet auteur britannique est un adepte des romans-fleuves. La Grande route du Nord, lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire 2015 (enfin, le T.2 du diptyque), est donc plutôt court par rapport à ses récentes productions. Mais cela représente tout de même près de 1400 pages en format poche écrites avec une police de caractère nécessitant un bon éclairage. Aussi la question est-elle légitime : cela vaut-il la peine de se lancer dans la lecture de ces pavés ? La réponse est clairement oui. Même si ce n’est pas le meilleur de cet écrivain, La Grande route du Nord possède la richesse des univers propres à Hamilton. En début d’ouvrage, on trouve la classique chronologie, qui nous donne une idée des puissances en jeu et des avancées technologiques mises en œuvre – les portails entre les différents systèmes solaires ou le clonage, réservé à l’élite –, mais aussi du contexte : l’humanité est en guerre contre les Zanths, des extraterrestres capables d’annihiler toute vie sur une planète en quelques jours et qui rigolent moyennement. Bref, on a là du solide, une toile de fond crédible pour l’intrigue.

            Si ce roman commence comme un polar futuriste, il se double vite d’un récit d’aventure. Pendant que l’inspecteur Sidney Hurst poursuit ses investigations, le colonel Elston dirige une expédition gigantesque sur St Libra, réservoir de carburant vital pour la civilisation humaine. Nous voilà avec deux histoire pour le prix d’une. Qui s’avèrent aussi prenantes l’une que l’autre : l’enquête est menée tambour battant quand elle n’est pas bridée par les luttes de pouvoir ou d’influence. Peter F. Hamilton mêle avec brio les progrès de la science aux schémas classiques de l’investigation policière. De son côté, la recherche de l’extraterrestre sur un monde inconnu ravira les amateurs d’expédition militaire (et lassera ceux qui se moquent de connaître le nom de l’avion de transport utilisé, son poids et le type de ses moteurs). On est d’ailleurs plus proche, dans ces passages, de Heinlein que de Baxter, même si la fin est un peu moins manichéenne.

            La Grande route du Nord mérite donc amplement son prix et offre une occasion de franchir le pas à ceux qui hésitent encore à lire cet auteur. Si la taille vous fait peur, vous reste alors à sauter sur Manhattan à l’envers, recueil de nouvelles paru en 2013 chez Bragelonne. Quoiqu’il en soit, il serait dommage de passer à côté de cet auteur de SF important qui joue à fond la carte du divertissement haut de gamme : vous n’avez désormais plus aucune excuse.


Raphaël GAUDIN
Première parution : 1/10/2015 dans Bifrost 80
Mise en ligne le : 19/7/2020


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69957 livres, 79248 photos de couvertures, 65094 quatrièmes.
8417 critiques, 37202 intervenant·e·s, 1485 photographies, 3721 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.