Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Police du peuple

Norman SPINRAD

Titre original : Police State

Traduction de Sylvie DENIS
Illustration de CHEERI

FAYARD (Paris, France)
Dépôt légal : octobre 2014
Roman, 300 pages, catégorie / prix : 20 €
ISBN : 978-2-213-66262-6   

Inédit en anglais.



    Quatrième de couverture    
     Depuis le passage de l'ouragan Katrina, La Nouvelle-Orléans est en crise. Sa population souffre autant de la détérioration du climat que de la crise monétaire. Refusant désormais de faire le sale boulot des politiciens, des affairistes et des banquiers, Luke Martin, flic, et Jean-Baptiste Lafitte, tenancier de maison close et mafieux, se liguent, à l’approche des élections, pour proposer une candidate proche du peuple : Marylou, la chanteuse de rue. Mais à travers elle, ce sont les dieux vaudous qui s’expriment, menaçant la Louisiane d’un nouvel ouragan si l’un des leurs n’est pas élu au poste de gouverneur.
     Sur fond de scènes de carnaval, d’émeutes populaires et de répressions policières, Norman Spinrad poursuit sa critique acerbe d’un pays gouverné par l’argent et la bêtise, imaginant un État libre de Louisiane, où le Mardi gras bat son plein et où la Police du Peuple s’oppose à la finance.

     Référence incontournable pour les amateurs de littérature noire et de science-fiction, Norman Spinrad a centré son œuvre autour des thèmes de la manipulation, des médias et du pouvoir. Chez Fayard sont parus Il est parmi nous, Oussama et Le Temps du rêve.
 
    Critiques    

            Meurtrie par une saison des ouragans qui se répète chaque année, la Nouvelle-Orléans est en crise. Une crise économique locale amplifiée par le passage du dollar au super-dollar. Les gens ne peuvent plus payer leur emprunt immobilier et les avis de saisie et d’expulsion se ramassent à la pelle. Réquisitionné pour s’expulser de chez lui, le policier Luke Martin ne goûte gère l’ironie de la chose. Il se rebelle et met le doigt dans un engrenage syndical qui le dépasse : celui d’une grève de la police. Une grève qui appelle à une mutation du travail de policier, changement radical sur lequel veillent de façon bienveillante les dieux vaudous. Mais pourquoi ? Quel est le but réel de ces entités surnaturelles ?

            Quatrième roman de Norman Spinrad paru chez Fayard, Police du peuple tourne autour de trois personnages principaux : Luke Martin, évidemment, le maquereau J.B. Lafitte et la chanteuse de rue Marylou (qui a fait un pacte, plus ou moins malgré elle, avec la divinité vaudoue Mama Legba). Mais ces personnages ne s’incarnent jamais de façon convaincante, tant Spinrad les coince entre son discours politique, intéressant mais répétitif, et un portrait de la Nouvelle-Orléans qui oscille entre le passionnant, le cliché et l’ennuyeux. Police du peuple est un roman à thèse : le véritable ennemi c’est la finance déréglementée, pas le terrorisme. On y explore la différence entre ce qu’est une force de police et ce qu’elle devrait être. Voilà surtout une œuvre anachronique dont l’idéal tend vers la beuverie permanente, la partouze totale et le jazz à tous les étages (imaginez une collision de la série télé Treme et de l’événement Woodstock). Rien de bien nouveau : contrairement à George R.R. Martin, Spinrad n’arrive pas à se remettre de la fin des sixties. Ici, la thèse prend le pas sur les personnages et, bien souvent, sur le décor dans lequel ils évoluent. Ce roman sans intrigue véritable, au plan confus, surtout au début, est bavard comme un coiffeur italien. Il ne s’y passe pas grand-chose, ses idées les plus fortes sont diluées dans un certain ressassement qui sent le Bayou, ambiance marécage politique et sables mouvants médiatiques.

            Au final, on pourra sans mal se passer de la lecture de ce mélange de SF politique et de fantastique mollasson, d’autant plus que la traduction française de l’ensemble se révèle au mieux maladroite.


Thomas DAY
Première parution : 1/4/2015 dans Bifrost 78
Mise en ligne le : 16/5/2020


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68867 livres, 75971 photos de couvertures, 63907 quatrièmes.
8350 critiques, 36487 intervenant·e·s, 1475 photographies, 3709 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.