Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Stardust

Nina ALLAN

Titre original : Stardust: The Ruby Castle Stories, 2013

Traduction de Bernard SIGAUD

TRISTRAM
Dépôt légal : janvier 2015
384 pages, catégorie / prix : 21,50 €
ISBN : 978-2-36719-036-5
Format : 14 x 21,5 cm  

Couverture : graphisme Thierry Dubreil, photo RetroAtelier/iStock.



    Quatrième de couverture    
     Michael Gomez a treize ans, c'est un prodige du jeu d'échecs. Lorsqu'il connaît pour la première fois l'épreuve traumatisante de la défaite, il se réfugie dans la fascination qu'exerce sur lui Ruby Castle, beauté célèbre pour ses rôles dans des films d'épouvante... et pour le meurtre de son amant dans un accès de jalousie.

     Mais le jeune joueur d'échecs n'est pas le seul à nourrir des pensées secrètes à l'endroit de Ruby Castle ou à être visité par son souvenir. C'est aussi le cas d'un marchand de livres anciens qui s'égare dans le palais des glaces d'une fête foraine, de l'admiratrice d'un poète qui fut jadis lié à Ruby, et d'une jeune Russe qui assiste avec sa famille au lancement d'une fusée. Rien ne semble relier ces différents personnages, hormis l'emprise qu'exerce sur eux l'image de Ruby Castle — dont on ignore d'abord s'il s'agit d'une personne réelle ou bien d'un fantasme collectif.

     « J'aime les livres qui donnent à la fin l'impression que l'histoire continue quelque part, que nous ne saurons jamais tout et que les personnages ont leur propre vie au-delà du scénario qui a été écrit pour eux. J'espère que Stardust est un livre de cette sorte. J'espère que chaque lecteur y trouvera sa version personnelle de l'histoire de Ruby Castle. » (Nina Allan)

     Dès la parution à l'automne 2013 de Complications (Grand Prix de l'Imaginaire 2014, réédité aujourd'hui dans la collection Souple), un cercle de lecteurs passionnés s'est créé autour de l'oeuvre de Nina Allan. La puissance d'évocation de ses récits et l'impact émotionnel de son écriture atteignent dans Stardust de nouveaux sommets. En deux livres, Nina Allan impose une oeuvre de heut vol, appelée à marquer durablement les esprits.

    Sommaire    
1 - Face B (B-Side), pages 11 à 43, trad. Bernard SIGAUD
2 - Le Ver du Lammas (The Lammas Worm), pages 45 à 90, trad. Bernard SIGAUD
3 - La Porte de l'avenir (The Gateway), pages 91 à 164, trad. Bernard SIGAUD
4 - Cytises (Laburnums), pages 165 à 189, trad. Bernard SIGAUD
5 - Poussière d'étoiles (Stardust), pages 191 à 256, trad. Bernard SIGAUD
6 - Le Naufrage du Julia (Wreck of the Julia), pages 257 à 343, trad. Bernard SIGAUD
7 - Reine rouge (Red Queen), pages 345 à 348, Poésie, trad. Bernard SIGAUD
 
    Critiques    
     Un jeune prodige des échecs qui subit sa première défaite dans un tournoi local. Une jeune fille étrange qui embarque dans un cirque, se marie avec un nain et devient une écuyère incroyablement douée. Un anglais qui, peu avant la deuxième guerre mondiale, rend visite à des amis allemands et perd leur fille dans le labyrinthe d’une foire. En 2029, une jeune fille russe assiste à la TV au décollage et à l’explosion de la première fusée propulsée par la fusion nucléaire...

     Pour son deuxième livre édité en France, Nina Allan revient avec, toujours chez Tristram, un autre assemblage de textes qui, plus qu’un simple recueil de nouvelles, forme une mosaïque dont chaque pièce est liée aux autres. Alors que Complications, son premier livre, explorait en six récits le thème du voyage temporel, Stardust, sous-titré Légendes de Ruby Castle, fournit un lien beaucoup plus lâche entre ses six récits et son poème final : seule Ruby Castle, une actrice au destin tragique, apparaît de manière récurrente, soit comme personnage secondaire, soit comme un détail du décor à peine évoqué au détour d’une page.

     Situés dans le passé (autour de la dernière guerre mondiale), de nos jours ou dans le futur, en Allemagne Nazie, en Angleterre ou dans la Russie post-seconde guerre froide, chaque texte fonctionne indépendamment. Et pourtant, rapidement, un thème majeur commun se dégage : la disparition, voulue ou non, d’un conjoint ou d’un enfant, le manque et quelquefois la réapparition réelle ou fantomatique. Des échos apparaissent alors d’un texte à l’autre : aux quatre cosmonautes de Poussière d’étoiles répondent les quatre passagers du Naufrage du Julia. A l’enfant apparu dans le Ver du Lammas correspondent les enfants disparus de la Porte de l’avenir ou du Naufrage du Julia. Des thèmes secondaires parcourent les textes : le cirque et la fête foraine, le voyage... amenant une impression étrange de résonnance et d’unité floue entre les nouvelles. Tout cela emmené par le style très personnel et envoutant de Nina Allan : les ruptures brusques de ton ou de sujet d’un paragraphe à l’autre sont fréquentes, détournant le lecteur de l’intrigue principale, le frustrant d’une trame linéaire.

     Avec Stardust, Nina Allan montre une maîtrise absolue du récit, guidant le lecteur dans un labyrinthe sans le perdre. Après Complications, lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire, ce nouveau recueil est la confirmation d’un talent profondément original.



René-Marc DOLHEN
Première parution : 8/3/2015 nooSFere


 

Dans la nooSFere : 61655 livres, 56695 photos de couvertures, 55948 quatrièmes.
7957 critiques, 33706 intervenant·e·s, 1248 photographies, 3644 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés. Vie privée et cookies/RGPD

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !