Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Château

Edward CAREY

Titre original : Heap House, 2013

Cycle : Les Ferrailleurs vol. 1 

Traduction de Alice SEELOW
Illustration de Edward CAREY
Illustrations intérieures de Edward CAREY

GRASSET (Paris, France)
Dépôt légal : mars 2015
Première édition
Roman, 464 pages, catégorie / prix : 22 €
ISBN : 978-2-246-81185-5
Format : 14,0 x 20,0 cm  
Genre : Fantastique



    Quatrième de couverture    
Au milieu d’un océan de détritus
composé de tous les rebuts de Londres
se dresse la demeure des Ferrayor.
Le Château, gigantesque puzzle
architectural, abrite cette étrange famille
depuis des générations.
Selon la tradition, chacun de ses membres,
à la naissance, se voit attribuer un objet
particulier, qui le suivra toute sa vie.
Clod, notre jeune héros, a un don singulier :
il est capable d’entendre parler les objets...
Tout commence le jour où la poignée de porte
appartenant à Tante Rosamud disparaît.
Les murmures des objets se font
de plus en plus insistants.
Dehors, une terrible tempête menace.
Et voici qu’une jeune orpheline se présente
à la porte du Château...
 
     Premier tome d’une trilogie superbement illustrée par l’auteur, Le Château nous plonge dans un univers fantasmagorique et inquiétant. Edward Carey y révèle des talents de conteur qui font de lui le fils spirituel de Tim Burton et de Charles Dickens.
 
    Critiques    

            « Il n’est pas plus grand amour pour les Ferrayor que les rebuts. »

            En ce dernier quart du XIXe siècle, une immense demeure faite de bric et de broc se dresse en plein cœur d’un océan d’ordures provenant de Londres : le Château des Ferrayor. La vaste famille Ferrayor se divise entre les nobles, vivant aux étages supérieurs, et les domestiques, provenant des villes voisines et habitant les tréfonds de la construction. La particularité des Ferrayor est d’être tous, dès leur naissance ou leur arrivée au Château, liés à un objet, aussi insignifiant soit-il : une tasse, un poêlon, un robinet… L’objet en question ne devra pas les quitter tout au long de leur vie – jamais. Clod, un Ferrayor d’en haut qui peine à trouver sa place, a le don d’entendre ces objets : ils parlent, n’ont de cesse de prononcer leur nom. Le jeune homme est ainsi lié à une bonde d’évier nommée James Henry Hayward. Bientôt débarque au Château Lucy Pennant, destinée à devenir servante. Kleptomane, et surtout forte tête, Lucy refuse d’abdiquer son propre nom – au profit de celui de Ferrayor, comme le veut la tradition et sa nouvelle condition. Son arrivée et sa rencontre avec Clod vont signer le début de bouleversements dans cette étrange demeure : des menaces se font jour, telle une tempête d’ordures ou des objets prenant soudainement vie…

            Malgré son titre, Le Château a peu à voir avec le roman homonyme de Kafka ; son titre original est d’ailleurs Heap House : le tas d’ordures. Écrit dans un style faussement suranné, le livre est narré tour à tour par Clod et Lucy, ainsi qu’une poignée de personnages secondaires. Intrigante, l’intrigue louvoie et a malheureusement tendance à se perdre dans les méandres du Château. Le conte sous influence Dickens vire peu à peu au pur cauchemar, qui culmine lors d’une plongée dans l’océan d’ordure. L’intérêt du Château se situe surtout dans l’ambiance gothique, qui n’est pas évoquer, forcément, Tim Burton. On pense aussi à « Féerie pour les ténèbres » de Jérôme Noirez ou au Gormenghast de Mervyn Peake. Le livre est d’ailleurs rehaussé par les illustrations de l’auteur, dépeignant en tête de chaque chapitre les trognes mornes de l’innombrable famille Ferrayor. Jamais trop glauque ni trop cradingue, Le Château s’avère d’une lecture plaisante, même si le roman, malgré son intéressant twist final, laisse quelque peu sur sa faim. Le deuxième volume, Foulsham, est paru outre-Manche en août 2014, et le troisième, Lungdon, est prévu pour ce mois de novembre. Sans trépigner d’impatience, on attend cependant avec curiosité leurs traductions en français.


Erwann PERCHOC
Première parution : 1/10/2015 dans Bifrost 80
Mise en ligne le : 19/7/2020


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70908 livres, 81231 photos de couvertures, 66098 quatrièmes.
8469 critiques, 38083 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3724 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.