Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Club Uranium

Stéphane PRZYBYLSKI

Cycle : Origines  vol. 3 


Illustration de Aurélien POLICE

BÉLIAL'
Dépôt légal : juin 2016
Première édition
Roman, 624 pages, catégorie / prix : 22 €
ISBN : 978-2-84344-903-1
Format : 14,0 x 20,5 cm
Genre : Science-Fiction



Ressources externes sur cette œuvre : quarante-deux.org
Ressources externes sur cette édition de l'œuvre : quarante-deux.org

Quatrième de couverture
Début 1940.
L’extraordinaire découverte faite par Friedrich Saxhauser dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir est désormais aux mains d’un comité occulte basé en terres américaines. De Berlin à Washington D.C., tous s’accordent sur une chose : rétourner au Kurdistan irakien est impératif. Qui se rendra maître du Château des millions d’années possédera un avantage crucial dans le conflit en cours... De chaque côté de l’Atlantique, le comte brchingen et l’énigmatique M. Lee montent des expéditions secrètes avec l’Irak en point de mire, une gageure quand la guerre étend son empire sur l’essentiel du globe... Reste Saxhauser, soldat hors normes confronté à l’indicible et aux convictions balayées. Peut-être lui appartiendra-t-il de sauver l’humanité ? Mais envisager pareille entreprise est-il seulement possible quand votre propre humanité semble vous échapper ?

Auteur d'ouvrages militaires et historiques, dont La Campagne de 1870, distingué par le prix de l'Académie de Stanislas, Stéphane Przybylski poursuit avec Club Uranium, troisième volet de sa Tétralogie des Origines, saluée par le prix Révélation Futuriales 2016, son monumental projet romanesque imbriquant théories conspirationnistes et plongée au cœur des marges de l’Histoire, quelque part entre Le Matin des magiciens de Louis Pauwels et Jacques Bergier, la mythique série des X-files de Chris Carter et Les Puissances de l’invisible de Tim Powers.
Critiques

     Une tétralogie comporte toujours ses moments creux, comme un coup de fatigue qui saisit brutalement le marathonien. Dans le meilleur des cas, le coureur gère la douleur, repart et termine la course. C’est exactement la sensation que l’on éprouve à la lecture de ce très bon troisième volume des aventures uchroniques de notre antihéros préféré, le nazi Friedrich Saxhäuser. La transition entre l’action frénétique des deux premiers tomes et la préparation du final que sera le quatrième est sensible, mais également bienvenue : loin de répéter des motifs précédents, la série se met ici en place pour gagner encore en intensité.

     Stéphane Przybylski connaît la distance et parvient à s’appuyer sur les indéniables qualités de son écriture pour garder le rythme, voire l’accélérer au moment où on s’y attend le moins. Il conserve son dispositif narratif, utilisant judicieusement des sauts en arrière et des sauts en avant se promenant le long de l’existence de ses personnages, comme pour nous rappeler que leurs actes ont des origines et auront des conséquences.

     En effet, les deux premiers volumes se concentraient principalement sur les aventures de Saxhäuser, depuis sa découverte d’artefacts extraterrestres dans le désert irakien en juin 1939 et les conséquences de cette terrible rencontre avec une civilisation venue d’ailleurs, suivant en parallèle la progression de la guerre en Europe. Le troisième tome étend sensiblement le champ de la narration, alors que le conflit est en passe de devenir mondial. Des personnages que l’on avait croisés, alors au second plan, prennent de plus en plus d’importance, nous découvrons de nouveaux enjeux, de nouvelles complications et, bien sûr, de nouvelles trahisons. Nous n’y parlons plus seulement de l’avenir de la civilisation, mais de celui de l’humanité.

     La question qui reste en suspens est celle de la nature même du texte. Sommes-nous devant une uchronie, c’est-à-dire que l’histoire a dévié par rapport à la nôtre pour devenir quelque chose de différent ? Ou bien est-ce de l’histoire secrète, où l’on nous raconte ce qu’aucun manuel scolaire n’enseigne ? La réponse sera forcément dans le quatrième volume, qui est attendu avec impatience à la lumière du cliffhanger audacieux sur lequel se termine Club Uranium.

     Ésotérisme nazi, complot gouvernemental à la X-Files, roman de guerre, roman d’espionnage, Indiana Jones et terre creuse, Stéphane Przybylski a le talent de mêler tout cela pour construire ce qui risque d’être le coup d’éclat qui met en orbite un auteur sur lequel nous devrons compter dans les années à venir.

     Pour le moment, il est impossible de le dévorer sans se demander où il nous mènera. La grande force du livre tient dans une évidence, celle de la lecture future de sa suite parce qu’elle sera, si la promesse est tenue, épatante.

Étienne BARILLIER (site web)
Première parution : 1/10/2016 dans Bifrost 84
Mise en ligne le : 19/10/2022

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78608 livres, 90580 photos de couvertures, 74573 quatrièmes.
8864 critiques, 42715 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.