Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Dangerous Women - partie 1

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Gardner DOZOIS & George R. R. MARTIN

Titre original : Dangerous Women, 2013
Première parution : Tor Books
Cycle : Dangerous Women vol. 1 

Traduction de Benjamin KUNTZER
Illustration de Simon GOINARD

J'AI LU (Paris, France), coll. Semi-Poche
Dépôt légal : mai 2016
Première édition
Anthologie, 480 pages, catégorie / prix : 17,90 €
ISBN : 978-2-290-10591-7
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Qu'elles soient héroïnes d'une bataille, souveraines d’un territoire, sorcières, muses, conspiratrices, valeureuses cavalières ou intrigantes de cour, toutes les femmes que vous rencontrerez dans ces nouvelles ont un point commun : elles sont dangereuses...

     George R. R. Martin a convoqué les plus grands auteurs de fantastique autour de ce concept, tout en l’agrémentant d’une touche personnelle et inédite : la Danse des Dragons ! Vous saurez tout de la guerre civile qui a fait rage au sein de la maison Targaryen, provoquant ainsi la quasi-disparition de leurs créatures de feu...

     Auteur du Trône de fer, George R.R. Martin a réuni, avec la complicité de Gardner Dozois, des plumes fantastiques de choix (Joe Abeicrombie, Jim Butcher, Joe R. Lansdale, Brandon Sanderson...) reconnues dans tous les genres de l'Imaginaire.

Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Gardner DOZOIS, Introduction (Introduction, 2013), pages 11 à 14, introduction, trad. Benjamin KUNTZER
2 - Joe ABERCROMBIE, Desperada (Some Desperado, 2013), pages 17 à 41, nouvelle, trad. Benjamin KUNTZER
3 - Jim BUTCHER, Cocktail explosif (Bombshells, 2013), pages 45 à 109, nouvelle, trad. Benjamin KUNTZER
4 - Joe R. LANSDALE, Catcher Jésus (Wrestling Jesus, 2013), pages 113 à 152, nouvelle, trad. Benjamin KUNTZER
5 - Lawrence BLOCK, Je sais comment les choisir (I Know How to Pick 'Em, 2013), pages 155 à 179, nouvelle, trad. Benjamin KUNTZER
6 - Brandon SANDERSON, Des ombres pour Silence dans les Forêts de l'Enfer (Shadows for Silence in the Forests of Hell, 2013), pages 183 à 247, nouvelle, trad. Benjamin KUNTZER
7 - Lev GROSSMAN, La Fille du miroir (The Girl in the Mirror, 2013), pages 251 à 279, nouvelle, trad. Benjamin KUNTZER
8 - S.M. STIRLING, Annoncer la sentence (Pronouncing Doom, 2013), pages 283 à 327, nouvelle, trad. Benjamin KUNTZER
9 - Sam SYKES, Nommer la bête (Name the Beast, 2013), pages 331 à 356, nouvelle, trad. Benjamin KUNTZER
10 - George R. R. MARTIN, La Princesse et la Reine, ou Les Noirs et les Verts (The Princess and the Queen, or, The Blacks and the Greens, 2013), pages 361 à 475, nouvelle, trad. Benjamin KUNTZER
Critiques

     Deux mois.

     Il aura fallu deux mois à votre serviteur pour venir à bout de la bête (non sans s’entêter à finir des nouvelles franchement pénibles comme celle de Lev Grossman, qui est tout sauf un magicien des mots – j’ai failli écrire qu’il avait à peu près autant de talent que de cheveux, mais je me suis souvenu à temps, ouf, que le rédac’chef de Bifrost devient sensible du bronzage dès qu’on tente la blague capillaire).

     Avec un titre pareil, Dangerous Women, Martin et Dozois aux manettes, on s’attend forcément à de la reine uber-cruelle, à de la sorcière sadique, à de la salope de compétition inter-planétaire, à de la ninja sous tequila-kétamine, à de la psychopathe qui ferait passer une héroïne de Morgane Caussarieu pour Candy ou Heidi ou Sissi (enfin, une endive quelconque dont le prénom finit en « i »), à de la fliquette hardcore qui cogne avant de parler, avant de baiser, mais pas avant de siffler ses trois cafés noirs, sans sucre. J’attendais des femmes fatales, des camionneuses taillées pour les bermudas de Schwarzy et le t-shirt mouillé de Tura Satana.

     Bon, globalement, on a plutôt droit à de la Candy qui hausse le ton, de la Sissi qui montre les dents, mais pas trop, et à de la Heidi victime des hommes (pensez à remplacer le chalet suisse par un motel californien). Toutes à peu près aussi dangereuses qu’un rhume sénégalais. On se demande où sont passées les Lisbeth Salander du XXIe siècle. Au stand de tir, sans doute…

     Les fans du « Trône de fer » trouveront au sommaire une chouette novella du cycle (que J’ai Lu va sans doute trouver le moyen d’exploiter six fois avant la réélection de Donald Trump) : un court roman de plus de cent pages avec des personnages de reine et de princesse en conflit qui, malheureusement, n’arrivent ni l’une ni l’autre à la cheville de Cersei Lannister. Les fans de Joe Lansdale se régaleront avec son histoire délicieusement cradingue de sorcière du catch. Pour le reste, mouais, c’est pas bien terrible.

     Pour couronner le tout, le découpage français est étrange : tous les auteurs masculins ont été regroupés dans le tome 1 (choix sans doute dû au fait que l’auteur du « Trône de fer » ne s’appelle pas Georgette Regina Ramona Martine). C’est un peu goujat d’ouvrir grand la porte et de passer avant les dames. Espérons que dans le second tome de cette anthologie, les auteures/autrices sauront relever le gant et nous proposer des portraits de femmes vraiment dangereuses. Je ne sais pas pourquoi, j’ai un petit doute.

Thomas DAY
Première parution : 1/1/2017 dans Bifrost 85
Mise en ligne le : 18/11/2022

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78608 livres, 90580 photos de couvertures, 74573 quatrièmes.
8864 critiques, 42715 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.