Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Exit West

Mohsin HAMID

Titre original : Exit West, 2017
Première parution : Hamish Hamilton, 2 mars 2017

Traduction de Bernard COHEN

GRASSET
Dépôt légal : janvier 2018
208 pages, catégorie / prix : 19 €
ISBN : 978-2-246-81229-6
Format : 14,5 x 20,5 cm  



    Quatrième de couverture    

Une grande ville au bord de la guerre civile, quelque part au Moyen-Orient. Saïd y rencontre Nadia, une jeune femme indépendante, sensuelle et déterminée. Jour après jour, les explosions, les échanges de tirs et les points de contrôle sauvages transforment un peu plus la vie des habitants en enfer. Nadia et Saïd doivent se cacher pour vivre leur passion naissante, mais l’escalade de la violence finit de les transformer en prisonniers et les pousse à tout tenter pour partir, jusqu’à emprunter l’une de ces portes mystérieuses dont on dit qu’elles ouvrent sur l’Occident…
Avec cette histoire d’amour poignante sur fond d’exil et de crise migratoire, Mohsin Hamid nous prouve par son inventivité de conteur qu’un sujet d’actualité n’exclut pas la poésie ni même la magie. Une fable contemporaine et intemporelle.
  
«  L’un des auteurs les plus talentueux et inventifs de sa génération.  » The New York Times

 
    Critiques    

Dans un pays du moyen Orient, Katia, jeune fille indépendante, entame une relation avec Saïd, garçon plus réservé et croyant. Mais la guerre civile arrive et leur quartier tombe aux mains des "militants", des intégristes religieux amateurs d'exécutions sommaires. Comme beaucoup d'autres, Katia et Saïd fuient leur pays par le biais d'une "porte", un passage qui apparait aléatoirement et téléporte ceux qui l'empruntent dans une autre partie du monde.
Ils arrivent d'abord à Mykonos, dans un camp de réfugiés, puis au bout de quelques semaines trouvent une autre porte les emmenant à Londres, ville envahie par les réfugiés de toutes origines ayant pris d'autres portes, ville à la limite de basculer elle aussi dans la guerre civile...

Avouons-le : ce livre passé inaperçu en France ne me serait pas arrivé entre les mains s'il n'avait pas été nominé aux Bristish Science Fiction Awards (BSFA), peut-être le prix correspondant le mieux à mes goûts (la gagnante cette année est d'ailleurs la talentueuse Nina Allan).

Evacuons tout d'abord l'aspect science-fictif du roman : ces portes qui surgissent aléatoirement et permettent aux personnages de se déplacer entre les continents ne sont qu'un facilité narrative ; le romancier se sert d'elles pour passer d'une situation à une autre et rien de plus. Aucune explication sur leur présence, aucune réflexion poussée sur leur impact.
Mais le vrai problème du roman réside dans son utilisation des personnages. Comme les portes, ils ne sont là que pour décrire des situations : la prise de pouvoir par des intégristes, l'immigration massive et incontrôlée se transformant en une invasion de facto de Londres et d'autres villes... On ne fait qu'effleurer les thèmes majeurs qui auraient pu surgir de ces déplacements de population. Katia, Saïd et les autres ne sont que des coquilles vides, des marionnettes sans personnalité que l'écrivain entraîne d'une scène à une autre. Alors que des évènements effroyables surviennent, on reste distant et froid, on ne ressent pas ce que les personnages vivent. Après les cinquante premières pages plutôt réussies, on se détache totalement du roman et on le parcourt jusqu'à la fin sans aucune émotion. Dommage.

 


René-Marc DOLHEN
Première parution : 8/6/2018 nooSFere


 

Dans la nooSFere : 60818 livres, 54924 photos de couvertures, 54730 quatrièmes.
7938 critiques, 32992 intervenant·e·s, 1221 photographies, 3638 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies/RGPD