Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Cité des voleurs

Maurice LEVEL

Première parution : Paris, France : Je sais tout, 1923


Illustration de Lucien JONAS

ADPF (Archives & Documents Presse & Feuilletons) (Paris, France), coll. Bibliothèque Maurice Level
Dépôt légal : juillet 2018
190 pages, catégorie / prix : 18.83 €
ISBN : 978-0244-09726-4
Format : 15,2 x 22,9 cm  
Genre : Imaginaire



    Quatrième de couverture    

Après l’obtention de son diplôme de médecine, Maurice Loewel dit Level (Vendôme, 29 août 1875 – Rueil, 14 avril 1926) commence à écrire des contes et des nouvelles. Le succès venant, il se consacre principalement à l’écriture, collaborant à de nombreux journaux et revues, Le Journal, Le Matin, Je sais tout… Il reste connu comme un « maître de la peur » par ses pièces au théâtre du Grand-Guignol, tel Le Baiser dans la nuit.

Dès janvier 1920, Maurice Level commence à écrire dans Lectures pour tous, le célèbre mensuel populaire et familial que Hachette publie depuis 1898 et dont Je sais tout était une sorte d’imitation. Il y publiera quelques nouvelles, des saynètes de Mado, et deux romans. « La Cité des voleurs », son second roman, y sera présenté en quatre parties de mai à août 1923.

Un jeune fils de famille, entièrement ruiné et à bout de ressources, François de Guerlant, se voit forcé, par son usurier, d’entrer comme fondé de pouvoir dans une immense et ténébreuse affaire de stocks américains que dirige un extraordinaire patron : M. Dassy de Tharn. Dans cette affaire étrange, les gens n’ont aucun nom, mais de simples numéros. Le jeune de Guerlant s’inquiète. En rangeant un coffre-fort, il trouve des papiers compromettants sur son père défunt ; il reviendra le soir pour les dérober, mais, à ce moment même, une détonation se fait entendre : la maison saute, les docks prennent feu, le patron survient avec un commissaire. Le jeune homme, sentant qu’il ne pourra jamais prouver son innocence, s’enfuit au Klondike où il se rallie à une bande d’individus louches se dirigeant vers une cité mystérieuse ignorée de tous les gouvernements, mais connue de tous les voleurs : une cité inquiétante, où vit la plus redoutable des associations disposant de ramifications innombrables dans le monde.

Mêlant aventures policières et mystérieuses, aventures exotiques en pays étrangers, sociétés secrètes et complots, détection et anticipation, non-lieu utopique, jeu et faux-semblants, l’imaginaire et l’univers de la Cité des voleurs sont passés en revue par Jean-Luc BUARD (co-fondateur et rédacteur en chef de la revue Le Rocambole, bulletin des amis du roman populaire, chercheur associé du LabSIC, Université de Paris XIII à Villetaneuse) dans sa postface, Un nouveau roman d’aventures : La Cité des voleurs (1923).


    Sommaire    

 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 66186 livres, 66256 photos de couvertures, 61002 quatrièmes.
8090 critiques, 36217 intervenant·e·s, 1463 photographies, 3689 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.