Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Testament des Siècles

Henri LOEVENBRUCK




J'AI LU (Paris, France), coll. Thriller n° 8251
Dépôt légal : mars 2007, Achevé d'imprimer : 10 avril 2009
Roman, 384 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 978-2-290-00151-6
Format : 11,0 x 18,0 cm  
Genre : Fantastique

Couverture : © Getty Images.



    Quatrième de couverture    
"Henri Lœevenbruck a été l'un des premiers en France, à pratiquer un mélange où se côtoient Umberto Eco, Arturo Pérez-Revete et Iain Pears..." Le Figaro littéraire.
 
Installé aux États-Unis, Damien Louvel rentre en France suite au décès tragique de son père. Il découvre alors que celui-ci recherchait un mystérieux objet — la pierre de lorden.
Damien décide de poursuivre les investigations de son père et se lance dans une enquête qui va bouleverser sa vie à jamais et le mener sur la piste des Templiers, des francs-maçons et d'Albrecht Dürer. Hacké, traqué, menacé, il tentera de mettre au jour le plus vieux secret de l'humanité : le dernier message laissé par le Christ.
 
Henri Lœvenbruck
Traduit dans plus de treize pays, il a écrit neuf romans, allant du fantastique au thriller d'investigation. Écrit en 2002, ce roman a été publié en France avant le Da Vinci Code et a relancé le genre du thriller ésotérique.
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition FLAMMARION, (2004)


     Il y a des gens qui écrivent pour lutter contre leur folie (Stephen King, Clive Barker par exemple). Il y a des gens qui écrivent pour faire passer un message (Toni Morrison, Russell Banks pour n'en citer que deux). Et puis il y a ceux qui écrivent pour gagner autant de pognon que Bernard Werber et Jean-Christophe Grangé réunis. Il faut croire qu'Henri Lœvenbruck appartient à cette troisième catégorie. Son « plan de carrière » est facile à décrypter : après une trilogie de fantasy médiocre appelée « La Moïra » afin que tous les lecteurs de Tolkien fassent crépiter leur carte bleue, le voici qui se lance dans le thriller catholique, histoire de montrer qu'il est un savant mélange d'Umberto Eco et de Iain Pears (ou, plus probable, un clone de Bernard Werber).

     Le Testament des siècles, qui lance Damien Louvel et Sophie à la poursuite de la pierre de Iorden et donc, du dernier message du Christ, est taillé à la hache pour une adaptation cinématographique ou (plutôt) télévisuelle : psychologie proche du zéro, scènes d'action bidons, histoire d'amour aussi passionnante qu'un épisode de « Un gars, une fille ». Quant au style (écriture à la première personne, dialogues (inter)minables), il est d'une platitude à crever ; heureusement, c'est écrit gros et même en lisant en biais on n'en perd pas une miette.

     Monsieur Lœvenbruck, permettez-moi un petit conseil pour le plan de carrière : arrêtez d'écrire des bouquins pour des à-valoir de merde et faites-vous salarier par Luc Besson comme scénariste de thrillers à 40 kilo-euros l'an, stock-options en sus... Ou plus fort : envolez-vous pour Hollywood. Miramax adore les thrillers bibliques à la con et depuis quelque temps Mel Gibson rêve du Christ en pleine bandaison, de Marie-Madeleine et tout le saint-frusquin. Si vous voulez l'adresse de Scorsese, on devrait pouvoir vous trouver ça...

     Pendant que j'y suis, un petit conseil pour les lecteurs de Bifrost : plutôt que de lire un triste remake français (Le Testament des siècles), lisez l'œuvre originale : Le Tableau du maître flamand, d'Arturo Perez-Reverte.

CID VICIOUS
Première parution : 1/1/2004
dans Bifrost 33
Mise en ligne le : 1/3/2005




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68142 livres, 71746 photos de couvertures, 63104 quatrièmes.
8172 critiques, 36321 intervenant·e·s, 1472 photographies, 3700 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.