Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Atelier du Roman n° 105 : Philip K. Dick – La science comme fiction

REVUE



BUCHET-CHASTEL (Paris, France), coll. L'Atelier du Roman n° 105
Date de parution : 3 juin 2021

Première édition
Revue, 192 pages, catégorie / prix : 20 €
ISBN : 978-2-283-03528-3
Format : 17,0 x 23,5 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture

Philip K. Dick (1928-1982) est mondialement connu comme auteur de science-fiction. Il est traduit dans le monde entier. Sa renommée a commencé à se répandre, quelques mois après sa mort, grâce à l’adaptation cinématographique de son roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques? par Ridley Scott (Blade Runner, 1982). Depuis, plusieurs de ses romans et de ses nouvelles ont été adaptés au cinéma et à la télévision. Toutefois, si L’Atelier du roman se penche aujourd’hui sur l’œuvre de Philip K. Dick, c’est pour rectifier le tir. À savoir défendre Philip K. Dick, indépendamment du genre littéraire qu’il a pratiqué, comme un romancier parmi les plus grands du XXe siècle. Quoique son univers romanesque se déploie le plus souvent sur fond d’inventions technologiques futuristes, il n’est jamais arbitraire. Car il ne fait qu’incarner ce qui se préparait dans les laboratoires américains de haute technologie après la Seconde Guerre mondiale. Et ce qui s’y préparait, au-delà des progrès et des inventions, c’était l’autonomie de la science par rapport à toutes les autres activités humaines. De nos jours, le dogme de la science pour la science n’est même pas discutable. Mais c’est Philip K. Dick qui a exploré ses retombées sur la vie des gens et sur l’humanité. « Science sans conscience, c’est la ruine de l’âme », disait Rabelais. Quatre siècles plus tard, Philip K. Dick a mis en roman l’adage qui sied mieux à notre monde: « Science sans l’homme, c’est la ruine de la civilisation. »
Dans le reste de la matière, à part les articles critiques, les chroniques, les nouvelles et les réflexions sur la marginalisation progressive de l’art, on trouvera un excellent article sur la critique littéraire, un inédit en français de Karel Čapek, les « lectures » de François Taillandier et les dessins humoristiques de Jean-Jacques Sempé.

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73241 livres, 80305 photos de couvertures, 68655 quatrièmes.
8516 critiques, 39471 intervenant·e·s, 1512 photographies, 3732 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.