Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Enfance des dieux

Christine RENARD


Illustration de Chris BRIGONNE

GANDAHAR (Clermont-Ferrand, France), coll. Patrimoine de l'Imaginaire n° 5
Date de parution : 2020

Première édition
Roman, catégorie / prix : 11 €
ISBN : 978-2-490504-00-8
Genre : Science-Fiction

Première publication en français de ce roman publié en Italie en 1961 sous le titre "Gli occhi pieni di stelle" ("Les Yeux pleins d'étoiles").



Quatrième de couverture

   Bien avant la venue au monde du premier bébé-éprouvette, Christine Renard imagine le bébé-bocal qui va donner naissance à une race de mutants. Des mutants supérieurs en tous points aux humains : plus intelligents, plus forts, capables de tuer d’un seul regard. Anne se rend compte que tous les amis parmi lesquels elle évolue depuis son enfance sont des mutants. Même démunie de leurs dons, elle a sa place parmi eux. Leur supériorité la fascine. Elle ne peut envisager d’autre compagnon que l’un d’entre d’eux. Mais qui est-elle, elle-même, pour se désintéresser à ce point des humains ? et où donc cette prééminence va t-elle les conduire ?

   Après une jeunesse studieuse à Clermont-Ferrand où elle poursuit des études d’anglais, Christine Renard (1929 – 1979) s’installe à Paris et se lance résolument dans l’écriture. En 1961, la revue Fiction lui publie une première nouvelle. Elle sera suivie de beaucoup d’autres. En 1963 paraît chez Hachette, dans la collection Le Rayon Fantastique À contre-temps. Parallèlement à une carrière scientifique brillante, (elle est entrée au CNRS en 1956), elle ne cesse d’écrire. La Planète des poupées (1972) invente un genre nouveau, « l’utopie érotique ». Elle s’oriente vers le fantastique avec La Mante au fil des jours (1977), roman d’un amour étrangement quotidien avec un vampire. Disparue trop tôt, « Elle aurait dû être le plus populaire des auteurs de SF ; il a fallu tout son mépris du marketing pour la maintenir dans une solitude imméritée », diront à son propos Michel Jeury et Jacques Goimard.

   Un apparat critique d’Éric Vial nous éclaire sur les avatars de L’Enfance des dieux, qui, après avoir été couronnée du Grand Prix international du Roman d'Anticipation et de Science-Fiction en 1960, puis originellement publiée dans une traduction italienne en 1961, rééditée en 2006, est demeurée totalement inédite en français.

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77347 livres, 88392 photos de couvertures, 73260 quatrièmes.
8579 critiques, 42069 intervenant·e·s, 1604 photographies, 3748 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.