Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Hommes sous verre

Sarah Rose ETTER

Première parution : Bordeaux, France : Do, 8 mars 2016
Traduction de Véronique BÉGHAIN
Illustration de THORNILL

Do (Bordeaux, France)
Date de parution : 8 mars 2016
Dépôt légal : mars 2016, Achevé d'imprimer : février 2016
Première édition
Recueil de nouvelles, 96 pages, catégorie / prix : 14 €
ISBN : 979-10-95434-00-9
Format : 13,0 x 20,0 cm
Genre : Fantastique

Un texte ("Love Film") de l'édition originale est absent de cette édition française.



Quatrième de couverture

La plupart des femmes qui racontent les histoires à la fois belles, étranges et terrifiantes de ce livre ont des relations tendues avec les hommes de leur vie ― père, amant, mari. La plupart de ces hommes souffrent d'une forme de névrose. Dans leur tentative de prendre soin d'eux, la plupart de ces femmes luttent contre des situations incontrôlables et elles donnent tout.

« Sarah Rose Etter n'est pas écrivaine, elle est sorcière et sa maison pleine de sortilèges. » Ben Loory

Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Marée de Koalas (Koala Tide), pages 15 à 25, nouvelle, trad. Véronique BÉGHAIN
2 - Ventre à picorer (Womb Peck), pages 27 à 28, nouvelle, trad. Véronique BÉGHAIN
3 - Gâteau (Cake), pages 31 à 36, nouvelle, trad. Véronique BÉGHAIN
4 - Soirée langues (Tongue Party), pages 39 à 48, nouvelle, trad. Véronique BÉGHAIN
5 - Hommes sous verre (Men under Glass), pages 55 à 61, nouvelle, trad. Véronique BÉGHAIN
6 - Père poulet (Chicken Father), pages 63 à 71, nouvelle, trad. Véronique BÉGHAIN
7 - Remèdes (Cures), pages 73 à 77, nouvelle, trad. Véronique BÉGHAIN
8 - Chair à mari (Husband Feeder), pages 79 à 88, nouvelle, trad. Véronique BÉGHAIN
Critiques

Sarah Rose Etter est à peu près inconnue en France. Jamais traduite en dehors de cet ouvrage publié par une maison d'édition peu connue, elle a pourtant obtenu le prix Shirley Jackson en 2019 pour son roman The book of X, l'histoire d'une femme dont l'estomac fait un noeud, donnant à son corps une forme grotesque.

Court recueil de 90 pages, Hommes sous verre contient neuf nouvelles oscillant entre l'horreur et le Weird. Weird comme Chair à mari où un homme, pris d'une faim sans fin, dévore tout ce qu'il a sous sa main, jusqu'au mobilier de sa maison ou sa femme compatissante. Weird aussi comme Marée de Koalas, où des centaines de cadavres de Koalas s'échouent sur une plage, à la stupéfaction des vacanciers. Horreur avec un texte comme Soirée langues (Tongue Party dans la version originale et titre du recueil américain) où un père emmène sa jeune fille dans des soirées où des hommes payent pour lui lécher les jambes. Je ne vous détaillerai pas les autres textes, ces trois-là sont suffisant pour comprendre la tonalité du recueil.

Oscillant entre bizarre et surréalisme, mettant en scène des femmes souvent victimes et parfois bourreaux, ce recueil n'est clairement pas pour tout le monde. Sans donner dans le gore ou faire intervenir des créatures horrifiques, il instille un malaise durable, parfois teinté d'absurde ou d'humour. Etter décale légèrement la réalité, subvertit des situations banales et les fait basculer dans le stupéfiant pour le plus grand (dé-)plaisir du lecteur, aidée par une écriture aussi précise que changeante. Un véritable choc de lecture.

René-Marc DOLHEN
Première parution : 30/1/2022 nooSFere

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77037 livres, 87937 photos de couvertures, 72910 quatrièmes.
8562 critiques, 41938 intervenant·e·s, 1601 photographies, 3748 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.