Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Cité des nuages et des oiseaux

Anthony DOERR

Titre original : Cloud Cuckoo Land , 2021
Première parution : New York, USA : Scribner, 28 septembre 2021
Traduction de Marina BORASO

ALBIN MICHEL (Paris, France), coll. Terres d'Amérique
Date de parution : 15 septembre 2022
Dépôt légal : août 2022, Achevé d'imprimer : mai 2022
Première édition
Roman, 704 pages, catégorie / prix : 24,90 €
ISBN : 978-2-226-46153-7
Format : 15,0 x 22,0 cm
Genre : Science-Fiction

Couverture : Narcisse, Adam Simpson, The New Yorker © Condé Nast.



Quatrième de couverture

Un manuscrit ancien traverse le temps, unissant
le passé, le présent et l'avenir de l'humanité.

   Avez-vous jamais lu un livre capable de vous transporter dans d'autres mondes et à d'autres époques, si fascinant que la seule chose qui compte est de continuer à en tourner les pages ?
   Le roman d'Anthony Doerr nous entraîne de la Constantinople du XVe siècle jusqu'à un futur lointain où l'humanité joue sa survie à bord d'un étrange vaisseau spatial, en passant par l'Amérique des années 1950 à nos jours. Tous ses personnages ont vu leur destin bouleversé par La Cité des nuages et des oiseaux, un mystérieux texte de la Grèce antique qui célèbre le pouvoir de l'écrit et de l'imaginaire.
   Et si seule la littérature pouvait nous sauver ?

Critiques

A peu près inconnu de notre milieu science-fictif francophone, Anthony Doerr n’est pourtant pas un débutant. Auteur, avant la Cité des nuages et des oiseaux, de deux romans et de deux recueils de nouvelles traduits dans la belle collection Terres d’Amériques d'Albin Michel (dont Toute la lumière que nous ne pouvons voir, prix Pulitzer 2015), il dispose néanmoins d’une entrée dans la sf encyclopedia anglaise évoquant les éléments imaginaires dans ses deux premiers romans. Mais c’est avant tout la Cité des nuages et des oiseaux qui devrait intéresser le lectorat de noosfere.

La Cité des nuages et des oiseaux fait partie de ces romans qui relient différentes époques et personnages par le biais d’une histoire ou d’un objet. Tout d’abord, pendant le siège de Constantinople au 15e siècle, Anna et Omeir sont de chaque côté des murailles, l’une subsistant en volant des œuvres dans une bibliothèque abandonnée, l’autre en soldat enrôlé sans grande conviction.  De nos jours, Zeno, vétéran de la guerre de Corée, traduit un vieux texte grec en souvenir de son seul amour, un soldat fait prisonnier avec lui. Il se prépare à mettre en scène une pièce tirée de ce texte avec quelques enfants à la bibliothèque municipale. Enfin, Konstance est une adolescente vivant dans deux siècles sur un vaisseau générationnel. Née plusieurs générations après le décollage, elle ne connaitra pas non plus la destination finale. Tous ces personnages ont un point commun : un lien avec un livre ancien, le codex de la cité des nuages et des oiseaux.

Beaucoup de lecteurs et de lectrices auront une comparaison évidente en tête : le célèbre Cartographie des nuages de David Mitchell, adapté au cinéma sous le titre Cloud Atlas par les sœurs Wachowsky. Les deux romans ont une structure proche : plusieurs histoires indépendantes étalées sur une longue période et formant un tout. Anthony Doerr est aussi doué que David Mitchell : chaque histoire est belle et se suffit à elle-même, explorant différents genres littéraires : roman historique, drame contemporain, science-fiction, utilisant les thèmes propres à chacun : guerre, écoterrorisme, précarité sociale, accès à la culture… Doerr a fait des études d’histoire et connait la complexité du monde, il aborde tous ces sujets sans manichéisme, avec le soucis du détail (c’est particulièrement frappant dans le récit situé à Constantinople) et en prenant son temps pour construire au mieux les personnages. Mais en plus il relie intelligemment les trois récits avec ce mystérieux manuscrit ancien, véritable réification de la littérature.

C’est plutôt sur la forme que Mitchell et Doerr différent : là où Mitchell explosait les récits sous forme pyramidale au risque de paraître artificiel et de perdre le lecteur, Doerr reste plus conventionnel en alternant les récits au fil des chapitres. Tout cela fonctionne très bien, et on ne peut qu’être impressionné par la force narrative et la richesse thématique de ce roman, véritable ode à la puissance des livres.

 

René-Marc DOLHEN
Première parution : 14/9/2022 nooSFere

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77971 livres, 89477 photos de couvertures, 73920 quatrièmes.
8688 critiques, 42390 intervenant·e·s, 1628 photographies, 3751 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.