Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Ce chasseur-là

Pierre PELOT


Cycle : Les Hommes sans futur  vol. 6


Illustration de Wojtek SIUDMAK

POCKET (Paris, France), coll. Science-Fiction / Fantasy n° 5209
Dépôt légal : juillet 1985
224 pages, catégorie / prix : 3
ISBN : 2-266-01616-4   
Genre : Science-Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Il y a une fissure dans le programme. Wendy Donnelly s'est enfuie dans le désert de glace aux commandes d'un snow-cat. Elle a brûlé tout ce qui restait de P 45, ce mystérieux « corps humain » qui servait de sujet d'expérience. Elle a craqué. Elle veut en savoir davantage... ou aller jusqu'au bout de son destin. Elle est repartie et on voit bien où. Pas d'autre solution que de contacter Jap Reyk, ce type qui a déjà fait le voyage avec elle un an avant. Conclure avec lui un nouveau contrat de chasse. Lui offrir encore plus d'argent, comme si c'était le problème. Lui, il pense au regard vert de Wendy, à sa crinière soyeuse, à cette lourde mèche qui lui mange le front. A la folie embusquée au fond de cette jolie tête. Depuis un an, il regarde le nord. Et voici qu'en quelques minutes, tout devient rouge. Il est sur les rails de la bonne voie. La bonne, parce que la seule.

     Pierre Pelot, né en 1945, a passé toute sa vie dans une vallée industrielle des Vosges gravement touchée par la crise et où les gens s'accrochent à la vie malgré l'indifférence parisienne et gouvernementale. Il est bien placé pour évoquer, dans le cycle des Hommes sans futur, la souffrance des derniers humains dans une planète occupée par des mutants indifférents à leur sort.

 
    Critiques    
     Dans le précédent volume de la série « Les Hommes Sans Futur », Le Chien courait sur l'autoroute en criant son nom, Pelot mettait en scène — en pièces ? — un univers terni par les ombres de la déchéance et d'où toute sérénité semblait avoir disparu (cf la critique de Dominique Warfa parue dans Fiction n° 360...). La désespérance, il est vrai, dessine une cicatrice qui marque profondément l'œuvre de l'auteur.
     On la retrouve, bien sûr, dans Ce Chasseur-là. Les personnages de Wendy Donnelly et de Jap Reyk en sont les vecteurs privilégiés. Toutefois, il apparaît cette fois-ci un fait nouveau qui semble rapprocher quelque peu les mangeurs d'argile des Supérieurs. Oh, pas grand chose ; juste une parcelle de folie condamnée et marginalisée. Mais cela suffit à dissiper une partie du misérable brouillard des romans noirs.
     Ce livre dont l'action se déroule dans le « permafrost » du grand Nord conte une chasse particulière qui défie par sa démence et son absence de logique le rapport des forces en présence. Le gibier en est quelques Supérieurs qui vivent dans une ancienne base militaire, retranchés du monde, des leurs et des mangeurs d'argile.
     Wendy Donnelly, scientifique de la base Dombdos 2, aimerait bien en capturer un afin de l'étudier. Mais Jap Reyk a compris le danger. Il essaiera de lui mettre des bâtons dans les roues jusqu'au bout, parce qu'il est ce chasseur-là...
     Malgré une tendance au bavardage un peu vaine qui conduit parfois à quelques longueurs, Ce Chasseur-là réussit à distiller un suspense constant, articulé à la fois sur le passé et sur le présent qui se débobinent parallèlement. On ne s'ennuie pas, et c'est là le principal.


Éric SANVOISIN
Première parution : 1/12/1985 dans Fiction 369
Mise en ligne le : 9/3/2005


 

Dans la nooSFere : 61705 livres, 56778 photos de couvertures, 56012 quatrièmes.
7957 critiques, 33726 intervenant·e·s, 1255 photographies, 3645 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés. Vie privée et cookies/RGPD

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !