Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Lilith

Joël HOUSSIN

Première parution : Paris, France : Fleuve Noir, Anticipation, 1982

Illustration de Michael EMBDEN

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. Anticipation n° 1185
Dépôt légal : novembre 1982, Achevé d'imprimer : 20 septembre 1982
Première édition
Roman, 192 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-265-02098-2
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Inutile de vous enfuir !
     Elles finiront toujours par vous retrouver...
Critiques
     Joël Houssin a fait voici un peu plus d'un an une entrée remarquée en « Anticipation », avec Angel Felina, un roman noir, sec et serré, où les animaux — chiens, chats et rats — tenaient un grand rôle, jusqu'à ce que s'y mette le pire de tous : l'homme. Depuis, quatre autres ouvrages ont suivi, de moins bonne tenue, qu'ils soient bien loin de la SF (Le pronostiqueur), d'une idéologie quelque peu douteuse (Blue) ou simplement languissant (Masques de clown). Mais voilà qu'avec son sixième bouquin, l'ami Houssin frappe à nouveau aussi fort qu'avec son premier.
     Il faut croire que les animaux lui vont bien au teint (mais on sait qu'il fut éleveur de chiens dans les Pyrénées...), car cette fois ce sont deux lionnes qu'il convoque, pour venir semer la terreur dans le Paris contemporain. Là encore : noir, sec, serré — comme un café en somme, pris au petit matin blême sur le zinc graisseux d'un bistro de quartier. L'auteur utilise sa grande maîtrise du polar (il en est bien, parallèlement à ses SF, à son dixième « Doberman ») pour entretenir le suspens et tracer des ambiances en deux coups de cuillère à pot. Des portraits insolites (le chasseur de fauves, le flic hargneux, la vieille libraire aveugle, l'étudiant noir) et un montage très ciné font le reste.
     Certes, on est un peu pris de court par la chute, qui laisse de nombreux points dans l'ombre (le lien entre la cosmogonie africaine, qui « explique » les lionnes, et leur matérialisation grâce à l'esprit d'un jeune psychotique, est plus que flou), mais on a tellement été passionné par le déroulement du récit qu'on passe sur ses trous sans trop être secoué.

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire) (site web)
Première parution : 1/1/1983 dans Fiction 336
Mise en ligne le : 1/6/2006

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73233 livres, 80291 photos de couvertures, 68646 quatrièmes.
8516 critiques, 39463 intervenant·e·s, 1512 photographies, 3732 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.