Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Syzygie

Michael G. CONEY

Titre original : Syzygy, 1973
Première parution : Ballantine, 1973
Traduction de Georges H. GALLET
Illustration de Bruce PENNINGTON

ALBIN MICHEL (Paris, France), coll. Super fiction n° 1
Dépôt légal : 2ème trimestre 1975
Première édition
Roman, 256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-226-00191-3
Format : 11,0 x 18,0 cm
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
   in Le Crépuscule des mondes, BRAGELONNE, 2008

Quatrième de couverture
La planète Arcadia possède six lunes, qui décrivent des orbites excentriques. Tous les cinquante-deux ans, ces six lunes se rencontrent, et leur conjonction — une syzygie — provoque pendant des semaines des marées géantes et dévastatrices. Mais ce n'est pas le pire...
Car les habitants d'Arcadia sont eux-mêmes affectés, de façon étrange, par la puissance anormale des attractions combinées des six lunes. Peu de gens, pourtant, sur cette planète colonisée depuis seulement cent trente ans, peuvent se rappeler ce qui s'est réellement passé lors de la dernière syzygie — cinquante-deux ans plus tôt. Quant à ceux qui sont assez âgés pour s'en souvenir, ils sont curieusement réticents. Et le moment approche où les six lunes vont se rejoindre...
 
Michael G. Coney est né en 1932 à Birmingham. D'abord expert-comptable, il s'est lancé dans l'hôtellerie, en Angleterre puis aux Antilles. Aujourd'hui, il s'est fixé au Canada.
Amené à la science-fiction par John Wyndham, il a déjà publié trois romans aux Etats-Unis ; Syzygie est le premier à paraître en Europe.
Critiques
 
     Comme pour L'image au miroir (que semble ignorer Gallet si l'on en croit le dos de l'ouvrage — présentant Syzygie comme le premier roman traduit de l'auteur), la description minutieuse de la vie d'une communauté de pionniers terriens sur un monde de la galaxie, confrontée à une menace écologique précise : ici, une entité marine dont le pouvoir psychique libère les instincts meurtriers de l'homme. Rien de bien neuf donc, et ce schéma ferait même retour à l'Age d'Or, si Coney n'insistait pas avec, autant de soin sur la psychologie et la sociologie — ce qui nous vaut un roman crédible et agréable à lire (rien de moins, rien de plus), où le conservatisme bon teint de l'auteur (il y a toujours des curés sur ses colonies stellaires, et la vie sexuelle y est plus que victorienne) peut comme de coutume s'exprimer en sourdine.

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire) (site web)
Première parution : 1/11/1975 dans Fiction 263
Mise en ligne le : 15/12/2014

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77961 livres, 89470 photos de couvertures, 73909 quatrièmes.
8687 critiques, 42388 intervenant·e·s, 1628 photographies, 3751 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.