Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Crépuscule du compagnon

François-Xavier RAHIER



Illustration de Florence MAGNIN

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. Anticipation n° 1660
Dépôt légal : décembre 1988
192 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-265-04018-5   



    Quatrième de couverture    
Sur Elettreterre, monde perdu aux confins de l'Univers, le crépuscule est une saison violente et bigarrée : pendant que les politiciens trament des complots, la liesse populaire déborde en outrances. Et les morts revivent parfois d'une étrange existence, nimbée de gloire et d'opprobre. Roj Sanders en sait quelque chose, lui qui est mort ailleurs et aspire au néant...
 
    Critiques    
     Sur Elettreterre, le pouvoir est à plusieurs étages, à plusieurs visages. Il y a celui que l'on voit, le masque, et puis celui que l'on devine, l'envers du masque. Il n'est pas toujours facile de savoir qui tire les ficelles. Le pouvoir visible se sait manipuler. Par contre, ceux qui cherchent à le renverser ignorent peut-être qu'ils sont eux aussi manipulés par l'invisible pouvoir, qui lui-même... Enfin, une chose est sûre, les revivants ne sont pas pour rien dans cet état de fait. On murmure qu'ils représentent cette force obscure qui dirige la planète. On les nomme les Dix. Bien sûr, ils portent tous un masque, folklore oblige. Mais il n'est pas certain, comme ils le croient, qu'ils soient les véritables maîtres du jeu...
     Ce roman est complexe. Il souffre à mon avis d'une distance trop courte pour lui. Un peu compliqué au début, il n'est pas aisé de s'y faire un nid. Cet écueil surmonté, le plaisir de la lecture est au rendez-vous, avec juste un peu de retard, ce retard qui sied aux femmes qui nous les fait désirer davantage. Mais laissons ces images qui mêlent clichés et vérités...
     François Rahier possède un style agréable et fouillé. Son roman n'a rien d'un livre bâclé. La longueur l'oblige à prendre des raccourcis que l'on peut regretter mais qui n'enlèvent aucune des qualités de son imaginaire.
     Les revivants sont des êtres puissants mais ils sont aussi de pauvres êtres dépouillés et vides. Les racines de leur vie première leur feront toujours défaut. Ils auront beau loucher vers l'avenir, ils n'y verront que du brouillard. Leur maigre salut passe par une fuite perpétuelle.
     Un livre sur le pouvoir. Le grand thème de la Science-Fiction...

Éric SANVOISIN
Première parution : 1/3/1989 dans Fiction 406
Mise en ligne le : 13/3/2003


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 66475 livres, 67113 photos de couvertures, 61321 quatrièmes.
8090 critiques, 36370 intervenant·e·s, 1463 photographies, 3690 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.