Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
King-Kong blues

Sam J. LUNDWALL

Titre original : 2018 A.D. or The King Kong Blues / King Kong Blues: En berättelse från år 2018, 1974
Première parution : Lindqvist, 1974 (en suédois) ; DAW Books, DAW Collectors n° 142, mars 1975 (en anglais, traduit par Lundwall lui-même)
Traduction de Jacques POLANIS
Illustration de Bernard MORO

OPTA (Paris, France), coll. Anti-mondes n° 26
Dépôt légal : 2ème trimestre 1976, Achevé d'imprimer : 16 juin 1976
Première édition
Roman, 248 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7201-0059-5
Format : 13,5 x 19,0 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Et voici notre panorama télévisé en multicouleur et quadriphonie :
     La cathédrale de Coventry a été bombardée aujourd'hui par des chasseurs-bombardiers F-13 américains. Une protestation officielle a été adressée au Commandement des Forces U.S. outre-mer par le gouvernement britannique...
     Clic !
     Les mains en l'air, sale petit foutriquet ! ou je te fais tellement de trous qu'on ne pourra même pas se servir de toi pour...
     Clic !
     Les crackers croquants Crowfully fondent comme du beurre dans votre bouche... Miam-miam-miam ! Merveilleux chocolat, préparé par des experts !...
     Clic !
     Aujourd'hui, des troupes ont de nouveau franchi les frontières de l'Eire, de l'Ecosse et du Pays de Galles, effectuant des raids éclairs dans les parties anglaises des iles britanniques. Le porte-parole de la Maison Blanche à Whitehall, le général Dreedle, déclare que des armes nucléaires tactiques pourraient...
     Clic !
     Je t'aime, je t'aime, je t'aime ! Comme je t'aime, chéri !
     Clic !
     La sonde spatiale du Jupiter a effectué un atterrissage en douceur la nuit dernière et a déjà fourni des renseignements fascinants sur les conditions qui règnent à la surface de la planète géante...
     Clic !
     Le roi Farouk II a inauguré aujourd'hui au Caire le mémorial de son trisaïeul en présence du roi Juan Carlos d'Espagne et du roi Umberto III d'Italie...
     ...Si vous croyez vivre dans un monde de fous, cette plongée en 2018 vous ôtera toutes vos illusions. En 2018, la Terre entière portera une camisole...
     Sam J. Lundwall est le leader des écrivains de science-fiction suédois. Ses quatre premiers romans ont été traduits aux U.S.A. Ex-journaliste et producteur de la télévision suédoise, il est également l'auteur d'un des meilleurs essais sur la S.F. : Science fiction : What it's all about.
Critiques

     Parallèle dans l'inspiration (une prospective du futur proche sous l'angle écologico-catastrophique) et la construction (simple énoncé d'événements avec une ligne dramatique réduite au minimum) à La fin du rêve qui le précédait immédiatement dans la collection, King-Kong blues, premier roman de s-f suédois à être traduit en français, en diffère par la manière et l'idéologie : alors que le livre de Wylie était un avertissement terriblement sérieux lancé par un conservateur, celui de Lundwall est une satire frôlant la grosse farce, écrite par un anarchiste qui n'a aucune solution, aucune morale, aucun credo à proposer. Si d'un côté on a peur, ici on rit, ce qui désamorce sans doute le propos (« Ceci est un ouvrage de réalité autant que de fiction », écrit l'auteur dans son appendice), mais nous permet de passer de bons moments (quand tous les employés d'une multinationale européenne sont déportés en Sibérie sur le simple caprice d'un Cheik pétrolier qui possède l'affaire en sous-main — ch. 18), même si parfois c'est un peu lourdingue (la récupération de l'art engagé — ch. 13) ou par trop didactique (le problème de l'eau — ch. 19). Gage du sérieux de l'élaboration, sinon de la narration, l'auteur prend le soin de nous préciser que tout ce qu'il raconte « se produit dans le monde autour de nous » et qu'il s'est basé sur des milliers de coupures de journaux et des dizaines de livres pour écrire son ouvrage ; malheureusement, cette bibliographie a été reproduite sans avoir été traduite, ce qui fait que par exemple. La bombe P d'Ehrlich figure sous le titre de Belfolkningsexplosionen, et le reste à l'avenant. Quand même, voilà encore un bon catalogue de toutes les misères qui nous attendent. Il n'y en aura jamais assez... jusqu'à ce qu'on s'en lasse.
 

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire) (site web)
Première parution : 1/1/1977 dans Fiction 276
Mise en ligne le : 1/1/2013

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 73298 livres, 80437 photos de couvertures, 68720 quatrièmes.
8517 critiques, 39515 intervenant·e·s, 1513 photographies, 3732 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.