Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Lilia entre l'air et l'eau

Jean-Claude FOREST



Illustration de Daniel BILLON

CASTERMAN , coll. L'Ami de poche n° 61
Dépôt légal : octobre 1983
104 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-203-13661-8   



    Quatrième de couverture    
     « Je me montre à toi de telle sorte que tu saches exactement où j'en suis... Je tiens à ce que tu voies mes yeux, afin que tu puisses y trouver la preuve que je ne te mens pas... Je vais te parler, te dire ce que je sais. »
     Quel est donc le secret de la comtesse Lilia di Notte ? Pourquoi a-t-elle aussi peur des miroirs ? Comment percer le mystère de l'étonnant palais vénitien où vécurent ses ancêtres ? Pourquoi cette atmosphère d'angoisse qui fascine tant Daniel, son mari ?
     Une aventure étrange, dans l'univers envoûtant des canaux de Venise.

     à partir de 11 ans.
 
    Critiques    
     Un conte fantastique pour enfants à partir de 11 ans. Le cadre, c'est Venise en hiver, la lagune, un palais, le « Palazzo di Notte » (le palais de nuit). Les personnages sont un designer, Daniel, son épouse, Lilia, et un vieux serviteur asthmatique.
     L'histoire se déroule en deux temps. Le premier voit l'héroïne se muer en chauve-souris par la faute d'un miroir magique et au nom d'une vieille tradition familiale, et disparaître à l'aube dans la lagune, laissant son mari sans explication précise à propos du phénomène.
     Le deuxième voit treize ans plus tard le mari — père d'une fille engendrée dans l'euphorie au moment de la mutation — venir arracher son enfant aux griffes du miroir, aidé en cela par le vieux serviteur.
     Thème et conte sans grande originalité, mais s'adaptant parfaitement à la tranche d'âge concernée et servis par un style remarquable.
     Car Forest écrit comme il dessine, dans un style luxurieux et nu à la fois, bien fait pour détourner le lecteur d'une vision pleinement réaliste des images qu'il lui soumet. Tantôt le lecteur achoppe sur une phrase lourde de sens à la syntaxe riche, tantôt il découvre une réalité présentée simplement.
     Un petit livre à savourer comme un soir d'hiver chaud et feutré.


Noé GAILLARD
Première parution : 1/4/1984 dans Fiction 350
Mise en ligne le : 1/11/2005


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65457 livres, 64386 photos de couvertures, 60193 quatrièmes.
8088 critiques, 35888 intervenant·e·s, 1434 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.