Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Un monde en morceaux

Barry N. MALZBERG

Titre original : Herowit's world, 1973
Traduction de Alain DORÉMIEUX & Daphné HALIN
Illustration de Jean-Chrétien FAVREAU

OPTA (Paris, France), coll. Nebula n° 7
Dépôt légal : décembre 1975, Achevé d'imprimer : 31 décembre 1975
Première édition
Roman, 256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7201-0040-4
Format : 13,5 x 19,0 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Il s'appelle Jonathan Herovit. Il est auteur de science-fiction. Un auteur prolifique et populaire, spécialiste de l'aventure interplanétaire en série. Il signe du pseudonyme de Kirk Poland des romans consacrés au valeureux Mack Miller, commandant de la Patrouille Spatiale de Surveillance.
 
     Tout allait bien pour lui. Jusqu'au jour où tout se déglingue. Herovit ne tient plus la forme. Son alcoolisme commence à le perdre. Sa femme le méprise. L'inspiration lui fait défaut. Tout lui fond entre les mains.
 
     Mais Herovit est à lui tout seul une trinité : il est aussi Kirk Poland, son double littéraire, et Mack Miller, le héros à travers lequel il se projette. Et Poland et Miller sont là pour intervenir dans la vie d'Herovit et reprendre la situation en main – pour tenter de recoller ce monde ne morceaux au milieu duquel il part à la dérive.
 
     BARRY N. MALZBERG écrit depuis près de dix ans. Une quinzaine de romans (certains sous le pseudonyme de K.M. O'Donnell), quatre fois plus de nouvelles et des parutions dans des dizaines d'anthologies l'ont placé au tout premier rang des jeunes auteurs américains.
     Son style féroce et démolisseur s'exerce contre tous les poncifs, que ce soit ceux de la science-fiction ou ceux de l'érotisme. Un autre roman de lui paraîtra prochainement dans la présente collection.
Critiques
 
     Ce monde en morceaux, c'est celui de Jonathan Herovit (en anglais : Herovit's world), stéréotype de la cible favorite des écrivains de S.F. : l'écrivain de SF qui, depuis Kilgore Trout, a une belle postérité. Ce portrait-d'un-minable en butte à sa quotidienneté banale (ennuis conjugaux) et spécifique (talent en chute libre, bisbilles avec l'agent littéraire, hargne des fans) est traité par Malzberg avec des accents tellement convaincants (dans le sarcasme drolatique, mais aussi dans le petit déchirement de la lucidité vraie) qu'il en a un parfum autobiographique et que le signataire de cette notice s'y est en maints endroits reconnu. Dommage qu'en seconde partie le récit se disperse avec le phagocytage d'Herovit par son pseudonyme, puis du pseudonyme par son héros littéraire. Cette dimension fantastique (qui a bien sûr des connotations psychanalytiques) semble surajoutée, et reste inaboutie. Malzberg écrit beaucoup, il écrit vite sans doute, il écrit n'importe quoi, ce qui l'amène souvent à ne pas bien savoir recoller les morceaux de ses mondes.

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire) (site web)
Première parution : 1/5/1976 dans Fiction 269
Mise en ligne le : 1/1/2014

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74091 livres, 82057 photos de couvertures, 69707 quatrièmes.
8527 critiques, 40065 intervenant·e·s, 1541 photographies, 3735 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.