Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Chemin des abîmes

Michel TREIGNIER



Illustration de Henri LIEVENS

MARABOUT - GÉRARD (Verviers, Belgique), coll. Bibliothèque Marabout - Fantastique n° 578
Dépôt légal : 1976
Première édition
Recueil de nouvelles, 256 pages, catégorie / prix : 2
ISBN : néant
Format : 11,6 x 18,0 cm  
Genre : Fantastique

Pas d'achevé d'imprimer ni de dépôt légal identifiables comme tels, date tirée du "1976" en dernière page et du © 1976, date cohérente avec les caractéristiques du livre et les autres titres listés au catalogue.
Notez la (peu fréquente) présence de la signature de l'illustrateur.



    Quatrième de couverture    
Cet homme-là s'intéressait aux choses de la mort. Cet autre avait cessé de vivre et pourtant, par Dieu sait quel sortilège, il semblait encore hanter le monde. Ce troisième avait tué sa femme et sa femme (ou une autre femme) lui était bizarrement revenue. Celui-là... Les morts vont vite, c'est bien connu, mais pourquoi s'acharnent-ils sans cesse à importuner les vivants ? On a beau faire, on a beau dire, tous les chemins de la terre, par où qu'ils passent, mènent toujours aux abîmes et à l'épouvante.

    Sommaire    
Afficher les différentes éditions

2 - Le Chemin creux, pages 95 à 102, nouvelle
3 - L'Hydre, pages 105 à 117, nouvelle
4 - A la mémoire d'Elisabeth, pages 121 à 148, nouvelle
5 - Sur la voie parallèle, pages 151 à 158, nouvelle
6 - La Souche pourrie, pages 161 à 178, nouvelle
7 - La Joconde et après, pages 181 à 185, nouvelle
8 - La Vierge de Strenton House, pages 189 à 204, nouvelle
9 - Le Vieillard de la cour de Rohan, pages 207 à 219, nouvelle
10 - La Momie, pages 223 à 228, nouvelle
11 - Les Baguettes d'encens, pages 231 à 245, nouvelle

    Prix obtenus    
Jean Ray, [sans catégorie], 1976
 
    Critiques    
 
     Le prix Jean Ray n'est-il pas un piège a jeunes auteurs ? Ou, au contraire, une aubaine pour ceux dont la plume évolue dans le fantastique rétro et qui ne sauraient, ailleurs, placer leurs ouvrages ? La cuvée 76 ne permet pas de répondre, ou alors on aurait envie de dire oui aux deux questions : les onze nouvelles qui composent ce recueil (et mises à part les 4 pages surréalisantes de La Joconde et après, qui semblent égarées dans l'ouvrage) exploitent sagement et sans surprise les mille et une variations sur le mort-qui-revient (pour expier : Le vieillard de la cour de Rohan ; pour aimer vampiresquement : A la mémoire d'Elisabeth ; en changeant d'univers : Sur la voie parallèle, etc.), A l'aide de personnages-clichés — jeunes oisifs, « artistes », vieux châtelains. Rien de bien neuf dans tout ça (à part un certain humour, qui laisse à penser que l'auteur n'est pas dupe de son fantastique), et un complet détachement du réel de 1976. Jean Ray, lui, n'était-il pas de son époque ? Et le fantastique ne pourrait-il sourdre du contemporain ?

Jean-Michel ABRASSART (lui écrire)
Première parution : 1/10/1976 dans Fiction 273
Mise en ligne le : 11/11/2013


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 72019 livres, 83515 photos de couvertures, 67295 quatrièmes.
8480 critiques, 38762 intervenant·e·s, 1494 photographies, 3729 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.