Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Ophrys et les Protistes

Doris LE MAY & Jean-Louis LE MAY



Illustration de René BRANTONNE

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. Anticipation n° 745
Dépôt légal : 4ème trimestre 1976
224 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-265-00150-3   
Genre : Science-Fiction 



    Quatrième de couverture    
     L'équilibre de l'Empire demeure essentiellement précaire pour la simple raison que l'existence d'espèces intelligentes signifie obligatoirement celle d'antagonismes latents.
     Il n'a pas été découvert de solution miracle à ce problème aussi ancien que l'apparition des civilisations dans la Galaxie. L'Exarchat est un des moyens discrets dont le Conseil Impérial peut user quand apparaît un syndrome de déséquilibre.
     Doel, Exarque d'Ichucamal, n'avait pas prévu l'étonnant adversaire auquel il devra faire face et qui va le prendre dans un piège aussi simple qu'efficace.
     Mais pouvait-il prévoir que les Protistes refuseraient un jour la servitude des Végétatifs ?
 
    Critiques    

     Après une période de silence, elle-même précédée d'une baisse très sensible de la qualité de ses romans. Le May, ces temps, refait surface. S'il nous a paru inutile de commenter Ce monde qui n'est plus notre et Plus jamais le « France » (diptyque ennuyeux sur le sempiternel retour de l'astronef langevinien sur une Terre retournée au stade tribal), les deux plus récentes productions de l'auteur marquent le début d'un retour à sa stature d'antan — encore qu'Enigme aux confins (l'arraisonnement et l'exploration d'un vaisseau perdu dont l'équipage a subi une étrange mutation) ne soit que l'étirement exagéré d'un sujet qui eût mérité une nouvelle de 25 pages. Plus intéressant est L'Ophrys et les Protistes, qui raconte le combat d'un équipage de l'Empire contre une forme de vie végétale et télépathe qui peut produire par transfert d'énergie des duplicata humains, et compte ainsi partir à la conquête des planètes civilisées. On retrouve ici le style méticuleux et la richesse linguiste de Le May, si à l'aise pour décrire en style... fleuri des formes de vie étrangères. Mais on aimerait quand même qu'il élaguât quelque peu les longs dialogues où ses héros discutent sans fin des grands principes et des grands sentiments, ce qui alourdit considérablement l'action.
 

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/1/1977 dans Fiction 276
Mise en ligne le : 1/12/2012


 

Dans la nooSFere : 61378 livres, 55979 photos de couvertures, 55380 quatrièmes.
7954 critiques, 33440 intervenant·e·s, 1240 photographies, 3638 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés. Vie privée et cookies/RGPD

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !