Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Astre de vie

Edmond HAMILTON

Titre original : The Star of Life, 1959
Première parution : Torquil, février 1959

Traduction de Jean GUILLEMIN

ALBIN MICHEL (Paris, France), coll. SF (2ème série) n° 20
Dépôt légal : 3ème trimestre 1973, Achevé d'imprimer : 26 septembre 1973
Roman, 256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant
Format : 11,0 x 18,0 cm  
Genre : Science-Fiction

Prix probable : 7,50 F. Couverture : Pierre Faucheux.



    Quatrième de couverture    
Le satellite EXP-19 poursuivra sa course indéfiniment dans l'espace. Et Kirk Hammond s'en va vers la mort dans une indicible solitude... Mais cent siècles plus tard, il se réveille : l'orbite d'EXP-19 l'a ramené vers la Terre.
L'Humanité a conquis les mondes mais cet essaimage l'a divisée en plusieurs races. Hammond, l'homme du XXe siècle, se trouve mêlé à leur lutte : avec un petit groupe de révoltés, il part en quête du mystérieux Astre de Vie, qui en est la clé. Et il rencontre l'étrange, la merveilleuse, la surhumaine Thayn Marden...
 
Edmond Hamilton avait 21 ans quand en 1926, il écrivit sa première « science-fiction ». Depuis il a publié près de trois cent nouvelles et romans, dont bon nombre ont été traduit en France, notamment « Les Rois des étoiles ».
Beaucoup le considèrent comme l'un des maîtres du « space opera ».
 
    Critiques    
 
     Critique tirée de la rubrique « Diagonales » signée par Alain Dorémieux
     Les rois des étoiles d'Hamilton, c'était un prototype achevé du space-opera, écrit à la grande époque. Le retour aux étoiles, qui en est prétendument la suite, c'est plutôt une resucée qui s'essouffle. D'abord c'est écrit non pas dans la foulée mais vingt ans plus tard. Ensuite il ne s'agit même pas vraiment d'un roman mais de quatre novelettes indépendantes et arbitrairement accolées. Enfin c'est à moitié une œuvre de commande : les deux premières de ces novelettes avaient été écrites par Hamilton et publiées dans Amazing, mais il n'avait pas poussé plus loin l'entreprise ; et c'est le C.L.A. lui-même qui, en 1966, l'incita à en écrire deux autres pour faire la matière d'un « roman » qui fut présenté couplé avec la réédition des Rois des étoiles dans cette collection (laquelle à cette époque était axée à fond sur les classiques). L'astre de vie est moins récent, puisque c'est un roman qui date de 1959. C'est de l'Hamilton typique, donc du space-opera tout ce qu'il y a de plus orthodoxe : distrayant et mouvementé, plein d'aperçus vertigineux et de savoureuses naïvetés qui évoquent les vieilles bandes dessinées. Une lecture rafraîchissante, si on n'est toujours pas blasé par ce genre merveilleusement répétitif qu'est le space-opera. Mais pour être blasé, il faut en avoir lu beaucoup, et une chose est certaine : chaque année de nouveaux lecteurs, jeunes pour la plupart, viennent à la SF et l'abordent avec des yeux neufs ; alors, pour certains d'entre eux, ce doit être plein de charme.
 

Alain DORÉMIEUX
Première parution : 1/1/1974 dans Fiction 241
Mise en ligne le : 15/11/2015


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68142 livres, 71746 photos de couvertures, 63104 quatrièmes.
8172 critiques, 36321 intervenant·e·s, 1472 photographies, 3700 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.