Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Dr. Adder

K. W. JETER

Titre original : Dr Adder, 1984

Cycle : Dr. Adder vol.

Traduction de Michel LEDERER
Illustration de ELRIK

DENOËL (Paris, France), coll. Présence du futur n° 409
Dépôt légal : novembre 1985
256 pages, catégorie / prix : 8
ISBN : 2-207-30409-4
Format : 11 x 18 cm  
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
Sous le titre Dr Adder   ActuSF, 2014
Sous le titre Dr. Adder
   DENOËL, 1993

    Quatrième de couverture    
     Le Los Angeles de Blade Runner ? Un havre de paix bucolique à côté de celui qui attend E. Allen Limmit quand il quitte l'Unité de ponte de Phoenix — où les poules sont des poules au sens large du terme — pour rencontrer le célèbre docteur Adder.
     Sur l'Interface, c'est la guerre ouverte entre les macs du psycho-chirurgien, qui modèle physiquement les prostituées de la ville au gré des fantasmes les plus profonds de leurs clients, et les Forces morales de l'évangéliste vidéo John Mox. Dans les égouts, c'est la chasse aux fils prodigues, traqués par les pères de famille qui ont une façon bien à eux de tuer le veau gras pour fêter leur retour.
     Un livre terrible, cru, provocant, dont Philip K. Dick dit, dans une postface datée de 1979, le bien immense qu'il en pense.

     L'auteur
     C'est en 1972 qu'un étudiant apportait à Dick ce manuscrit dont il était lui-même l'un des personnages et le père spirituel. Ni son intervention ni la force prémonitoire de l'œuvre, que Norman Spmrad considère comme le premier roman le plus puissant écrit depuis la fin des années 60,n'ont pu vaincre les réticences et les craintes de l'édition américaine qui a attendu 1984 pour oser le publier.

    Cité dans les pages thématiques suivantes :     

    Cité dans les listes thématiques des oeuvres suivantes :     
 
    Critiques    
          L'illustration de couverture, qui renvoie au pop art des années 60 — on pense à un mauvais Lichenstein — est totalement inadéquate au texte. L'ouvrage est totalement inclassable. Il avoue certes une filiation dickienne (double : manuscrit présenté à Dick et soutenu par lui, postface de Dick — et présence de KCID, mais n'a rien à voir avec les textes de Dick. Sauf peut-être une fascination pour les villes de type LA que les décors de Blade Runner (le film) transposaient. D'où l'« Interface », qui est à la fois topographique et mental-renvoi à des civilisations consommatrices de drogue, au point que tout est drogue, y compris les photos à obsolescence rapide. Par la création d'un univers simulacre où le fantasme et la réalité sont unis dans des rapports neufs. Il y a une référence dickienne. Mais ce qui lui appartient en propre c'est le côté sadomasochiste. Où Dick reste du côté de la psychose, et de l'angoisse devant l'impossible saisie de la réalité (impossibilité de la symbolisation). Jetter est dans la mouvance de l'hystérie, du voyeurisme, de l'exhibitionnisme etc. En soi c'est une variation intéressante. De plus il est difficile de juger l'originalité d'un univers quand d'un côté il se trouve les 50 romans de Dick, de l'autre, celui-là seul. Souhaitons d'autres textes de cet auteur difficile, souvent hallucinant, mais qui abuse parfois de facilités. L'histoire ? Une quête du père, de la réalité, avec une référence (inconsciente ? a travers les fantasmes de Dick ?) au Van Vogt du Monde des A.


Roger BOZZETTO
Première parution : 1/3/1986 dans Fiction 372
Mise en ligne le : 14/12/2003


 

Dans la nooSFere : 62392 livres, 58341 photos de couvertures, 56870 quatrièmes.
7958 critiques, 34215 intervenant·e·s, 1309 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.