Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Logique des essaims

AYERDHAL



Illustration de Gilles FRANCESCANO

IMAGINAIRES SANS FRONTIÈRES , coll. Visions Futures n° (1)
Dépôt légal : octobre 2001
328 pages, catégorie / prix : 15 €
ISBN : 2-84727-000-0   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Créateur d'univers, « étoile montante de la SF française » (Le Monde), Ayerdhal bouscule une nouvelle fois les certitudes. De l'épopée condensée à l'humour ravageur, de la cruauté érotique au combat par les mots, une dizaine de cordes de plus pour un arc qui fait toujours mouche.

     Impitoyable, une guerre stellaire oppose la Terre aux Batiks... Jusqu'au jour où ces extraterrestres choisissent le suicide collectif. La clé de l'énigme est peut-être dans le scintillement des étoiles...
     De Mozart assassiné à Mozart ressuscité. Du célèbre rire niais d'Amadeus au hurlement d'angoisse. Celle qui a donné la vie va-t-elle la reprendre ? Mais reprendre, c'est voler !
     Ne devient pas Maricyan qui veut. Car la planète semble étrangement sélective. Et si son secret était dissimulé dans le miel des abeilles ?
     De la pollinisation des esprits au venin du désir, une éblouissante démonstration de la logique des essaims.

     Ayerdhal a explosé comme une nova au firmament de la SF française en 1990.
     Depuis il accumule les distinctions : Grand Prix de l'Imaginaire 1993 pour Demain une oasis, il a obtenu le très convoité prix Tour Eiffel, en 1999, pour Etoiles mourantes, en collaboration avec Jean-Claude Dunyach, qui préface logiquement ce recueil.
     Fabuleux conteur, Ayerdhal incarne de façon emblématique le renouveau de la science-fiction française.


    Sommaire    
1 - Jean-Claude DUNYACH, Portrait de l'artiste en fouteur de merde, pages 11 à 15, Préface
2 - Scintillements, pages 17 à 39
3 - Éloge du déficit, pages 41 à 62
4 - L'Adieu à la nymphe, pages 63 à 73
5 - Reprendre, c'est voler, pages 75 à 126
6 - Jusqu'ici tout va bien, pages 127 à 132
7 - Jessie, le retour, pages 133 à 147
8 - Notre terre, pages 149 à 167
9 - Jeu de cons, pages 169 à 180
10 - La Troisième lame, pages 181 à 250
11 - Vieillir d'amour, pages 251 à 264
12 - Pollinisation, pages 265 à 317
13 - Postface, pages 319 à 326, Postface
 
    Critiques    
     La Logique des essaims rassemble dix années de nouvelles d'Ayerdhal qui, s'il est aujourd'hui reconnu comme l'un des écrivains importants de la SF française apparus dans les années 90, doit plus sa renommée à ses romans qu'à ses textes courts. Le présent recueil vient nous rafraîchir la mémoire et de belle façon, en onze textes dont un écrit spécialement pour l'occasion (la novella Pollinisation).
     Le livre s'ouvre sur Scintillements, une nouvelle magnifique publiée à l'origine dans l'anthologie de Serge Lehman, Escales sur l'horizon et qui a eu les honneurs de la presse spécialisée anglaise puisqu'elle a été traduite dans le magazine Interzone. Ce simple fait témoigne de sa qualité, eu égard au petit nombre de fictions françaises de SF qui traversent le « channel ». Scintillements est l'histoire d'une race extraterrestre qui, après une guerre de plusieurs centaines d'années contre l'humanité, semble simplement avoir baissé les bras et tire sa révérence en organisant un suicide collectif planétaire. Un xénologue est envoyé sur la planète des Batiks pour tenter de comprendre ce qui a pu pousser tout un peuple au suicide. Ayerdhal fait mouche dans cette nouvelle simple et belle dont la conclusion laisse un goût amer. On y trouve les thèmes centraux de l'œuvre de l'auteur : la haine de la guerre et de la stupidité des politiques/militaires et le besoin de comprendre l'Autre, alien ou pas.
     Mais Ayerdhal est aussi l'un de nos meilleurs auteurs lorsqu'il s'agit de faire rêver le lecteur, de le faire s'évader. Pour cela, il s'est donné un champ d'action aussi vaste qu'imaginatif, l'Homéocratie. Cette structure coloniale regroupe des centaines de planètes habitées qui sont autant d'occasions de voir à l'œuvre son talent de créateur de mondes. La Logique... contient deux novellas superbes situées dans cet univers : La Troisième Lame (déjà parue dans Galaxies n°3) et Pollinisation, l'inédit de ce recueil, 60 pages de pur plaisir sur la planète Maricya, un récit digne du meilleur Jack Vance.
     C'est d'ailleurs une autre des caractéristiques de l'œuvre d'Ayerdhal : alors, que trop souvent on tente de nous faire croire qu'il faut choisir son camp entre SF engagée/politique et SF d'évasion (à la Jack Vance justement), il a décidé une fois pour toutes de ne pas choisir et de donner à ses coups de gueule des décors dignes de la meilleure SF d'évasion. La Logique des essaims dresse ainsi un bilan très positif de l'activité de nouvelliste d'Ayerdhal et ses lecteurs fidèles s'empresseront de l'acquérir. Pour les autres, c'est un excellent moyen de découvrir l'auteur.

Benoît DOMIS (lui écrire)
Première parution : 1/12/2001 dans Galaxies 23
Mise en ligne le : 1/9/2003

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition J'AI LU, Science-Fiction (2001 - 2007) (2004)


     Ayerdhal doit faire des envieux chez les sprinters. Ce marathonien, qui ne se prétend vraiment à l'aise qu'à partir de 400 pages, est parfaitement capable de remporter des épreuves sur courte distance. Fraîchement et justement récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire 2005 pour son roman Transparences (Au diable Vauvert), que l'on vous encourage à lire si ce n'est déjà fait, la réédition de son recueil de nouvelles La Logique des essaims en Folio SF chez Gallimard montre sa parfaite maîtrise de la forme courte. Pour s'en convaincre, il suffit d'écouter le monologue d'une astro un brin poivrote qui, par ses excès de boisson, se montre lucide comme jamais dans Éloge du déficit. Le mythe de la conquête de l'espace s'en trouve salement amoché.

     Il faut dire qu'Ayerdhal n'a pas pour habitude de respecter la bienséance. La mort même ne s'est jamais vue infliger pareil traitement. Elle est trompée dans Reprendre c'est voler, où Mozart ressuscité se demande qui il est vraiment. Trompée encore dans Vieillir d'amour, splendide récit érotique dans lequel la perverse narratrice a trouvé un moyen vraiment très... égoïste et très... jouissif de rajeunir. Enfin, la mort est vaincue dans L'adieu à la nymphe, court texte qui révèle la maîtrise poétique de l'auteur, qui sait décidément tout faire. Néanmoins, pugnace, la camarde se rattrape dans Jeu de cons ; « bien sot est celui qui tente de tuer l'immortel » pourrait dire un proverbe chinois.

     De l'humour ? Jessie, le retour vous en offre, de l'iconoclaste un poil grossier, certes, mais nous n'allons pas chipoter. Si l'on peut discerner un point commun entre les onze récits qui composent ce recueil, c'est le pouvoir. Pouvoir des « multimondiales », pouvoir de défier la mort, pouvoir divin. La troisième lame met en scène les luttes souterraines qui assuirent à l'Expansion le pouvoir politique et économique sur les centaines de planètes colonisées par l'Homéocratie, Les espions dotés de pouvoirs psy s'y affrontent en batailles oniriques.

     Trois récits brillent d'un éclat particulier. Notre Terre, thriller haletant où l'humanité affronte l'humanité : il doit y avoir quelque part un problème de communication. Pollinisation, qui clôt le recueil et donne à découvrir un monde étonnant sur lequel l'Expansion n'aura jamais prise. Et enfin le sublime Scintillements, maintes fois publié, que l'auteur considère comme sa nouvelle la plus aboutie. Une nouvelle que je vous mets au défi de lire sans avoir les larmes aux yeux. Scintillements, un des plus beaux récits de SF jamais écrits, qui traite de l'incommunicabilité et de l'inéluctabilité de la guerre avec une autre espèce. Dommage que Rosny Aîné, auteur notamment des Xipéhuz, ne puisse lire ce texte d'un collègue écrivain à l'empathie proche de la sienne.

Jean-François THOMAS (lui écrire)
Première parution : 1/12/2004
dans Galaxies 35
Mise en ligne le : 8/1/2009




 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65123 livres, 63765 photos de couvertures, 59843 quatrièmes.
8086 critiques, 35709 intervenant·e·s, 1419 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.