Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Homme qui parle

Terry BISSON

Titre original : Talking Man, 1986
Traduction de Patrick MARCEL
Illustration de Frédéric SORRENTINO
BÉLIAL' n° (8)

Dépôt légal : mars 2001
196 pages, catégorie / prix : 12
ISBN : 2-84344-036-X
Genre : Science Fiction 
Co-édité par "Orion Éditions et Communication".


Couverture

    Quatrième de couverture    
     Crystal se doute depuis toujours que son père, Homme qui parle, le meilleur mécano de tout le Kentucky, est un sorcier. Sur son gros tracteur John Deere vert et jaune, un engin qui n'est pas sans évoquer le croisement d'une sauterelle et d'une locomotive, elle s'apprête à planter son tabac quand son père disparaît, poursuivi par une femme des plus étranges.
     Crystal se lance alors à sa recherche en compagnie de Williams, à travers les montagnes et les villes en flammes d'une Amérique magique. Un territoire parallèle où le Mississipi se prélasse au fond d'un terrible canyon... Crystal et Williams iront jusqu'au bout du monde, jusqu'à la fin des temps !

     Road story féerique, ode lyrique aux merveilles de l'automobile et des highways, Homme qui Parle offre une vision pour le moins originale du grand territoire américain. Jamais, depuis Roger Zelazny, la fantasy ne s'était faite aussi libre, aussi surprenante.


     Tout à la fois politiquement engagé (il n'a pas voté pour « Junior j'aime-la-peine-de-mort ») et passionné par les mythes nord-américains, Terry Bisson est né en 1942 à Owensboro, au Kentucky, et vit aujourd'hui à New York. Son œuvre, tendre et pimentée, se compose de plusieurs romans et de nombreux récits (dont « Le Jour où les ours ont découvert le feu », récompensé par une kyrielle de prix : Nebula, Hugo et Sturgeon Memorial Award). Il a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire 2000 pour sa nouvelle « meucs ».

     À lire, du même auteur, le roman Voyage vers la planète rouge, joli mélange de hard-science et d'humour, chez Bifrost/Étoiles Vives, évidemment !


    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
    Critiques    
     Beau Parleur mène avec sa fille Crystal une vie paisible dans un coin perdu à la frontière du Kentucky et du Tennessee, où il cultive du tabac et tient une casse de voitures. C'est un mécano hors pair, capable de réparer n'importe quoi, un éclat sur un pare-brise avec une étrange boue de sa composition par exemple. Bien sûr, il y a un truc  : Beau Parleur est un sorcier, même s'il use rarement de sa magie depuis la mort de sa femme.
     Un jour, au volant d'un étrange véhicule, surgit une femme qui l'oblige à s'enfuir avec la voiture de l'un de ses clients, l'infortuné Williams, qui était venu faire réparer la Mustang empruntée à son cousin. Alliés de circonstance, Williams et Crystal se lancent à la poursuite de Beau Parleur à travers les Etats-Unis.

     Homme qui parle est un roman de fantasy atypique qui séduit dès les premières phrases. Terry Bisson crée une ambiance originale où se mêlent humour et nostalgie d'une Amérique rurale idéalisée. On se lance donc d'enthousiasme sur les traces des personnages dans cet étrange road movie. Au fur et à mesure de leur périple, le monde change autour des deux héros, d'une façon d'abord imperceptible, puis de plus en plus évidente. Si le voyage au cœur de cette Amérique décalée et changeante est plutôt agréable et surprenant, on déplorera cependant une intrigue bien mince, qui empêche ce roman atypique d'être une totale réussite. Les quelques nouvelles de Terry Bisson qui ont été traduites en français me paraissent plus efficaces et percutantes que ce roman, si sympathique soit-il malgré tout .

Frédéric BEURG (lui écrire)
Première parution : 9/6/2001 nooSFere


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies