Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
H. P. Lovecraft, le roman de sa vie

Lyon Sprague DE CAMP

Titre original : Lovecraft : A Biography, 1975
Première parution : Doubleday, février 1975

Traduction de Richard D. NOLANE
Illustration de Jean-Michel NICOLLET

NOUVELLES ÉDITIONS OSWALD (NéO) (Paris, France), coll. NéO / Hors Série n° (4)
Dépôt légal : mars 1988, Achevé d'imprimer : mars 1988
544 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7304-0476-7
Format : 15,5 x 23,7 cm  
Genre : Fantastique


Autres éditions
Sous le titre H.P. Lovecraft, le roman de sa vie   DURANTE, 2002

    Quatrième de couverture    
Créateur d'un mythe totalement original et « fondateur », Howard Phillips Lovecraft est, sans conteste, non seulement le plus grand écrivain fantastique de ce siècle, mais aussi, à l'égal d'Edgar Allan Poe, un grand écrivain tout court.
Méconnu de son vivant, il est devenu, depuis sa mort, dans le monde entier, l'objet d'un véritable « culte ».
Sa vie et sa personnalité — aussi étranges et énigmatiques que son œuvre — sont ici présentées pour la première fois au lecteur français.
Cette biographie monumentale est suivie d'une importante bibliographie.

Né aux USA en 1907, Lyon Sprague De Camp, diplômé du fameux Caltech, ingénieur en aéronautique, a suivi également des cours d'économie. Il travailla comme conseiller en brevets industriels et, passionné par tout ce qui concerne les inventions et la vulgarisation scientifique, il a écrit, en collaboration avec sa femme Catherine, près de vingt ouvrages sur l'histoire de la technologie et de l'archéologie. Écrivain d'heroic fantasy, il a, en plus de son œuvre personnelle, complété et terminé, avec Lin Carter, les œuvres inachevées de Robert E. Howard.


    Sommaire    
1 - François TRUCHAUD, Ombre et lumière, pages 7 à 10, Introduction
2 - Richard D. NOLANE, Compléments bibliographiques, pages 511 à 514, Bibliographie
3 - Richard D. NOLANE, Lovecraft dans les "Pulps", pages 515 à 519, Bibliographie
4 - Richard D. NOLANE, Lovecraft (et le mythe de Cthulhu) en français, pages 520 à 529, Bibliographie
 
    Critiques    
     Exception faite de quelques fonds de tiroir sans aucune importance, la totalité de l'œuvre d'Howard Philips Lovecraft est désormais disponible en France, suite à la publication tardive de Night Ocean et de Fungi de Yuggolh, et autres poèmes fantastiques, respectivement chez Belfond et NéO. Il ne s'écoule pas d'année sans que paraisse articles et ouvrages concernant l'ermite de Providence, que la plupart des spécialistes considèrent comme le Poe du vingtième siècle ; aux USA, plusieurs revues lui sont pleinement consacrées, on n'attendait plus que sa biographie par L. Sprague de Camp, dont plusieurs chroniqueurs avaient déjà, ici et là, rendu compte.
     Plus de dix ans après sa publication outre-Atlantique, la voici donc traduite chez nous, chez NéO, l'éditeur le plus Fantastique de la décennie, en édition reliée ! L'auteur brosse ligne après ligne, sur près de cinq cents pages, le portrait méticuleux du désormais célèbre écrivain américain, pourtant mort sans avoir réussi à placer un seul recueil de nouvelles, on le sait, et dont le succès fut uniquement posthume. Cette biographie n'est pas idolâtre, loin s'en faut, mais essaye de coller au maximum à ce que fut la réalité. Sans concession, Sprague de Camp nous communique sa vision du personnage : mal dans sa peau, tourmenté, pour ne pas dire névrosé, bourré de contradictions, raciste et xénophobe un jour, reconnaissant plus tard ses erreurs.
     N'en doutons pas, cet ouvrage que complètent divers index et bibliographies restera pour les lovecraftiens de tout poil la bible absolue, l'outil de travail idéal !


Richard COMBALLOT
Première parution : 1/12/1988 dans Fiction 403
Mise en ligne le : 7/11/2002

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition DURANTE, L'Éternel retour (2002)


     Lovecraft n'était pas un monstre, mais un homme avec ses talents et ses faiblesses. Mais comment raison garder lorsque l'œuvre (peu volumineuse) d'un auteur connaît une gloire posthume grâce à un gardien (marchand ?) du temple comme August Derleth, une constante évolution grâce à des dizaines de continuateurs (dont certains aux noms prestigieux tels que Lumley, Campbell ou King), une idolâtrie parfois douteuse de la part des fanatiques de la cosmogonie lovecraftienne ? Les textes se multiplient, les rumeurs les plus idiotes courent (l'auteur Initié, la réalité du Nécronomicon...) et entrent dans la légende littéraire, les textes sont récupérés de manière plus ou moins scrupuleuse ; bref, nous avons tendance à oublier qui était Howard Phillips Lovecraft, quelles étaient ses prétentions littéraires et à quel point sa vie n'avait pas grand-chose de remarquable.
     Lyon Sprague De Camp n'a pas connu le créateur de Cthulhu, c'est une chance. Néanmoins, en tant qu'écrivain (et non des moindres), il a subi son influence. Après une (longue ?) enquête, une relecture attentive des dizaines de milliers de lettres du Maître de Providence et l'interview d'un certain nombre de connaissances de Lovecraft, Sprague De Camp a écrit une des biographies les plus détaillées et fouillées qui soient, un monument qui frise la maniaquerie. Un monument, tout de même.
     Finalement, un certain nombre de préfaces, articles et autres études nous ont (dé)montré que Lovecraft puisait la chair fictionnelle de ses récits dans ses rêves et cauchemars les plus tordus, mais nous avions oublié à quel point l'auteur était désaxé et fragile physiquement. Sprague De Camp nous raconte tout : les maladies, le mariage raté, l'impuissance sexuelle, le racisme de l'écrivain... Néanmoins il tente de rendre sympathique le personnage, de lui rendre une certaine justice en le défendant sur des aspects de sa vie très intime. Impuissant ? Non, sa femme certifiait qu'il était opérationnel. Raciste ? Oui, un peu mais juste un temps. Et tant d'autres domaines de la vie d'un homme dont les lecteurs intelligents se fichent bien. Mais n'allez pas croire que cette biographie n'est pas bonne. Loin de là. L'étude de la correspondance de Lovecraft, en parallèle avec la chronologie de sa vie, est passionnante — surtout lorsqu'elle se rapporte à son imaginaire, à ses techniques d'écriture, à ses jalousies et ses amours littéraires. Le processus créatif est autrement captivant que les aléas de la vie privée d'un homme comme bien d'autres (quoi qu'on en dise). Et dans ce domaine-là, Sprague De Camp a fait un remarquable travail d'analyse et de recherche, une somme qui rattrape le côté people de la biographie.
     H. P. Lovecraft, le roman de sa vie s'adresse en priorité aux fans de l'auteur — ceux qui auraient raté la première (et magnifique) édition luxueuse parue chez Néo en 1987 — et à tous ceux qui s'intéressent de façon clinique à l'œuvre et la cosmogonie lovecraftienne. Quant aux autres, ils prendront plaisir à lire la vie (romancée ?) d'un auteur d'horreur cosmique...

Daniel CONRAD
Première parution : 1/9/2002
dans Galaxies 26
Mise en ligne le : 18/2/2004




 

Dans la nooSFere : 62445 livres, 58478 photos de couvertures, 56926 quatrièmes.
7958 critiques, 34229 intervenant·e·s, 1310 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.