Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Meilleurs récits de Fantastic Adventures

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Jacques SADOUL

Cycle : Les Meilleurs récits de... (J'ai lu)  vol. 11 

Traduction de France-Marie WATKINS

J'AI LU (Paris, France), coll. Science-Fiction (1970 - 1984, 1ère série) n° 880
Dépôt légal : 4ème trimestre 1978
Première édition
Anthologie, 256 pages, catégorie / prix : 2
ISBN : 2-277-11880-X
Genre : Science-Fiction

En couverture : illustrations de Walter Popp, Ramon Naylor, Robert Gibson Jones & H. W. MacCauley.



Quatrième de couverture
     Le premier numéro de Fantastic Adventures parut en 1939 ; le magazine dura jusqu'en mars 1953. Il fut créé par la firme qui publiait Amazing Stories et se spécialisa dans les récits de fantasy, de science-fiction d'aventures et d'humour.
 
     Ce sont ces trois genres qui sont illustrés ici. La Fantasy avec La demi-portion de Robert Bloch par exemple, ou le Rocher voyageur de Théodore Sturgeon. La S-F d'aventures avec L'observateur de R. Moore Williams, ... Comme les autres nous voient par Raymond F. Jones ; et l'humour avec L'ouvre-boîte de Rog Phillips ou Un flirgleflipologue de génie de William Tenn.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - Jacques SADOUL, Introduction, pages 5 à 7, introduction
2 - Robert BLOCH, La Demi-portion (The Little Man Who Wasn't All There, 1942), pages 8 à 33, nouvelle, trad. France-Marie WATKINS
3 - Theodore STURGEON, Le Rocher voyageur (The traveling crag, 1951), pages 34 à 77, nouvelle, trad. France-Marie WATKINS
4 - William TENN, Un flirgleflipologue de génie (The Remarkable Flirgleflip, 1950), pages 78 à 111, nouvelle, trad. France-Marie WATKINS
5 - Rog PHILLIPS, L'Ouvre-boîte (The Can Opener, 1949), pages 112 à 131, nouvelle, trad. France-Marie WATKINS
6 - Robert Moore WILLIAMS, L'Observateur (The Observer, 1945), pages 132 à 152, nouvelle, trad. France-Marie WATKINS
7 - Harry WALTON, Le Monde creux (The Hollow World, 1952), pages 153 à 167, nouvelle, trad. France-Marie WATKINS
8 - Roger Flint YOUNG, Inoculation (Inoculation, 1950), pages 168 à 185, nouvelle, trad. France-Marie WATKINS
9 - Rog PHILLIPS, C'est dans les cartes (It's in the Cards, 1952), pages 186 à 205, nouvelle, trad. France-Marie WATKINS
10 - Raymond F. JONES, ...Comme les autres nous voient ("... As Others See Us", 1951), pages 206 à 249, nouvelle, trad. France-Marie WATKINS
Critiques
 
     ECRIT DANS LE PASSE

     « Meilleurs » récits. Hum ! Jacques Sadoul dit lui-même dans son introduction que Fantastic Adventures était une revue « d'un niveau particulièrement bas » (p. 6). Et il le prouve !
     Il le prouve avec « La demi-portion » de R. Bloch (1942) qui entame l'ouvrage par un militarisme de bon aloi teinté de racisme et d'une bonne dose d'humour de caserne (évidemment) ; avec « L'observateur » de R.M. Williams (1945) où l'extraterrestre de service menace seulement d'envahir la Terre au lieu de le faire sans prévenir comme de coutume à cette époque ; et avec « Comme les autres nous voient » de R.F. Jones (1951) qui termine le recueil et que je n'ai pu, moi, terminer, dégoûté devant tant de phallocratisme, de mépris envers les artistes et de conformisme béat (pourtant, merde, en 51 !).
     Le reste apporte heureusement la contradiction. Ne serait-ce que « Le rocher voyageur » de Théodore Sturgeon (1951) qui vaut à lui seul le coup d'acheter le bouquin — si vous n'avez pas le Fiction Spécial n° 13 de juillet 1968 dans lequel ce texte est paru sous le titre « La montagne en marche ». Ou bien « Le monde creux » d'Harry Walton (1952) qui va loin dans la schizophrénie et l'aliénation de l'homme à son environnement (ou l'inverse !) — très loin pour l'époque... Très loin aussi, Rog Philips avec « C'est dans les cartes » (1952) : une histoire d'arche stellaire dans laquelle un passager se prend soudain pour Dieu... mais devinez qui parle à la première personne ! Non, ce n'est pas Dieu... pas encore.
     Trop penser fatigue, aussi deux délassements sympas : « Un flirgleflipoteur de génie » de William Tenn (1950) d'un humour très anglais et d'une fin assez (flirgle-)flipante ; et « L'ouvre-botte » de Rog Philips encore (1949) qui marche à la 4e dimension !
     Une petite angoisse enfin, avec « Inoculation » de Roger F. Young (1950) : un avant-goût des ordinateurs esclavagistes actuels, plus l'inévitable extraterrestre méchant. Dommage.
     Finalement, trois mauvaises nouvelles et demie sur 9, Jacques Sadoul a tort !

Jean-Marc LIGNY (lui écrire) (site web)
Première parution : 1/2/1979 dans Fiction 298
Mise en ligne le : 21/2/2010

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78609 livres, 90582 photos de couvertures, 74574 quatrièmes.
8864 critiques, 42716 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.