Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Londres, ville de l'imaginaire

REVUE

Imaginaire  - Cycle : Fanzines - Yellow Submarine  vol. 128 

Illustration de Vincent FROISSARD
BÉLIAL', coll. Yellow Submarine n° 128, dépôt légal : décembre 1998
176 pages, catégorie / prix : 16,60 €, ISBN : 2-84344-019-X

Co-édité par "Orion Éditions et Communication".
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Entrez, entrez ! Nos Abris sont là pour ça... Venez sirotez des cocktails Bombardier en appréciant l’Esprit du Blitz : goualeuses, conversations, swing, tumulte, hurlements de sirènes... Tout y est, la Guerre n’a pas quitté Londres.

     Paul of Perth, duc du Dragonshire, est rappelé en hâte à Buckingham Palace : un cercle de ténèbres broie la Grande-Bretagne et la Reine a besoin de lui. Au sein des murs lézardés du palais royal et dans un des bordels d’Oxford Street, va se jouer le sort de l’humanité.

     Du Sherlock Holmes de Conan Doyle au Jerry Cornélius de Michael Moorcok en passant par Dracula, Peter Pan ou John Steed, on ne compte plus les grands personnages de science-fiction, du polar, du fantastique et de la fantasy qui ont pris corps dans Londres — le plus fascinant réservoir d’idées de romans et de nouvelles qui ait jamais existé.
     Ainsi, pour ne pas vous perdre dans la plus grande capitale d’Europe, nous vous proposons un dossier complet.

     Au sommaire : guide de shopping pour les amateurs de littérature de l’imaginaire ; entretiens avec un enfant terrible des lettres britanniques, Iain Sinclair, et avec une Américaine installée à Londres, Molly Brown ; études sur Mother London de Michael Moorcock et sur From Hell d’Alan Moore ; visite guidée du Londres uchroniques inventé par William Gibson et Bruce STerling ; expédition à Soho by night par Neil Gaiman ; nouvelles de Kim Newman et Thomas Day : vous saurez tout sur la capitale de l’imagination !

     Yellow Submarine est la plus ancienne revue de SF & fantasy en France. Voici son n° 128.


    Sommaire    
1 - André-François RUAUD, Guide de shopping à l'usage du fan de SF, pages 5 à 35, Article
2 - André-François RUAUD, Un tour en banlieue : la légende d'Ortygia House, pages 36 à 36, Article
3 - Neil GAIMAN, De six heures à six heures (Six to six), pages 37 à 41, trad. Patrick MARCEL
4 - Aleister D'HUROW, Chapeau melon et uchronie, pages 43 à 49, Article
5 - Andrew HEDGECOCK, Entretien avec Iain Sinclair, pages 51 à 83, Entretien, trad. Hervé HAUCK
6 - Paul WITCOVER, Une métaphore du Multivers : "Mother London" de Michael Moorcock, pages 85 à 98, Article, trad. Hervé HAUCK
7 - André-François RUAUD, Entretien avec Molly Brown, pages 99 à 104, Entretien
8 - COLLECTIF, Lectures de Londres, pages 105 à 119, Critique
9 - Kim NEWMAN, L'Esprit du Blitz (The Blitz spirit), pages 121 à 133, trad. Patrick MARCEL
10 - Thomas DAY, Une forêt de cendres, pages 135 à 172
 
    Critiques    
     Yellow Submarine était le plus ancien fanzine de science-fiction francophone. Était car, depuis son entrée dans la ligne éditoriale de la collection « Bifrost/Etoiles Vives », ce support jusqu'ici amateur a désormais tout d'une production professionnelle à part entière. De ce Yellow « nouvelle formule », outre les aspects purement techniques liés à une impression de grande échelle (couverture quadri, meilleure lisibilité, etc), on retiendra un rythme de parution désormais semestriel et le choix éditorial du dossier, chaque numéro étant en effet dorénavant entièrement consacré à un thème particulier : Londres, en l'occurrence, pour 1a présente livraison (après un Dossier Fantasy pour le numéro 127).
     André-François Ruaud, le « capitaine » du Yellow Submarine, a donc décidé de nous ouvrir grandes les portes de cette machine à rêver qu'est la capitale anglaise. Un pari aussi original qu'osé, on en conviendra d'emblée, le bouquin s'ouvre par un « Guide de shopping à l'usage du fan de SF ». Une ouverture à la manière d'un coup de maître si cette trentaine de pages ne parvient pas à vous faire sauter dans le premier train en partance pour Londres, c'est peine perdue Car l'essentiel est là : adresses des meilleures librairies spécialisées, plans pas chers et sympas pour le gîte et le couvert, balades typiques, trucs pour vous faciliter la vie dans les transports en communs, etc., le tout abondamment saupoudré d'anecdotes et de remarques croustillantes. Y a pas, ça met l'eau à la bouche, et fait immédiatement de ce bouquin un indispensable pour tout voyageur bibliophile en quête de trésors  !
     Présenter Londres en 170 pages et, surtout, l'esprit londonien qui fait la particularité de cette cité unique, relève de la gageure. On imagine qu'il a fallu aux auteurs faire des choix pour le moins cornéliens. Au final, pourtant, la sélection proposée s'avère suffisamment éclectique et offre un panorama convaincant. De ces choix, outre le petit guide évoqué ci-avant, on retiendra particulièrement le papier de Neil Gaiman, qui nous raconte une de ses nuits passée en quête d'aventures dans le quartier de West End ; « Chapeau melon et uchronie », amusant article sur le genre steampunk par Aleister d'Hurow ; la critique/étude de Paul Witcover sur Mother London, roman phare et pourtant inédit en France de Michael Moorcock ; le remarquable entretien de Ian Sinclair, artiste par chez nous méconnu mais très représentatif de ce fameux esprit londonien. Le présent dossier s'achève par deux nouvelles, l'une, assez anecdotique de Kim Newman (une uchronie où Londres, inlassablement, continue de vivre le Blitz), l'autre, de Thomas Day, intitulée « Une Forêt de cendres », réédition d'une œuvre de jeunesse (s'il est possible de parler ainsi d'un auteur de 27 ans !) passablement réécrite. Un texte non exempt de certains excès propres aux auteurs en devenir mais déjà porteur d'une réelle force visuelle et thématique.
     Ce Londres, ville de l'imaginaire est un ovni éditorial, une production surprenante. Si vous vous êtes toujours demandé pourquoi la capitale anglaise était le berceau de tant de talents, le cadre de tant de romans fantastiques, si vous avez toujours rêvé de faire une petite excursion sur les traces de vos auteurs préférés, n'hésitez pas : achetez ce livre.

CID VICIOUS
Première parution : 1/4/1999
dans Bifrost 13
Mise en ligne le : 1/8/2001


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.