Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

L'Intercepteur de cauchemars

Graham JOYCE

Titre original : The Tooth Fairy, 1996
Fantastique  - Traduction de Michel PAGEL
POCKET, coll. Terreur n° 9194, dépôt légal : décembre 1998
320 pages, catégorie / prix : 6, ISBN : 2-266-08067-9

Autres éditions
Sous le titre La Fée des Dents   BRAGELONNE, 2008
Couverture

    Quatrième de couverture    
     « L'un des meilleurs auteurs au monde de thrillers fantastiques. »
Michael Moorcock

     En Angleterre, ce n'est pas une petite souris qui vient chercher les dents de lait des enfants, mais une fée. Seulement, quand, cette nuit-là, le jeune Sam Southall se réveille et la découvre assise au bord de son lit, « Quenotte » n'a plus rien du personnage rassurant et sympathique des contes.
     Est-elle bien réelle ou juste le produit de son imagination torturée ? Et dans quelle mesure est-elle responsable des catastrophes à venir ?
     Car, de ce jour, la fée malveillante va accompagner Sam tout au long de son enfance, puis de son adolescence, jouant sur ses craintes, ses désirs et ses frustrations, semblant n'apparaître que pour le faire s'enfoncer un peu plus dans son cauchemar.

     Déjà lauréat du British Fantasy Award pour Requiem et Sorcière, ma soeur , Graham Joyce vient de récidiver en étant de nouveau couronné pour L'intercepteur de cauchemars.


    Prix obtenus    
British Fantasy, august Derleth Award, 1997

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
    Critiques    
Ce roman est assurément une très grande réussite. L'histoire mêle indifféremment émotion, humour, horreur, et poésie, et même si l'idée de base ne semble peut-être pas très originale, le récit nous entraîne de surprise en surprise jusqu'à une excellente fin tout-à-fait inattendue.
     Rappelez-vous le démon "Azazel" d'Isaac Asimov qui, voulant rendre service à son maître, faisait tout de travers. Imaginez maintenant la fée Quenotte, qui n'a d'ailleurs de fée que le nom, qui répond non pas à vos souhaits, mais directement à vos émotions... si des idées noires vous passent par la tête, le pire est à prevoir!
     Plutôt que de tomber dans le gore ou l'horreur facile, G. Joyce préfère jouer avec les émotions de ses personnages. Il nous raconte, souvent sous forme de petites anecdotes, l'enfance et l'adolescence de Sam, et s'attarde sur les différentes relations qu'il entretient avec ses amis d'enfance, ses parents, son psychiatre ... Mais chaque scène de la vie quotidienne (disputes, rencontres, discussions,..) est propice à l'apparition de Quenotte et le drame peut surgir à n'importe quel instant...
     Enfin, mélangeant rêve (ou plutôt cauchemar) et réalité, G. Joyce parvient à nous dérouter un peu plus quand il suggère que Quenotte n'est peut-être pas le produit de l'imagination de Sam, mais bien l'inverse...!
     Ce roman n'est pas le premier de G. Joyce publié dans cette collection, mais il est actuellement et de loin le plus abouti.

Jean-Christophe LELOUP
nooSFere


     Sam Southall, un jeune anglais, découvre l'existence de Quenotte, la fée des dents (notre petite souris nationale) et comprend très vite que la fée n'est pas aussi bonne et gentille que la légende l'affirme. Au contraire, sa vie va vite se transformer en enfer et les conséquences vont toucher son petit groupe d'amis surnommé les « Moroses de Redstone », sa famille et les habitants de Redstone. Suicides, meurtres, menaces innommables, plaisanteries dangereuses, la petite bande, manipulée, ira jusqu'à se rendre coupable de meurtre. De l'enfance à l'âge adulte, Quenotte va poursuivre Sam, Terry, Clive et Alice de ses terrifiantes attentions et leur faire découvrir le royaume de la peur. Mais Quenotte est-elle le cauchemar de Sam ou Sam est-il l'enfer personnel de Quenotte ?
     Attention, chef-d'œuvre ! Graham Joyce est une des grandes révélations du fantastique anglais et de roman en roman, son talent s'affirme ainsi que son originalité. L'intercepteur de cauchemars est un magnifique et éblouissant roman initiatique — qui n'a rien à envier à Ça de Stephen King, La malédiction du lac de Robert McCammon ou encore Nuit d'été de Dan Simmons — , une épopée de l'enfance d'une rare perfection. Le style et l'écriture sont soignés et d'une rare finesse, les personnages sont profonds et attachants, l'intrigue possède une force incroyable et le tout nous transporte dans un univers réaliste poétique et horrifique. Oui, Graham Joyce joue à merveille avec nos émotions, nos peurs intimes, nos cauchemars inavoués et réussit à terrifier le lecteur le plus averti. Le terrifier avec intelligence et une absence d'effets spéciaux proprement stupéfiants. De là à conclure que ce roman est l'un des meilleurs sortis cette année, il n'y a qu'un pas — que je franchis sans aucune hésitation. Lecture obligatoire pour tout amoureux de fantastique qui se respecte !

Daniel CONRAD
Première parution : 1/1/1999
dans Ténèbres 5
Mise en ligne le : 1/11/2003


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.