Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Volonté du démon

Pierre GRIMBERT

Cycle : Les Gardiens de Ji vol.


Illustration de Julien DELVAL
OCTOBRE, coll. Croix des fées n° (21)
Dépôt légal : mars 2008
272 pages, catégorie / prix : 18 €
ISBN : 978-2-915621-21-1   
Genre : Fantasy 



    Quatrième de couverture    
     Le monde connu vient de subir une profonde mutation, mais les mortels n'en ont pas conscience. L'humanité semble condamnée à refaire les mêmes erreurs, au désespoir des héritiers de Ji qui ont traversé les pires épreuves pour assurer la paix... et une nouvelle menace se dresse soudain, poussant les vétérans à reprendre armes et bagages pour s'embarquer vers une destination mystérieuse.
     Les membres de la dernière génération, rassemblés loin des troubles, ne mesurent pas l'ampleur du danger. Ils ne connaissent rien du Jal, de Sombre, de l'âge d'Ys ou des prophéties de l'Adversaire... Ils auraient dû être les premiers à vivre dans l'insouciance : le destin va en décider autrement. En affrontant la douleur, la confusion et la peur, chacun d'eux va devoir trouver sa place dans le drame qui frappe leurs familles à travers le temps. Et défendre encore le secret dont ils sont désormais les derniers gardiens...

     Les Cycles de Ji
     Paru en 1996 aux éditions Mnémos, le Secret de Ji a conquis le coeur d'innombrables lecteurs. Récompensé dès sa sortie par les prix Julia Verlanger et Ozone du meilleur roman de fantasy, le cycle est devenu un classique français des littératures de l'imaginaire, et il connaît actuellement plusieurs traductions en langues étrangères. Dans les Enfants de Ji, aux éditions Octobre, Pierre Grimbert a continué à développer son récit avec un succès comparable.
     Les Gardiens de Ji, troisième cycle prenant place dans cet univers, est fidèle à ce qui fait la réputation de l'auteur : un style fluide et rapide, des personnages attachants, et une intrigue qui tient en haleine tout le long d'un périple aventureux...
     Le plaisir à nouveau prolongé d'une des références du genre !

 
    Critiques    
     Faut-il rappeler que l'univers développé par Pierre Grimbert a pris naissance sur Ji, une île insignifiante au large de la côte lorelienne ? Pourquoi retenir un tel lieu, alors ? Ji renferme une porte magique, une arche, comme d'autres lieux disséminés de par le monde, qui donne accès à un territoire étrange, le Jal. C'est sur ce territoire que grandissent les éternels, des enfants prodigieux nourris par les pensées, les rêves et les prières des mortels. Or Saat, un sorcier, pervertit un de ces enfants et le ramène parmi les hommes, le transformant en un terrible démon qui prend le nom de Sombre. C'est la lutte contre ce démon par les membres d'une lignée marquée par le destin qui est relatée dans la trilogie : Le Secret de Ji. Mais vaincre un démon n'est pas chose facile et surtout n'est pas chose définitive ! Vingt ans après, Sombre revient, animé d'ambitions démesurées. En plus de vouloir régner sur les hommes, il veut régner sur les éternels. Les héros du cycle précédent se trouvent ramenés dans le sanctuaire protecteur du Jal. Ils y sont bloqués et ce sont leurs enfants qui mènent la lutte épique retracée dans Les Enfants de Ji.
     L'euphorie de la victoire masque des conséquences inattendues, qui se révèlent néfastes, à terme. L'effet le plus pernicieux est la disparition de la Volonté pour les initiés : « ce pouvoir permettant d'influencer les élémentaires composant toutes choses. »

     La Volonté du démon, le premier volet des Gardiens de Ji, débute dans ce contexte et met en scène les petits-enfants des héros originels. C'est ainsi que Lorilis, la petite fille de Yan d'Eza, Damián et Guederic, les fils d'Amanón, le commandant en chef de la Légion Grise, et d'autres jeunes gens doivent tout quitter précipitamment pour rejoindre un lieu tenu secret.

     Pierre Grimbert nous invite, une fois encore, à retrouver l'univers de Ji, développant un volet nouveau situé à l'espace d'une génération. Si le cadre médiéval perdure, l'auteur introduit massivement de nouveaux personnages et joue avec l'approche de chacun face à un problème dont ils ignorent tout. Leurs parents respectifs, pensant en avoir terminé une fois pour toutes avec la menace de Sombre, avaient voulu conserver la quiétude dans laquelle ils avaient été élevés ;
     L'auteur dresse une galerie de personnages aux caractères éclectiques, suffisamment variés pour une prise en compte élargie de la situation dramatique qui se profile.
     Il développe son intrigue et ses diverses extensions en ne tenant compte, dans une première partie, que des nouveaux personnages. Puis il élargit son propos avec quelques anciens. Comme les héros ignorent le passé, que les événements qui se sont précipités n'ont pas permis de les informer, ils glanent peu à peu des indications qui permettent au lecteur de saisir ou se remémorer l'historique de la geste. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir lu les cycles précédents pour aborder celui-ci. Cependant, la teneur du présent volume, son intérêt donnent fortement envie de les découvrir. (Pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait)

     Avec La Volonté du démon, Pierre Grimbert met en place les éléments constitutifs principaux de ce troisième cycle : un cycle prometteur !


Serge PERRAUD
Première parution : 27/8/2008 nooSFere


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies