Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Druss la Légende

David GEMMELL

Titre original : The First Chronicles of Druss the Legend, 1994

Cycle : Drenaï  vol.

Traduction de Alain NÉVANT
Illustration de Didier GRAFFET

MILADY (Paris, France), coll. Imaginaire n° (89)
Dépôt légal : octobre 2014
480 pages, catégorie / prix : 8,20 €
ISBN : 978-2-8112-1324-4   
Genre : Fantasy



    Quatrième de couverture    
     Son nom est Druss.

     Bûcheron hargneux le jour, époux tendre le soir, il mène une existence paisible au milieu des bois. Mais un jour une troupe de mercenaires envahit son village... Druss arrive trop tard sur les lieux du massacre. Son père gît dans une mare de sang et Rowena, sa femme, a disparu...
     Druss se lance à la poursuite des ravisseurs, armé de Snaga, la hache de son grand-père. La route sera longue pour ce jeune homme inexpérimenté et sa quête le mènera jusqu’au bout du monde. Il deviendra lutteur et mercenaire, il fera tomber des royaumes, il en élèvera d’autres, il combattra bêtes, hommes et démons.
     Car son nom est Druss, et voici sa légende...
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition BRAGELONNE, (2003)


     David Gemmell est à l'honneur en ce moment. Alors que Folio réédite Le Lion de Macédoine, initialement paru aux éditions Mnémos, ces dernières publient Renégats. Dans le même temps, les éditions Bragelonne poursuivent la publication du cycle de Drenai, avec Druss la Légende. Cet auteur anglais accumule les succès et sa célébrité talonne celle de Terry Pratchett. Il a publié à ce jour plus de 25 romans, dont 8 ont été traduits.
     Sans revenir sur la critique de Dark Moon parue dans Asphodale n° 1, on peut s'interroger sur les raisons d'un tel succès. Classer Gemmell dans le vaste rayonnage des auteurs d'heroïc fantasy populaires ne suffit pas. Si ses romans nous accrochent du début à la fin, c'est parce que, mieux que quiconque peut-être, il a pris conscience que la mort seule donne toute sa valeur à l'existence. Le dire paraît plat. Sans doute faut-il le vivre. Ou lire ses livres, qui le font si bien sentir, grâce à leur style efficace et dépouillé, leurs situations sans compromis, leurs personnages qui s'animent dès la première phrase...
     Le cycle de Drenaï nous plonge dans un monde où la magie n'est pas l'essentiel. Il s'agit d'un univers de type médiéval, mais très peu décrit, sinon d'un point de vue stratégique. De fait, un motif domine tous les autres dans les romans de ce cycle (Légende, Le Roi sur le seuil, Waylander et Druss la Légende, pour ne citer que les romans traduits) : le siège. Pourquoi ? Parce que les héros de Gemmell sont du côté des assiégés, et que la situation est toujours désespérée. En ce sens, les récits semblent conçus comme des tragédies : tout est joué d'avance, il n'y a rien à espérer, il faut faire face, point, parce que l'honneur et la gloire le commandent, surtout parce que c'est en se battant pour sauver sa peau que l'on se sent vraiment en vie.
     Druss la Légende est conçu en quatre parties ; chacune relate une étape importante dans la naissance de la légende de Druss, jeune marié, bûcheron taciturne qui traverse le monde pour libérer sa bien aimée, capturée par des esclavagistes. On pourrait craindre de s'ennuyer en lisant ces épisodes, déjà évoqués dans Légende ou Le Roi sur le Seuil. Or il n'en est rien. On découvre que la véritable force de Druss n'est pas dans sa puissance surhumaine, mais dans la lutte héroïque que sa volonté mène sans relâche contre le mal qui l'habite. Et Gemmell, une fois de plus, parvient à nous saisir aux tripes. Parce que, même si l'on connaît d'avance la fin, ses personnages sont humains, nous ressemblent, nous parlent, dans leur héroïsme ou dans leur lâcheté. Et les placer ainsi au pied du mur les révèle à eux-mêmes, les fait exister. Quand nous pleurons leur mort, nous pleurons au fond sur notre propre mortalité, et c'est pourquoi l'émotion est toujours là.

...suite : critique du Lion de Macédoine.

François MANSON
Première parution : 1/2/2003
dans Asphodale 2
Mise en ligne le : 1/10/2004




 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65123 livres, 63765 photos de couvertures, 59843 quatrièmes.
8086 critiques, 35709 intervenant·e·s, 1419 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.