Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Femmes de Stepford

Ira LEVIN

Titre original : The Stepford wives, 1972

Traduction de Noman GRITZ & Tanette PRIGENT
Illustration de Alice PERONNET

J'AI LU (Paris, France), coll. Science-Fiction (2007 - ) n° 649
Dépôt légal : novembre 2018
  
Genre : Science-Fiction 

Traduction révisée.




    Cité dans les pages thématiques suivantes :     

    Cité dans les listes thématiques des oeuvres suivantes :     

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
Albin Michel : La Bibliothèque idéale de SF (liste parue en 1988)

    Adaptations (cinéma, télévision, BD, théâtre, radio, jeu vidéo, ....)    
Les Femmes de Stepford , 1975, Bryan Forbes
Revenge of the Stepford Wives (The) , 1980, Robert Fuest (Téléfilm)
Les Enfants de Stepford , 1987, Alan J. Levi (Téléfilm)
Stepford husbands (The) , 1996, Fred Walton
Et l'homme créa la femme , 2004, Frank Oz
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    
Edition J'AI LU, Science-Fiction (1959 - 1984, 1ère série) (1976)


 
     Ce nouvel ouvrage de l'auteur de Rosemary's Baby ne déçoit pas, bien que le thème soit beaucoup plus terre-à-terre et la terreur plus feutrée. A première vue, c'est l'illustration de Caza qui m'a déçu ; mais, après lecture, on comprend le pourquoi de ces seins agressivement sphériques et de cette chevelure blonde faite de copeaux de métal. Sont-elles conditionnées ou carrément remplacées par des automates, les femmes de cette petite ville provinciale, si préoccupées de tenir à la perfection leur « intérieur » et leur... extérieur qu'elles n'ont plus aucune vie personnelle ? Celle qui pourrait répondre, Joanna, l'héroïne, n'a pu finalement éviter le piège qu'elle avait senti ; et celle qui reste encore normale à la fin ne le verra pas parce que, Noire, le racisme lui cache le sexisme, Alors, peut-être science-fiction, mais peut-être portrait satirique, prémonitoire mais à peine extrapolé, de la femme d'Outre-Atlantique (et d'outre-Rhin, donc !) si efficacement décervelée qu'elle en vient à ressembler à l'image « idéale » d'elle-même que lui propose/impose la publicité : maîtresse de maison mettant toute sa fierté dans ses talents de consommatrice avisée, et amante mettant toute sa confiance dans le sex-appeal en bouteilles (selon le tout récent Captains of Consciousness de Stuart Ewen).

George W. BARLOW
Première parution : 1/10/1976
dans Fiction 273
Mise en ligne le : 11/11/2013


 

Dans la nooSFere : 61074 livres, 55241 photos de couvertures, 55014 quatrièmes.
7938 critiques, 33217 intervenant·e·s, 1226 photographies, 3638 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés. Vie privée et cookies/RGPD

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !