Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Vol de la libellule

Robert FORWARD

Titre original : The flight of the dragonfly, 1984

Traduction de Jacques POLANIS
Illustration de MANCHU

LIVRE DE POCHE (Paris, France), coll. SF (2ème série, 1987-) n° 7139
Dépôt légal : septembre 1991
448 pages, catégorie / prix : LP11
ISBN : 2-253-05766-5   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Le Prométhée est le premier navire interstellaire vraisemblable : une « voile » de mille kilomètres de diamètre propulsée par un jet de lumière provenant d'une batterie de lasers installée près de Mercure. Dans un voyage sans retour, son équipage ira explorer une de nos plus proches voisines, l'étoile de Barnard.
     Mais il y découvre un monde encore plus fou que tout ce qu'on avait imaginé, la planète de Roche, deux sphères accolées en forme d'haltère.
     Et là, à bord de la Libellule, tel un commandant Cousteau sidéral, il fait alliance avec une incroyable forme de vie.

     Dans la tradition d'Arthur C. Clarke et d'Isaac Asimov, Robert Forward, physicien et romancier, fait rimer science avec fiction, aventure avec passion.
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition Robert LAFFONT, Ailleurs et demain (1986)


     Second roman de Forward traduit chez nous, Le vol de la Libellule ne risque guère de surprendre — au premier abord, du moins — ceux qui avaient lu L'œuf du dragon, son prédécesseur. Les deux livres sont construits sur le même schéma : une expédition scientifique — américaine, bien sûr — est envoyée étudier un astre inconnu et particulier où elle rencontrera une race extraterrestre non-humaine avec laquelle elle aura des échanges plus ou moins fructueux.
     Mais il ne suffit pas de remplacer une naine blanche par un monde double relié lors des marées par une chute d'eau interplanétaire, ni les cheelas par les flouwens pour donner une idée du Vol de la libellule. La simplicité de la structure et la pauvreté psychologique des personnages s'y opposent à l'exactitude des notations scientifiques et à une imagination qui parvient à se montrer autant « réaliste » — un point sur lequel on insiste beaucoup en page quatre de couverture : la crédibilité prospective du texte — que délirante.
     Car Forward, malgré ses défauts — dont la plupart relèvent du genre dans lequel il se situe — , possède une solide santé et un don pour faire passer chez le lecteur ce sentiment d'extase scientifique que l'on a pu éprouver à huit ou neuf ans face à un télescope ou à l'envoi d'une fusée pour les plus jeunes. De plus, il sait agrémenter ses idées de base — la voile photonique, Rochemonde, les flouwens — de multiples détails qui, souvent, font mouche. Comme ces « lutins » chargés de surveiller les membres de l'expédition lors du voyage, durant lequel leur intelligence va notablement diminuer suite aux effets secondaires du No-Die, une drogue de longue-vie ou la scène d'accouplement des flouwens, qui ne manque pas d'humour.
     Les amateurs de hard science sauront négliger l'indigence narrative de Forward pour apprécier l'impact de ses idées ; les autres n'auront qu'à lire les cinquante pages d'annexés : tout y est. Mais un peu de poésie aurait été la bienvenue.

Roland C. WAGNER
Première parution : 1/7/1986
dans Fiction 376
Mise en ligne le : 3/11/2003




 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65472 livres, 64404 photos de couvertures, 60208 quatrièmes.
8088 critiques, 35897 intervenant·e·s, 1434 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.